Actualité du DogecoinActualités

Tesla : Après l’abandon du Bitcoin, ces projets cryptos pourraient se démarquer !

Après l’annonce de la volonté de Tesla à faire cesser toute transaction en Bitcoin, le cours de la plus célèbre cryptomonnaie s’est effondré. Pour autant, pour Tesla, il ne semble pas question d’abandonner le secteur des monnaies virtuelles. Les tractations se font déjà afin de déterminer vers quel(s) projet(s) l’entreprise californienne pourrait rapidement se lancer.

Your capital is at risk.

67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

 

Tesla déserte, le Bitcoin s’effondre

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Par un tweet, Elon Musk a expliqué concrètement les raisons de la séparation entre Bitcoin et la firme dont il est le PDG. Et ces raisons tiennent en deux mots : préoccupations écologiques. En cause, le protocole Bitcoin et son minage particulièrement energivore. Un minage rendu de plus en plus energivore par l’architecture de la blockchain et nécessitant une puissance de calcul toujours plus importante à mesure de l’évolution du projet.

Une intervention qui a de quoi surprendre, sachant que le protocole Bitcoin et ses limites sont connues depuis longtemps. D’autant plus surprenant lorsque l’on sait que le magnat californien nouait ce partenariat il y a à peine plus de 2 mois avec BTC.

Dans tous les cas, en l’espace de quelques heures, le cours du Bitcoin a fortement dévissé. Alors qu’un Bitcoin s’échangeait contre près de 45 000 euros avant-hier, le cours n’est plus que de 41 000 euros aujourd’hui, après avoir rencontré un niveau de support à 39 000 euros dans le courant de la nuit du 12 au 13 mai. Soit une baisse notable de près de 10 %.

Elon Musk et les cryptomonnaies : une histoire d’amour

Depuis de nombreux mois, difficile de trouver un jour sans que le nom d’Elon Musk ne soit associé à l’univers des cryptomonnaies. Il faut dire que l’influenceur numéro 1 du marché des devises numériques pèse de tout son poids.

Comme en attestent les nombreux tweets postés au sujet du projet Dogecoin. Des tweets qui ont permis de contribuer largement à l’envolée du cours du Dogecoin. Une influence très forte sur les marchés qui avait déjà fait mouche sur le Bitcoin lorsqu’Elon Musk avait ajouté le #bitcoin à sa biographie. Une opération qui avait vu le token grimper de près de 10 % en l’espace de quelques heures.

Aujourd’hui, on voit aussi fleurir les différents projets de Tesla et SpaceX en lien avec DOGE. SpaceX dont Elon Musk est aussi le dirigeant, envisage d’ailleurs de financer des missions spatiales grâce à Dogecoin. Les rumeurs vont aussi bon train au sujet de la possibilité d’acheter une Tesla avec du Dogecoin. Il y a quelques jours, Elon Musk adressait à ses followers twitter un sondage à ce sujet. Près de 80 % des répondants se disaient alors favorables à l’acceptation de Doge par Tesla. Pour un total de près de 4 millions de répondants.

Elon Musk et les cryptomonnaies : une histoire d'amour 

La durabilité : le critère décisif pour Tesla ?

Par le tweet de son fantasque dirigeant, le groupe précise clairement sa volonté de privilégier des projets plus propres. Elon Musk n’a d’ailleurs pas totalement fermé la porte au Bitcoin. A condition que le protocole du minage puisse changer. Difficile de l’envisager dans un avenir proche, à fortiori lorsque l’on constate le temps que peut prendre la transition de l’un à l’autre sur le réseau Ethereum.

Par ce communiqué, on comprend donc que le groupe cherchera plutôt à s’associer à des protocoles Proof of stake plutôt que Proof of work.

Bon à savoir : Selon les différentes sources, la méthode PoS serait 99 % moins energivore que la PoW.

En se coupant du projet Bitcoin dans sa forme actuelle, l’entreprise a probablement aussi voulu conserver son capital écologique au yeux du grand public. Difficile en effet de conjuguer défense du Bitcoin et fabrication de véhicules électriques d’un point de vue purement écologique. Pour trouver des projets remplaçants du Bitcoin, l’entreprise Tesla a fixé une condition simple : un protocole de travail qui consomme moins de 1 % de ce que consomme Bitcoin actuellement.

Les projets qui pourraient se démarquer

Les projets qui pourraient se démarquer

Acheter une Tesla en Ripple, bientôt possible ?

La fin de l’éphémère collaboration entre Bitcoin et Tesla pourrait profiter à d’autres projets. Des projets, à terme, plus respectueux de l’environnement comme Ethereum (ETH) ou encore Ripple (XRP). Une thèse défendue notamment par l’influenceur “The Cryptic Poet”. D’autres profils actifs sur les réseaux sociaux mettent aussi en avant qu’utiliser Ethereum sous sa forme actuelle reviendrait au même. Rappelons au passage qu’Ethereum marche encore aujourd’hui avec la Proof of Work. Une problématique qui devrait être résolue au passage vers ETH 2.0 et la substitution de la Proof of Work par la Proof of Stake.

Ripple (XRP) pourrait tirer profit de la fin de la collaboration entre Bitcoin et Tesla. En terme de consommation énergétique, le projet est particulièrement économe. D’autres projets comme Stellar qui utilise un protocole de validation encore plus économe que la Proof of Stake pourraient aussi tirer leur épingle du jeu. La blockchain Algorand, qui s’annonce neutre en carbone fait aussi un candidat crédible au spot laissé libre par Bitcoin. Mais d’autres projets comme Cardano ou Solano pourraient aussi être envisagées par Tesla. Ces projets fonctionnent aussi selon le principe de la Proof of Stake.

A moins que le Dogecoin ne raffle définitivement la mise. Si la crypto fonctionne sur le réseau Litecoin et le principe de la Proof of Work, le protocole est près de 150 fois moins energivore que Litecoin. Dans la nuit Elon Musk tweetait à nouveau qu’il travaillait avec les développeurs du Doge afin d’améliorer le système de transactions. Peut être faut-il y voir un signe du rapprochement imminent entre les deux entreprises. Tesla pourrait aussi vouloir s’associer à différents projets simultanément.

Your capital is at risk.

67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Romain Boyer
Après une licence en économie, un master en management stratégique et un voyage de près de 18 mois à travers le monde, je me suis lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur mon métier, j’écris principalement sur les thématiques naturellement liées à ma formation : finance, économie, immobilier.

Les dernières news :

Question & Answers (0)

Commentaire fermé