Acheter des actions Renault (RNO) | Guide complet 2023


Dernière mise à jour:

Le marché de l’automobile est un secteur pouvant être fortement impacté selon le contexte macroéconomique. Faut-il par conséquent attendre que l’action Renault subisse une décote pour se positionner ? Pas si simple. Plus de réponses dans notre guide sur ce titre, avec les étapes à suivre pour acheter l’action Renault chez un courtier de confiance.


Comment acheter des actions Renault en France rapidement ?

  1. Créer un compte de trading chez eToro. Allez sur le site web etoro.com puis cliquez sur “Commencez maintenant” sur la page d’accueil. Renseignez vos informations. Validez-les via le mail de confirmation automatique.
  2. 🔐 Sécuriser et faire vérifier le compte. Activez l’authentification en 2 temps (2FA) pour protéger l’accès à votre compte. Uploadez les documents requis pour la vérification : pièce d’identité (carte d’identité ou passeport) et justificatif de domicile (facture d’électricité, avis d’imposition).
  3. 💳 Déposer des fonds sur le compte. Virement SEPA, carte bancaire, PayPal, Skrill… Créditez votre compte d’un capital de départ. Minimum 50 €, maximum 30 000 € par dépôt (si virement).
  4. 🗠 Ouvrir une position sur l’action Renault. Placez un ordre d’achat sur le titre RNO sur Euronext. Protégez votre position par un stop-loss. Indiquez un take-profit ou un stop suiveur pour sécuriser vos gains.

Votre capital est à risque. D’autres frais s’appliquent. Pour plus d’informations, consultez etoro.com/trading/fees.

Besoin de voir ces 4 étapes détaillées et illustrées ? Retrouvez-les ici.


Cours de l’action Renault (Euronext : RNO) en temps réel


Tout ce qu’il faut savoir sur l’action Renault

Commençons par comprendre les éléments qui influent sur le sentiment de marché autour de Renault. Les marchés ne scrutent pas que ses résultats trimestriels, ils suivent avec intérêt le grand meccano (la stratégie “Renaulution”) qui doit permettre au constructeur de lancer des véhicules plus en phase avec sa clientèle – et plus rentables.

Points-clés

  • Quatrième constructeur mondial. Les 5 marques Renault : Renault, Dacia, LADA, Alpine et Mobilize.
  • Principaux concurrents. Le groupe Volkswagen (Audi, VW, Porsche, Skoda, SEAT), le groupe Stellantis (Peugeot, Citroën, DS, Fiat, Jeep, Lancia, Alfa Romeo), le groupe Hyundai (Hyundai, Kia). Sur 2022, les marques Renault pèsent 9,3% des nouvelles immatriculations en Europe, selon les chiffres ACEA :

Parts-de-marche-constructeurs-automobiles-en-Europe

  • Positionnement industriel mondial. 40 sites industriels dans le monde. Les principaux sites de production sont situés en France (Douai, Maubeuge, Ruitz et Cléon), au Maroc (Tanger), en Espagne (Valladolid) et au Portugal (Aveiro).
  • Modèle d’affaires centré sur les véhicules intermédiaires. Repositionnement sur les véhicules dans les tranches de prix 10 000 – 20 000 €, avec une offre de véhicules électriques / hybrides et les services de financement. 2 696 401 véhicules neufs vendus en 2021, dont 1 428 426 en Europe. Ses modèles les plus vendus :
    • Renault Clio 5 (245 103 unités), avec encore de nombreuses ventes actives sur la Renault Clio 4 (10 220 unités)
    • Dacia Sandero 3 (199 347 unités), complétées par la Dacia Sandero 2 (27 081 unités) et la Renault Sandero 2 (71 255 unités)
  • Chiffre d’affaires stable (+0,3%) malgré une baisse du nombre de véhicules vendus (-11,9%) au 1er 21,1 Mds € de revenus, pour une perte nette de 2,32 milliards. La marge opérationnelle est néanmoins positive (988 M€), et même en hausse de 2,6% par rapport à 2021. La perte nette est essentiellement due à la cession (à perte) des sites industriels en Russie.
  • Bilan très sain. Après une quasi-faillite en 2020, bilan renforcé avec une dette nette faible (426 M€), énormes disponibilités (15,8 Mds€).
  • Actionnariat dominé par l’Etat français (15%) et Nissan (15%). Actionnariat salarié (5,88 %) constitue l’autre groupe actionnarial influent. Autocontrôle (1,5%) et actions flottantes cotées à Euronext (63,7%). Le groupe détient des participations dans Nissan (43%, dans le cadre de l’Alliance Renault-Nissan conclue en 1999).
  • Gouvernance assurée par 17 membres du conseil d’administration. Hommes et femmes-clés : Luca De Meo (PDG), Thierry Pieton (Directeur financier), Jean-Dominique Senard (PCA).

