La technologie de la Bourse de Londres sera exploitée par le crypto-exchange AXX

La plateforme d’échange de crypto-monnaies éditée par le groupe ATOM et basée à Hong Kong va utiliser la technologie du London Stock Exchange. Baptisé AAX, le service devrait ouvrir ses portes au cours du premier semestre 2019.

 

D’après un communiqué, le groupe ATOM exploitera prochainement le moteur de trading Millennium Exchange conçu par le London Stock Exchange Group (LSEG).

LSEG Technology, fournisseur de solutions technologiques du London Stock Exchange, annonce que Millennium Exchange™ a été sélectionné par le groupe ATOM pour son nouveau service d’échange d’actifs numériques, AAX. Le moteur de correspondance à faible temps de latence, résilient et évolutif offre des performances et une fiabilité inégalées.” a écrit LSEG.

Le directeur général de ATOM, Peter Lin, a fait savoir que la technologie Millennium Exchange, développée par LSEG et utilisée par de nombreuses places de marché autour du monde, permettra d’offrir une plateforme performante, sécurisée et respectant les réglementations en vigueur.

AAX devrait être lancé au cours du premier semestre de cette année et sera accessible aux investisseurs de détail et institutionnels.

En outre, on apprend que la firme de cybersécurité Kroll garantira que les plus hauts niveaux de sécurité sont intégrés dans les processus opérationnels.

De plus en plus de startups blockchain se tournent vers les solutions techniques conçues par les bourses traditionnelles afin de gagner en légitimité.

L’an passé, Nasdaq révélait que l’échangeur de crypto-monnaies Gemini exploiterait sa technologie SMARTS pour repérer les fraudeurs.

Récemment, DX Exchange a lancé un service proposant des titres financiers de grandes entreprises en version tokenisée. La plateforme a adopté le moteur de devises du Nasdaq.