Actualités

Varanida innove en lançant une ICO hybride

Varanida, une start-up française spécialisée dans la publicité digitale, vient d’ouvrir – et pour deux semaines seulement – la seconde étape de son ICO. La nouveauté ? Un modèle de financement unique dit “hybride” qui combine le meilleur des deux mondes entre l’ICO traditionnelle et l’approche DAICO.

 

Cet article est un communiqué de presse publié à titre informatif, il n’a pas été rédigé par notre équipe.

Après avoir connu un véritable âge d’or en début d’année, le paysage des ICO a beaucoup été remis en question depuis. Maintenant que la tempête se calme enfin, de nombreux investisseurs se questionnent sur la structure même des ICOs.

En réponse, Vitalik Buterin, fondateur d’Ethereum, a proposé le modèle DAICO, conçu pour donner plus de contrôle aux investisseurs et leur permettre d’accéder plus facilement aux fonds qui ont été levés. Cependant, V. Buterin a souligné que ce modèle n’était pas parfait et qui’il comportait ses propres défauts, notamment au niveau de la rigidité du consensus des investisseurs.

Pour répondre à ce problème, Varanida a mis au point une nouvelle structure d’ICO. L’idée est de définir des actions spécifiques pour chaque étape de la levée de fonds. Les personnes qui ont investi jusqu’à présent dans Varanida, pourront voter et fixer les objectifs pour de la prochaine phase.

Ce troisième round sera divisé en trois sous-étapes. À chaque étape, la start-up devra réaliser les objectifs préalablement fixés par les investisseurs avant de passer au prochain niveau. De plus, le round 3A ne pourra s’ouvrir que si les objectifs du round 2 sont atteints. Dans le cas contraire, un remboursement automatique sera débloqué par la start-up.

“Notre but est d’améliorer le marché de la publicité et des contenus en ligne tout en respectant les données personnelles et l’expérience des utilisateurs. Grâce à ce nouveau round, nous nous rapprochons un peu plus de l’idéologie de transparence et de consensus en laquelle nous avons toujours cru”, conclue Anji Ismail, fondateur de Varanida.

Varanida souhaite créer un écosystème ouvert, transparent et efficace basé sur la blockchain afin d’améliorer le contenu digital. Comment ? En incitant les annonceurs et les éditeurs à créer du contenu de qualité et à proposer des publicités moins intrusives afin de respecter l’expérience des utilisateurs. Depuis son lancement, le prototype de Varanida a déjà été téléchargé plus de 120 000 fois.

Le VAD, le token ERC-20 de Varanida, est exécuté sur le réseau Ethereum. Le soft cap – à savoir le montant minimum qui doit être rassemblé pour lancer le projet – a été fixé à 8 millions d’euros.

> La startup blockchain Varanida acquiert l’entreprise Secret Media

Les dernières news :

Commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*