Accueil Taurus et Teylor commencent à tokéniser des prêts pour les PME allemandes
Actualités sur Blockchain, Toute l'actualité, Web 3.0

Taurus et Teylor commencent à tokéniser des prêts pour les PME allemandes

David Rajaonary
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Les partenariats s’enchaînent pour la fintech genevoise Taurus, spécialiste du custody et de la tokénisation. Soutenue par Deutsche Bank et le Crédit Suisse lors d’une levée de fonds de 65 millions de dollars en février, elle s’attaque désormais au marché du crédit pour les PME allemandes. Elle s’est associée à Teylor, plateforme de prêt participatif basée à Zurich, pour l’occasion.

Tokéniser des prêts allant de 100 000 à 1,5 million d’euros

La tokenisation est assurément LA niche brûlante de l’industrie crypto en 2023. Il s’agit du processus de conversion des droits sur un actif en un token numérique sur une blockchain. Taurus en est l’un des grands spécialistes : en février 2023, nous évoquions un tour de table au cours duquel Lamine Brahimi et ses trois associés ont levé 65 millions de dollars.

Avec plus de 25 institutions et entreprises clientes dans huit pays, Taurus est à l’avant-garde des services d’infrastructures d’actifs numériques en Europe. La société offre trois solutions principales : Taurus-PROTECT pour le stockage et le transfert sécurisés d’actifs numériques, Taurus-CAPITAL pour l’émission, le déploiement et la gestion de tout type d’actifs tokenisés – et la plateforme T-DX pour la négociation de titres tokenisés.

Dans ce cas précis, le nouveau partenaire de Taurus est Teylor. La société allemande propose des prêts allant de 100 000 euros (environ 109 000 dollars) à 1,5 million d’euros (environ 1,6 million de dollars) à l’économie dynamique du Mittelstand en Allemagne. Soutenue par des investisseurs tels que la banque britannique Barclays, la jeune pousse fintech a accordé près de 25 millions de dollars de prêts le mois dernier, selon Patrick Stäuble, son patron, au micro de CoinDesk.

taurus-polygon-blockchain
Lancée en 2018, Taurus n’avait jusqu’en 2022 que trois bureaux, uniquement en Suisse. Aujourd’hui, elle en a sept, allant de l’Allemagne aux Emirats Arabes Unis.

Lamine Brahimi, cofondateur de Taurus, a mentionné que ce produit de dette tokenisé pour le marché des PME allemandes devrait recevoir un afflux “révolutionnaire” de capitaux émanant d’une poignée d’investisseurs institutionnels, sans citer lesquels.

Le marché T-DX de Taurus est à ce jour l’un des plus actifs en Europe : selon les propos recueillis par CoinDesk, T-DX aurait déjà abrité pas moins de 20 émissions, incluant des actions tokenisées, des dettes, des produits structurés et jusqu’à des oeuvres d’art. En termes de valeur notionnelle, cela représente plus d’un milliard de dollars.

La tokenisation est aujourd’hui une véritable force de transformation dans le secteur de la finance traditionnelle. Les tokens, grâce à leur capacité à représenter une large gamme d’actifs et d’utilités, ont le potentiel de transformer nos interactions avec les systèmes financiers, les investissements et les actifs. Un marché qui, à terme, représentera pas moins de 3 000 milliards de dollars, selon la compagnie Bernstein.


Sources : CoinDesk


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram