Accueil Vitalik Buterin se débarrasse de 700 000 dollars de shitcoins !
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Vitalik Buterin se débarrasse de 700 000 dollars de shitcoins !

David Rajaonary
vitalik-buterin-shitcoins
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Grosse liquidation en cours sur le portefeuille de Vitalik Buterin (vitalik.eth). Le père d’Ethereum se débarrasse d’une poignée de shitcoins qui, ces derniers mois, ont été envoyés à son adresse sans le consulter. En les échangeant contre des ETH, il en a fait plonger le cours, la majorité de ces jetons affichant de faibles liquidités.

Grand ménage de printemps chez Vitalik Buterin : exit les shitcoins

Vitalik Buterin n’aime pas trop les shitcoins et le fait savoir. Aux premières heures de la journée d’hier, il s’est donc débarrassé d’une poignée de tokens qu’il détenait sur son adresse. En tout, il a échangé 50 milliards de MOPS, 500 milliards de SHIK et 10 milliards de tokens CULT pour une contrepartie de 439,50 ETH. Plus tard, il s’est débarrassé de 3,4 millions de tokens BITE (non, l’orthographe est bien correcte) contre 4,9 ETH.

Les mouvements sont visibles sur Etherscan, l’explorateur de blocs sur Ethereum :

Aperçu des dernières transactions de vitalki.eth – Etherscan

Sans surprise, les ventes massives de Buterin ont fait converger le cours de ces tokens vers leurs plus bas. A l’exception notable du token MOPS, que ce dump massif a semble-t-il revigoré, lui faisant gagner 216% à l’heure où nous écrivons ces lignes. Pour le reste, c’est l’hécatombe : -10% pour le BITE, -8% pour le CULT et surtout -65% pour le SHIK.

En effet, ces tokens ne sont listés sur aucune plateforme majeure. Ils tirent l’essentiel de leurs volumes d’échange de plateformes d’échange décentralisées, type Uniswap. Ils sont proposés dans des pools de liquidités accessibles aux utilisateurs, avec des volumes d’échange ne dépassant guère les 100 000 dollars quotidiens.

La paire SHIK/USD a perdu jusqu’à 95% de sa valeur hier – CoinGecko
cryptonaute twitter

Des tokens envoyés à son portefeuille bon gré mal gré

Shiba Inu (SHIB), Floki Inu (FLOKI), Baby Dogecoin (BABYDOGE), Dogelon Mars (ELON) … quantité de jetons “mèmes” ont été créés en reprenant le même coup marketing : envoyer 50% de leur offre sur le portefeuille de Vitalik Buterin, puis envoyer les 50% restants sur un pool de liquidités Uniswap afin que les utilisateurs puissent en acheter.

Le taciturne informaticien ne s’en est jamais formalisé, se contentant bon gré mal gré d’accuser réception des tokens bruyamment envoyés à l’adresse vitalik.eth. Pour la plupart, il s’agit de shitcoins, des projets sans réelle utilité, avec peu voire pas de fondamentaux. La dimension virale leur est essentielle, et cela explique la recherche d’un “parrain” à l’image de Buterin et d’Elon Musk.

Il n’est pas rare que le père de la blockchain Ethereum s’en serve pour financer des causes qui lui tiennent à cœur. Ainsi pendant que l’Inde luttait contre les ravages du Covid-19 en mai 2021, Vitalik Buterin avait fait don de 500 ETH et de 50 000 000 SHIB au COVID-Crypto Relief Fund. Soit 1,5 milliard de dollars ! Après le don, il s’est aussi débarrassé des 420 milliards de SHIB qui lui restaient, en les envoyant vers un portefeuille mort (“burn wallet”) – entendez un portefeuille inaccessible, dont il aurait jeté les clés.

Très surpris du don, le fondateur de l’association indienne a admis que le don en SHIB de Vitalik Buterin serait difficilement encaissable, mais l’essentiel est ailleurs … En convertissant ses SHIB et en les envoyant dans un trou noir, le père d’Ethereum a déclenché la panique chez les détenteurs de SHIB. Celui-ci a en effet perdu jusqu’à 40% de sa valeur en quelques heures.

Vitalik Buterin, l’un des pères d’Ethereum

La communauté s’interroge sur les motivations de Vitalik Buterin

Dans la foulée de ces swaps d’hier, Vitalik Buterin a envoyé 214 ETH à une adresse EthDev. Pour rappel, les adresses EthDev sont une série de portefeuilles que la Fondation Ethereum met à disposition du public pour recueillir des dons en faveur des développeurs.

Pour certains membres de la communauté crypto, l’aspect fiscal pourrait avoir motivé Buterin. Il aurait donc vendu pour éviter que les jetons ne comptent comme revenus sur sa feuille d’impôt. Buterin est, rappelons-le, citoyen canadien malgré ses origines russes. D’autres y voient une simple volonté de se débarrasser de jetons dans un contexte baissier.

Fait intéressant, parmi les jetons victimes du grand ménage de Buterin, le CULT du projet Cult DAO a eu une présence remarquée lors de la récente conférence ETHDenver. Le projet affichait même l’un des plus gros stands, et quelques membres de la DAO ont également pris la parole sur la scène principale , en parlant essentiellement d’utilité publique de la blockchain et de confidentialité des données d’utilisateurs.

Et, malgré ses ventes, les données d’Etherscan montrent que Buterin a tout de même conservé 10 milliards de jetons CULT …


Sources : Coin Telegraph, Etherscan


Sur le même sujet :

 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram