Accueil Telegram abandonne sa blockchain TON et la crypto-monnaie Gram
Toute l'actualité

Telegram abandonne sa blockchain TON et la crypto-monnaie Gram

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

La justice américaine a eu raison du projet blockchain de l’application de messagerie Telegram. Son fondateur Pavel Dourov annonce l’abandon de TON ainsi que de son token Gram. Le dirigeant dénonce au passage la domination technologique imposée par les Etats-Unis.

 

Telegram était parvenu à réunir un grand nombre d’investisseurs autour de son projet de blockchain TON et de sa crypto-monnaie. Au travers d’une ICO, l’éditeur de la célèbre application de messagerie sécurisée avait ainsi levé plus d’un milliard de dollars.

Pour le régulateur américain de la finance, la SEC, cette opération a cependant été menée en infraction de la législation. Et la justice lui a donné raison à plusieurs reprises, interdisant à Telegram l’émission de son token.

TON aurait surpassé Bitcoin et Ethereum

Pour son fondateur et PDG, il est temps désormais de jeter l’éponge. Dans un message daté du 12 mai, Pavel Dourov annonce en effet que la plateforme blockchain TON, en développement depuis 2,5 ans, ne verra pas le jour. Il en va de même du Gram.

TON a été conçu pour partager les principes de décentralisation initiés par Bitcoin et Ethereum, mais pour leur être largement supérieur en termes de rapidité et d’évolutivité,” revendique le patron de Telegram.

Il n’aura donc pas l’opportunité d’en apporter la confirmation. Un juge a mis un frein à ce projet de mine d’or (TON) commune, dont l’or (Gram) devait revenir à des investisseurs. « Un juge a utilisé ce raisonnement pour statuer que les gens ne devraient pas être autorisés à acheter ou à vendre des Grams comme ils peuvent acheter ou vendre des bitcoins » dénonce Dourov.

La justice US impose sa décision aux autres Etats

Le fondateur de Telegram critique en outre l’extra-territorialité revendiquée par la justice américaine. Le véto US interdit en effet l’émission des tokens dans le pays, mais également toute distribution hors de ses frontières.

Les Grams ne devraient pas être autorisés à être distribués où que ce soit dans le monde – même si tous les autres pays de la planète semblaient être parfaitement en accord avec TON. Cette décision de justice implique que les autres pays n’ont pas la souveraineté de décider ce qui est bon et ce qui est mauvais pour leurs propres citoyens,” lâche le maître d’œuvre de TON.

L’interdiction de la plateforme blockchain est donc un débat sur la souveraineté numérique pour Pavel Dourov. Pour cela dernier, cette décision de justice souligne la dépendance des autres Etats en matière de finance et de technologie.

Les États-Unis peuvent utiliser leur contrôle sur le dollar et le système financier mondial pour fermer n’importe quelle banque ou n’importe quel compte bancaire dans le monde. Ils peuvent utiliser leur contrôle sur Apple et Google pour supprimer des applications de l’App Store et de Google Play,” illustre-t-il.

Questions & Réponses (3)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre ma Question
  1. Heya! I realize this is somewhat off-topic however I needed
    to ask. Does running a well-established website such as yours require a lot of work?
    I am completely new to operating a blog but I do write in my journal everyday.

    I’d like to start a blog so I can share my experience and thoughts online.
    Please let me know if you have any ideas or tips for new aspiring blog owners.

    Thankyou!

Leave a Comment

Write a Review

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la fintech. Investisseur aguerri, il est capable de conseiller son entourage et ses lecteurs afin de les aider à prendre la bonne décision au bon moment. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram