Accueil Trezor contrôle désormais la production des puces pour son produit phare
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Trezor contrôle désormais la production des puces pour son produit phare

Charles Ledoux
trezor-model-t-puce
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Par le biais d’un communiqué, Trezor vient d’annoncer qu’elle prenait le contrôle sur la fabrication des puces de son modèle T. Un élément qui devrait améliorer considérablement le service fourni par Trezor, sur plusieurs plans. Voyons ensemble ce que cela pourrait changer.

Trezor souhaite mieux contrôler sa chaîne de production !

L’entreprise Trezor, connue pour fabriquer le hardware wallet Model T vient d’annoncer qu’elle allait désormais produire en interne les puces en silicium. Un changement de stratégie profitable sur au moins trois points pour l’entreprise :

  1. Par ce biais, Trezor maitrise mieux la chaîne de production de son produit ce qui la rend moins dépendante d’entreprise tiers. 
  2. La maitrise de la fabrication de ce nouvel élément permet également de gagner du temps sur la fabrication des produits. Ainsi, Trezor est en capacité de répondre plus rapidement à la demande. Une demande qui affiche une trend haussière depuis la faillite de l’écosystème FTX
  3. En contrôlant en interne un nouvel élément de la fabrication de son wallet, Trezor contribue à rendre ses wallets cryptos plus sécurisés.

C’est en corrélant la plus forte demande avec les pénuries fréquemment enregistrés que Trezor a pris la décision de fabriquer en interne les puces en sillicium. Les tensions géopolitiques et l’incertitude qu’elles génèrent sur les matières premières ont aussi joué un rôle dans cette prise de décision.

Pour ce qui est des délais de traitement, Trezor estime avoir réduit considérablement ceux-ci. Cette mesure devrait à la fois permettre de limiter les retards d’expédition ainsi que l’exposition des clients aux fluctuations des prix des composants. Comme l’a récemment confié Stepan Uherik, directeur financier de Trezor :

Les fluctuations de la demande de portefeuilles matériels et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement en silicium que nous avons observées ces dernières années constituaient un problème que nous devions résoudre.

Si l’entreprise surfe encore sur l’affaire FTX, elle entend aussi profiter du retour du bull market. D’où l’importance de pouvoir traiter un nombre croissant de commandes, en assurant des délais de livraison raisonnables.

En décortiquant le processus, en identifiant les domaines dans lesquels nous pouvions prendre le contrôle et en collaborant avec nos partenaires de manière inédite, nous avons réussi à rendre la fabrication aussi agile que possible. Cela signifie que nous pouvons réagir rapidement lorsque le marché des crypto-monnaies montre des signes de reprise.

cryptonaute twitter

Trezor vs Ledger : avantage France

Depuis déjà quelques années, ces deux acteurs du hardware wallet se partagent la majorité des parts de marché. Par cette opération, Trezor espère bien réduire l’écart qui le sépare de la licorne française qui espère une valorisation à 100 milliards de dollars à l’horizon 2027. Rien que ça.

Car si l’affaire FTX a été bénéfique pour les vendeurs de wallets physiques, Ledger a conservé son avantage et sa position de leader du marché. Une position que le français a réussi à asseoir en partie grâce à son Ledger Nano S, le hardware wallet le plus vendu au monde. Durant cette période marquée par la crainte des investisseurs cryptos, les ventes de Trezor ont grimpé de plus de 300 %.

Bon à savoir : L’entreprise Trezor a été la première au monde à proposer un hardware wallet. Il s’agit du bien nommé Trezor Model One.

Outre cette prise en charge d’un nouveau composant pour le Model T, Trezor continue de peaufiner sa stratégie. Une stratégie qui pourrait passer par le lancement d’un nouveau wallet mais aussi le lancement d’une suite logicielle pour les dispositifs mobiles. Car malgré l’omniprésence de Ledger et de Trezor, le marché est encore extrêmement récent et concurrentiel. Certains acteurs comme Tropic Square, une start-up soutenue par Satoshi Labs espèrent bien en profiter.

Les crypto-actifs représentent un investissement risqué.


Source : The Block


Pour approfondir sur le sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Charles Ledoux

Charles Ledoux

Charles Ledoux est un rédacteur pour Cryptonaute avec une expertise pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain. Grâce à sa formation dans la « Crypto-Academy » du célèbre YouTubeur Pompliano, il a pu passer un mois à se former avec les meilleurs spécialistes de l’industrie des crypto-monnaies. C’est en observant des similitudes frappantes entre la permaculture et la technologie du Bitcoin qu’il a réussi à avoir une perspective et une expertise rare sur la technologie et son fonctionnement.

Après avoir écrit son premier livre à 10 ans et plusieurs autres ouvrages depuis, Charles met désormais en pratique son talent d’écrivain pour apporter le meilleur contenu possible aux lecteurs de Cryptonaute. Après avoir rencontré des dizaines d’acteurs majeurs de l’industrie et s’être créé un réseau de centaines de builders web 3, il apportera de nombreux contenus originaux comme des interviews, ou encore des enquêtes exclusives. En plus de son expertise technique sur la technologie blockchain, Charles permettra aux lecteurs d’être au “cœur” de l’industrie crypto.

Déterminé à créer le meilleur contenu possible, il a également le souhait de relayer des informations exclusives qui apportent de la véritable valeur ajoutée à l’industrie florissante des médias crypto.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram