Tunisie : La banque centrale étudie la possibilité de lancer une crypto-monnaie

La Banque centrale de Tunisie (BCT) a créé un groupe de travail blockchain et se penche sur l’émission d’un dinar numérique.

 

L’institution financière collabore avec Walid Driss, fondateur et directeur de la startup blockchain locale DigitUS Tech.

“La Tunisie est le premier acteur à travailler à la mise en œuvre d’une devise numérique sur la blockchain […] pour migrer vers une économie sans numéraire.” a déclaré Driss durant une interview accordée à AsiaTimes.

Driss a ajouté que Marouane El Abassi, le gouverneur de la banque centrale tunisienne, et lui-même, avaient discuté du futur dinar numérique et de la façon dont une monnaie numérique pourrait permettre de lutter contre le blanchiment d’argent, combattre l’économie souterraine et, dans le même temps, autonomiser les femmes et les personnes les plus démunies.

Sa société DigitUS Tech développe des solutions basées sur la plateforme blockchain opensource Hyperledger et a pour ambition d’aider les pays émergents comme la Libye, la Somalie ou le Soudan à introduire des monnaies numériques nationales .

L’année dernière, DigitUS Tech a conçu DigiCash, un système de paiement numérique basé sur la blockchain pour la Poste tunisienne.

Début avril, le World Economic Forum (WEF) révélait que plus de 40 banques centrales étudiaient la blockchain et ses différents usages tels que l’émission de CBDC de détail (grand public) ou de CBDC de gros, pour une utilisation par les banques commerciales. (CBDC : crypto-monnaie de banque centrale)

A l’automne dernier, Christine Lagarde, la directrice du FMI, avait déclaré que les banques centrales devraient envisager la possibilité d’émettre de la monnaie numérique.

> PwC France : Les banques centrales devraient laisser Facebook et JP Morgan tester la cryptomonnaie

> La BCE n’envisage pas de créer une crypto-monnaie pour l’euro



La newsletter de Cryptonaute :