Accueil Telegram désire offrir davantage de décentralisation en réponse à la chute de FTX
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Telegram désire offrir davantage de décentralisation en réponse à la chute de FTX

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Depuis la chute du géant FTX, chaque jour apporte son lot de nouvelles, peu rassurantes en ce qui concerne la manière de gestion de la plateforme d’échange. Après que des centaines de milliers d’utilisateurs ont perdu leurs actifs, certains observateurs militent dans le sens d’une régulation stricte, pour ne pas dire envahissante.

Une situation en constante évolution

Il y a fort à parier, en effet, que l’écosystème crypto se voit attaquer de toutes parts dans les semaines à venir, en particulier par ceux qui voient d’un mauvais œil son développement, et qui plébiscitent la création de monnaies digitales de banques centrales comme notamment la BCE avec son article récent sur le Bitcoin.

Face à ces critiques, certains acteurs crypto appellent déjà à une meilleure autorégulation, à plus de collaboration et de transparence du secteur vis-à-vis des autorités publiques, en somme, l’inverse de ce pour quoi les blockchains ont été créées à l’origine.

Néanmoins, certaines personnalités, telles que Pavel Durov, fondateur et CEO de l’application de messagerie Telegram, militent pour toujours plus de décentralisation, et garantissent même que c’est cette décentralisation, si elle ne fait pas de compromis, qui permettra la sécurité des utilisateurs.

L’investissement en crypto-monnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN, enregistré auprès de l’AMF. Les crypto-monnaies sont très volatiles. Pas de protection des consommateurs.

cryptonaute twitter

Telegram et le monde des cryptos

Vous connaissez sûrement Telegram, l’application de messagerie qui vous permet de rester en contact avec vos proches, un peu à la manière de Whatsapp. Cette application a toujours fait partie de l’écosystème crypto, un peu malgré elle à ses débuts.

En effet, toutes les chaînes et groupes de discussions des nouveaux projets cryptos étaient hébergés par Telegram (ou Discord), comme c’est toujours le cas aujourd’hui. Constatant l’amour des crypto-friends pour leur application de messagerie, Pavel Durov et son frère, Nikolai Durov, avaient ambitionné de créer une blockchain “Telegram Open Network”, dont le token natif devait être le Gram.

Tout se présentait bien dans les premiers stades de développement. L’infrastructure de la blockchain fut créée avec succès par les deux frères et leurs équipes.

En revanche, alors que le token Gram et les applications décentralisées n’allaient pas tarder à voir le jour, et avec l’attention grandissante de la communauté ravie d’avoir une blockchain affiliée à Telegram, la SEC vint contrecarrer le développement de Gram, le considérant comme un actif côté, au même titre qu’une action, parade juridique pour pouvoir l’interdire.

Les frères Durov abandonnèrent le développement de la plateforme, mais confièrent son développement (toujours effectué en open source afin que n’importe qui puisse y contribuer) à la communauté “The TON Fondation”. Celle-ci donna le nom originel de la blockchain Telegram Open Network à son nouveau token natif : TON.

Quelques mots sur TON

TON est unique à plusieurs égards, tant en termes de sécurité qu’en termes de performances (la blockchain Telegram Open Network est une des plus rapides et moins coûteuses).

Néanmoins, c’est son affiliation à la messagerie Telegram qui a propulsé son succès naissant. En effet, depuis le printemps 2022, il est possible d’effectuer des transferts et paiement en TON directement depuis le chat Telegram.

Une aubaine pour les utilisateurs, qui peuvent se procurer des TON juste avec leur carte bancaire dans le chat, mais aussi pour le token lui-même, qui dispose d’une base de clients potentiels inestimable (Telegram devrait franchir la base du milliard d’utilisateurs actifs en 2023). Des wallets cryptos ont également vu le jour par la communauté cette année, et nombre d’applications décentralisées devraient également aussi arriver prochainement.

Ce succès naissant n’a pas laissé tout le monde indifférent, convainquant Pavel Durov, qui à l’origine s’était éloigné du projet, de revenir officieusement dans la partie.

Vers toujours plus de décentralisation

Le leitmotiv de Pavel Durov, et le rêve qu’il avait en fondant Telegram Open Network, tiennent en quelques mots : la décentralisation ultime. À en croire ses récentes déclarations, le CEO de Telegram n’a pas changé son fusil d’épaule.

Même si l’homme d’affaires, sous pression de la SEC, déclare ne plus avoir de lien avec le projet TON, le fait qu’il permette à la communauté d’utiliser Telegram pour propulser le token et, plus récemment, de permettre aux utilisateurs de Telegram de pouvoir acheter des noms d’utilisateur via la blockchain TON, montre que la séparation ne serait que juridique. En coulisses, il y a fort à parier que Durov mette tout en place pour assurer le succès de son ex-blockchain.

Son intervention, il y a quelques heures, montre une chose : pour Durov, ceux qui pensent que les plateformes d’échange centralisées et la régulation abusive éviteront les bévues comme celle de FTX se trompent lourdement.

Selon lui :

C’est justement cette centralisation des gros acteurs tels que Binance ou FTX qui constitue tout le danger. Une décentralisation radicale, assumée, et qui doit être protégée à tout prix afin de revenir aux fondamentaux initiaux de la blockchain. La solution est claire, les projets blockchains devraient revenir à leurs racines : la décentralisation. Quant aux utilisateurs de crypto-monnaies, ils devraient revenir aux transactions “trustless”, et stocker leurs cryptos dans leurs wallets, sans compter sur d’autres tiers.

Telegram prévoit un exchange, et un wallet

Après les déclarations de son CEO, on se doute bien que cette plateforme d’échange ne ressemblera pas à Binance ou FTX. On ne sait que peu de choses à l’heure actuelle, mais il y a une certitude : ce nouveau projet utilisera pleinement la décentralisation. Cette nouvelle fonctionnalité de Telegram devrait passer par une mise à jour de Fragment, l’application de la blockchain TON qui permettait jusqu’ici aux usagers de Telegram d’enchérir sur des noms d’utilisateurs.

Cette montée en puissance de Fragment devrait aussi inclure un wallet crypto de type “non-custodial” (il s’agit d’un type de portefeuille crypto pour lequel la plateforme ne détient pas votre clé de sécurité, vous laissant seul propriétaire de vos cryptos).

On voit, par ces propositions, la volonté de Telegram de poursuivre sa croissance en utilisant les leviers qui ont fait ses succès précédents : rester en marge, offrir davantage de solutions et de sécurité pour les usagers afin de mener vers une décentralisation complète des services.


La décentralisation reste un point clé du secteur des crypto-monnaies. Pour rappel en Chine, la plateforme Matters sert pour lutter contre la censure du gouvernement en place notamment grâce à son réseau décentralisé.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Emmanuel Mounier Expert en Crypto-monnaie

Emmanuel Mounier Expert en Crypto-monnaie

Biographie

Emmanuel est un rédacteur pour Cryptonaute spécialisé dans l'analysé des marchés cryptos, des préventes, de l'iGaming et de l'intelligence artificielle.

Avec une licence en biochimie, il a une approche logique et concise pour analyser les marchés et traiter les différents sujets de l'industrie crypto demandant une approche scientifique.

Trader à ses heures perdues, il a pris l'habitude de sonder le marché crypto aussi bien sous formes d'analyses techniques que de sentiments en sondant les réseaux sociaux.

Gamer depuis sa plus tendre enfance, il a de toute évidence découvert le monde de l'iGaming et des Play-to-Earn étant ainsi en mesure de prodiguer des conseils avisés sur le sujet.

Pour finir, l'intelligence artificielle est un domaine qui s'est ouvert naturellement à lui, puisque très curieux, il codait déjà depuis plusieurs années en Python et s'intéressait au machine learning, ainsi que l'organisation et la collecte des données sous la forme de "scraping" (web crawling). Par conséquent, l'avènement de ces nouvelles technologies couplées à ses connaissances n'ont fait que renforcer son attrait pour le milieu.

Expertise 

  • Analyse du marché crypto (techniquement et sentiments)
  • Expertise dans l'iGaming notamment des jeux en ligne type casino et des Play-to-Earn
  • Fort intérêt pour l'intelligence artificielle avec un background en Python orienté scraping et machine learning

Accomplissements

  • Rédaction de contenu informatif dans le domaine des crypto-monnaies, iGaming et prévention de la sécurité pour les débutants
  • Suivi et traitement de l'actualité crypto, intelligence artificielle et gaming

Publications

Éducation

  • Université des sciences et technologie de la Réunion

Autres

  • Plus de 1000 articles à son actif concernant les crypto-monnaies et le Web3
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram