Accueil L’University College London met fin à sa collaboration avec IOTA
Toute l'actualité

L’University College London met fin à sa collaboration avec IOTA

Cryptonaute
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

La grande université londonienne nommée University College London (UCL) vient d’annoncer sur son site internet que le partenariat développé avec IOTA n’était plus d’actualité suite aux derniers événements.

 

Dans un message épinglé sur sa page d’accueil, l’University College de Londres explique qu’elle a choisi de ne plus travailler avec IOTA suite à l’attitude menaçante de l’organisation, elle écrit :

“Le Centre UCL pour Blockchain Technologies n’est plus associé à la Fondation IOTA. Concernant les récentes nouvelles, nous réaffirmons notre soutien à la recherche sur la sécurité ouverte, condition préalable à la compréhension des garanties fournies par la technologie blockchain. Il est inapproprié que les chercheurs en sécurité soient menacés de poursuites judiciaires pour avoir divulgué leurs résultats.”

Comme reporte TheNextWeb, bien que la déclaration ne mentionne pas explicitement la raison, le message a surement un rapport avec le précédent différend entre IOTA et le Digital Currency Initiative (DCI) du MIT l’été dernier.

En juillet 2017, des chercheurs avaient publié un rapport de vulnérabilité présentant une fonction de hachage cassée dans la blockchain de IOTA, une faille permettant de rendre le système vulnérable à certains types d’attaques.

Pour IOTA, les scientifiques n’ont pas respecté la norme de divulgation appropriée lors de la découverte du problème. La fondation a évoqué des conflits d’intérêts au sein de la DCI et a remis en cause le rapport.

3 mois après, en octobre 2017, IOTA aurait menacé les chercheurs de les poursuivre en justice suite à leur rapport publié en juillet. Une décision loin de faire l’unanimité dans la cryptosphère, puisque l’influent Vitalik Buterin dénonçait cet agissement comme non-éthique à la recherche.

Suite à l’annonce publiée sur le site de l’UCL, le co-fondateur de IOTA, David Sonstebo, déclare :

“Ce n’est pas digne d’une grande université comme l’UCL de stopper un partenariat un vendredi soir sans en avertir la partie concernée. Plusieurs personnes de l’UCL ont aussi indiqué leur étonnement face à cette décision furtive.”

Il a ajouté :

“La Fondation IOTA a toujours travaillé et travaille toujours en étroite collaboration avec des cryptographes, des mathématiciens et d’autres chercheurs en informatique de renommée internationale. Il n’y a absolument aucune tension mise à part la fausse rumeur créée par quelques personnes. Je souligne une fois de plus que IOTA n’a jamais menacé aucun chercheur pour son travail.”

A voir aussi : IOTA lance une borne de recharge intelligente pour véhicules éléctriques

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre ma Question

Leave a Comment

Write a Review

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Cryptonaute

Cryptonaute

Cryptonaute est un média en ligne français créé en 2017. Notre but est de démocratiser les cryptomonnaies et de fournir des informations qualitatives sur ce secteur parfois complexe. Composée de rédacteurs professionnels, notre équipe est passionnée par les nouvelles technologies et les changements apportés grâce aux cryptomonnaies.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram