Cryptos

La volatilité des cryptomonnaies : pourquoi et comment en profiter ?

Volatilité des cryptos

Une monnaie dont le cours augmente ou diminue brusquement est qualifiée de « volatile ». En ce qui concerne les cryptomonnaies, cette volatilité est depuis longtemps pointée du doigt. Certains n’hésitent d’ailleurs pas à brandir l’extrême volatilité des cryptos pour minimiser leur intérêt. D’autres vont encore plus loin en considérant cette volatilité comme un tendon d’Achille qui empêchera l’adoption massive des cryptos. Mais qu’en est-il réellement ? Cet article explique les critères qui entrent en compte dans le cours d’une cryptomonnaie comme le Bitcoin par exemple. De plus, il détaille pourquoi la volatilité de la cryptomonnaie n’est pas forcément une mauvaise chose.

Comprendre la volatilité des cryptomonnaies

Le cours des cryptomonnaies fait souvent le yoyo. En particulier, celui des cryptos les plus connues comme le Bitcoin peut subir de grands mouvements sur une durée relativement courte. Ainsi, depuis quelques semaines, les cours du Bitcoin et de l’Ethereum par exemple traversent une tendance Bull run avec une augmentation importante. Découvrons les principales caractéristiques qui jouent sur le cours des cryptos.

La loi de l’offre et la demande

Contrairement à la monnaie fiat, la cryptomonnaie n’obéit qu’à la loi de l’offre et de la demande. La demande est constituée par les personnes qui se lancent dans l’investissement crypto. Plus une crypto est réputée et plus sa demande augmente. De même, une crypto plus accessible avec un grand nombre d’exchanges disponibles permet d’augmenter la demande.

La compétition entre cryptomonnaies joue également sur la demande. Par exemple, il y a encore quelques années, le Bitcoin était de loin la figure de proue des cryptos. Si un investisseur décidait de se lancer, il y avait de grandes chances pour que ce soit avec le Bitcoin. Désormais, même si le Bitcoin reste la première cryptomonnaie en matière de capitalisation, d’autres poids lourds s’affirment tels que l’Ethereum, le Ripple, etc. Ces cryptos ont des caractéristiques qui leur sont propres et qui ont de quoi attirer des investisseurs.

En ce qui concerne l’offre, c’est très simple. Prenons l’exemple du Bitcoin. Il est prévu de créer seulement 21 millions de bitcoins, avec une création du dernier BTC autour de 2140. La demande est donc contrôlée et prévoit un montant total qui est fixe. Cette particularité unique par rapport aux monnaies fiat permet d’assurer une tendance à la hausse du Bitcoin sur le long terme.

La cryptomonnaie, un système décentralisé

Sur le marché boursier, il faut savoir que Wall Street suspend les échanges dès que le marché perd plus de 7 %. De plus, lorsque les marchés s’écroulent, la finance met sous pression les banques centrales pour qu’elles mettent en place des plans de relance. Ces mécanismes existent justement pour éviter une trop grande volatilité à la baisse des monnaies fiat et écarter les cracks boursiers.

En revanche, les choses sont complètement différentes pour les cryptos qui fonctionnent sur la base d’un système décentralisé. Quel que soit le cours, le marché des cryptos est complètement libre et reste ouvert 24h/24, 7j/7.

Dans le cas d’une action, le cours est déterminé par la conjoncture et les performances de l’entreprise en question. Le cours d’une action est donc souvent influencé par la publication des comptes d’une entreprise et l’état de santé d’un secteur. Une action représentant une part d’entreprise, la variation de son cours reste limitée en temps normal.

En ce qui concerne les cryptomonnaies, les choses sont différentes. En effet, les cryptomonnaies n’ont pas de valeurs intrinsèques. Son cours est donc très influencé par le niveau de spéculation.

La cryptomonnaie, un marché encore en manque de liquidités

La cryptomonnaie est un marché encore très jeune. L’aventure a certes débuté il y a plus de 10 ans désormais avec la création du Bitcoin en 2008. Toutefois, sur l’échelle de la finance, 10 ans, cela reste une période de temps très courte.

Concrètement, la capitalisation des cryptomonnaies s’élève à environ 400 milliards d’euros au moment de la rédaction de cet article. Cela vous paraît beaucoup ? Attendez de mettre les choses en perspective, vous verrez que ce n’est qu’une goutte d’eau comparé au forex et à la bourse. Par exemple, à l’heure actuelle, la capitalisation du CAC 40 représente plus de 1 750 milliards d’euros ! Au niveau des grosses entreprises, Apple et Amazon pèsent respectivement environ 1 660 milliards d’euros et 1350 milliards d’euros !

De plus, la capitalisation des cryptomonnaies est uniquement calculée sur le nombre de jetons en circulation multiplié par leur cours. Sauf que compte tenu de leur volatilité, la capitalisation globale peut beaucoup varier.

Puisque le marché des cryptos ne comporte pas encore « beaucoup » de liquidités, il est sensible aux mouvements opérés par de gros investisseurs, appelés « baleines ». En effet, lorsqu’une baleine décide de retirer une grande partie de son argent, le cours est immédiatement influencé. En l’absence de régulations, certains gros mouvements peuvent également provenir de fraudes qui vont à leur tour impacter le cours d’une cryptomonnaie.

La volatilité des cryptomonnaies n’est pas forcément un problème

La volatilité d’une monnaie n’est pas toujours un handicap rédhibitoire. Vous pouvez même l’utiliser à votre profit. Voyons comment.

Une grande volatilité permet de réaliser de gros bénéfices

Avec un investissement judicieux, elle peut même s’avérer un vrai point fort. En effet, une monnaie qui possède une grande volatilité permet de générer de gros bénéfices sans avoir besoin d’activer d’effets de levier. Parce que les cryptos sont très volatiles, vous pouvez faire de belles plus-values sans utiliser de leviers. Cela vous permet de réduire le niveau de risque. En effet, avec la crypto, puisque vous n’avez pas besoin de leviers, vous ne perdrez jamais plus que le montant que vous avez investi.

La volatilité sur le long terme des cryptos

Pour autant, l’utilisation de la cryptomonnaie et du Bitcoin a évolué avec les années. Désormais, beaucoup souhaitent utiliser le Bitcoin comme une solution de placement pour leur argent. Dans ce contexte, la volatilité reste-elle bonne caractéristique ? Tout dépend de l’échelle de temps.

Certes, si vous cherchez une solution de placement sur le court terme, le Bitcoin n’est pas forcément pour vous. Dans ce cas, nous vous recommandons plutôt les stablecoins ou les produits bancaires classiques en argent fiat. En effet, les monnaies fiat sont toutes contrôlées par des banques centrales. Or, leur objectif est toujours de sécuriser un cours stable à court terme. C’est d’ailleurs ce qui les pousse par exemple à avoir recours à la création de monnaie en période difficile, ce qui leur permet d‘ajuster l’offre en fonction de la demande.

Par contre si votre situation vous permet d’envisager un stockage de valeur sur le long terme, le Bitcoin est alors un excellent produit comparé à la monnaie fiat. Par exemple, le dollar américain a perdu environ 90 % de sa valeur sur les 100 dernières années. Dans des cas exceptionnels comme le Venezuela ou l’Argentine, la constante de temps peut même être beaucoup plus courte. Pour autant, en restant sur des cas généraux, la vérité est que l’ensemble des monnaies fiat perdent de leur valeur avec le temps à cause d’un mouvement d’ensemble inflationniste. À l’inverse, si vous regardez la valeur du Bitcoin sur les 10 dernières années, vous constaterez qu’elle a augmenté. En fait, sur cette même période, le Bitcoin fait partie des actifs les plus performants qui soient.

Le Bitcoin et d’autres cryptos sont conçus de manière à être protégés contre l’inflation et donc la perte de valeur. Sur le long terme, l’unique volatilité que vous constatez avec les cryptos est un mouvement global haussier de leur cours. De quoi vous rassurez lorsque vous observez des chutes de cours brutales ponctuelles, n’est-ce pas ?!

La volatilité, une solution contre… la volatilité

C’est la volatilité qui permet à une crypto d’atteindre des sommets. Même s’ils sont parfois brefs, ils suffisent à faire parler de la crypto en question et à attirer de nouveaux investisseurs. Par exemple, le bull run actuel des cryptos fait beaucoup parler de lui si bien que même des personnes peu averties sont désormais prêtent à intégrer la cryptosphère. Plus d’investisseurs permet de renforcer les communautés présentes, d’augmenter le nombre d’exchanges, les portefeuilles, etc.

Or, plus l’écosystème crypto va se renforcer, plus sa volatilité sur le temps court s’en trouvera réduite et plus le cours sur long terme augmentera. Le marché sera forcément de moins en moins sensibles aux mouvements des baleines. D’ailleurs, les baleines seront de plus en plus en nombreuses si on considère que l’offre monétaire crypto restera toujours limitée. Si on regarde le Bitcoin par exemple, l’étude des graphiques montrent que le nombre de portefeuilles utilisateurs a augmenté de 800 % environ depuis 2016 ! Dans le même temps, la création de bitcoins a, elle, augmenté de seulement 20 %.

Le rapport entre l’offre et la demande en crypto va devenir de plus en plus déséquilibrée, ce qui devrait favoriser l’augmentation de leur valeur sur le long terme.

Kévin Comitogianni
Ingénieur mécanique de formation, j'ai travaillé dans l'industrie pendant 10 ans, particulièrement dans le nucléaire. Reconverti dans la rédaction web depuis plusieurs années, j'utilise mes connaissances techniques pour l'écriture d'articles sur des thèmes spécifiques comme la finance, les cryptomonnaies, la blockchain.

Les dernières news :

Question & Answers (0)

Commentaire fermé