Votre capital est à risque. D’autres frais s’appliquent. Pour plus d’informations, consultez etoro.com/trading/fees.

Enjeux stratégiques en 2022-2023

  • Pénurie de semi-conducteurs. Activité industrielle perturbée. Jusqu’à 500 000 véhicules en moins produits en 2022. Plusieurs sites de fabrication mis en arrêt temporaire (Cléon en mars). Inflation des métaux de base également.
  • Abandon des activités russes. Perte nette de 2,23 Mds€ sur cession des actifs russes.
  • Lancement de MOBILIZE. Regroupement dans une filiale spécifique des activités de mobilité, énergie, financement, assurances et maintenance. Objectif 20 % des revenus du groupe en 2030.
  • Introduction en Bourse de sa filiale “électrique”. Selon Bloomberg, filialisation et IPO des activités électriques et « software » (+ activités de traction thermique) au 2ème semestre 2023, et valorisation à 10 Mds€.
  • Résultats prévisionnels en hausse. Marge opérationnelle relevée (+5%) et autofinancement opérationnel attendu en hausse (+1,5 Md€). Au 1er semestre, bénéfice (hors activités russes) déjà x3.

Pourquoi acheter l’action Renault ?

Il y a deux ans, acheter du Renault relevait du non-sens. Le constructeur était au bord de la faillite. Il a fallu que l’Etat français vole à son secours en avril 2020 (5 Mds€). Il a fallu réagir face à de nouveaux problèmes, devenus d’autant plus évidents avec le Covid. Aujourd’hui, retournement complet : l’action Renault est désormais l’une des meilleures valeurs à acheter dans le secteur automobile.

Un objectif de cours à 41 € ?

Plusieurs analystes ont décidé de revoir à la hausse leur recommandation d’achat concernant Renault. Sur 21 analystes couvrant le titre, 19 sont positifs (9 – Acheter, 2 – Accumuler, 8 –  Conserver).

L’objectif de cours moyen est fixé à 41 €, soit + 32 % de potentiel haussier par rapport au cours actuel. L’objectif haut est même fixé à plus de 83 €, soit plus de 174 % de marge haussière.

Les plus optimistes sur Renault :

  • Oddo BHF (55 €) : “Après le succès du redressement opérationnel du constructeur et alors que son offensive commerciale va s’accélérer significativement, nous révisons en hausse nos estimations (+ 20 % sur 2022-2025), nous situant bien au-delà du consensus (plus de 30 % sur 2023, plus de 70 % sur 2025)”
  • Berenberg (objectif de cours relevé de 34 à 36 €) : “(Le plan stratégique Renaulution a été plus que bien exécuté (…) l’entreprise a un à deux ans d’avance sur les mesures les plus importantes”

consensus RNO

Le saviez-vous ? Un consensus est une moyenne ou une médiane des objectifs de cours prévus par les analystes financiers. Certains privilégient la médiane des estimations plutôt que la moyenne :  la moyenne est en effet très sensible aux estimations extrêmes. La médiane est plus “parlante” : c’est le point milieu des estimations. De sorte que 50 % des analystes ont un objectif inférieur ou égal à la médiane, 50 % supérieur ou égal.

Votre capital est à risque. D’autres frais s’appliquent. Pour plus d’informations, consultez etoro.com/trading/fees.

Stratégie “Renaulution” : plus de valeur, moins de volumes

Renault surprend car elle est en avance de 2 ans sur les mesures importantes de sa stratégie “Renaulution“. Ce plan stratégique doit se dérouler en 3 étapes :

  • 1ère étape – RÉSURRECTION (2023) : donner plus d’autonomie à chaque marque, réduire les plateformes (châssis de base) de 6 à 3, augmenter les véhicules “milieu de gamme“ à 40 % des revenus contre 15% actuellement

Impact attendu : augmenter la marge opérationnelle globale de 3%, viser une trésorerie disponible de 3 Mds€.

  • 2ème étape – RÉNOVATION (2023 à 2025) : renouveler les gammes actuelles, avec 25 lancements d’ici 2025. Focus sur les modèles répondant aux contraintes budgétaires des classes moyennes. L’idée est de faire de la “valeur au lieu du volume”, en délaissant le segment B (citadines) pour se concentrer sur les segments C (compactes) et D (familiales).

Impact attendu : faire un bond dans la rentabilité (10% en 2025 ?), viser un cash flow “automobile” de 6 Mds€

  • 3ème étape – RENAULUTION (2030) : pousser pour une utilisation de l’hydrogène dans les véhicules utilitaires / professionnels.

Impact attendu : 30% de part de marché d’ici 2030

renaulution

Cession de la participation Nissan : enfin un dividende ?

Renault va devoir vendre une partie de ses 43,4 % dans Nissan, et la réduire à 15 %. Cette participation était valorisée à 16,2 Mds € dans les comptes de Renault fin 2021.

La vente doit se faire par étapes jusqu’en 2028, elle doit permettre de dégager 4 Mds € rapidement. Les actionnaires (dont l’Etat français) s’attendent donc à récupérer une partie du produit de la cession grâce au retour du dividende, non versé depuis 2019.

Pour rappel, l’Alliance scellée en 1999 avait pour but de sauver Nissan de la faillite : Renault prenait 50 % du capital de Nissan (sans droit de vote depuis décembre 2015), Nissan prenait 15 % de Renault.

Aujourd’hui Nissan produit 4 millions de véhicules par an, contre 2,7 millions pour le groupe français. Un rééquilibrage est donc demandé par les japonais, Yokohama considérant ce quasi-contrôle comme un point de friction majeur.

Renault semble avoir posé ses conditions. La plus importante serait que Nissan investisse dans le projet “AMPERE”. Il s’agit de la filiale créée pour loger les activités électriques du groupe.

Une introduction en Bourse pour le 2ème semestre 2023 est prévue, pour une valorisation de 10 Mds € selon Bloomberg. Renault garderait au moins 51% des parts. Nissan souhaite cependant des garanties pour protéger ses technologies face aux autres partenaires de Renault : Google et ses “véhicules autonomes” et surtout le chinois Geely.

Que dit l’analyse technique ?

L’analyse technique de Renault montre de belles choses. Depuis la sortie d’une congestion en Mai, l’action RNO est haussière à court terme.

On peut voir comment le titre s’est créé un gap haussier durant la semaine du 08 juillet. Les acheteurs se sont emballés en prenant connaissance des excellents résultats semestriels !

La moyenne mobile à 50 jours (en rose) fait désormais office de support pour le cours. Le volume d’échanges reste élevé. Voici les niveaux-clés à surveiller sur le graphique hebdomadaire :

  • Un support à 21,85 € qui correspond au point à partir duquel le titre a rebondi en mai dernier.
  • Un niveau médian à 28,56 € qui était le support de 2021, brutalement franchie en février dernier.
  • Une première résistance à 36,32 € qui correspond au point haut atteint par le cours en juin 2021 puis à nouveau en février dernier.

renault prorealtime

Si l’action monte, vous pouvez donc fixer un premier objectif de prix à 36 €, puis un deuxième objectif à 43,95 €.

Si l’action rechute, nous pensons que l’objectif de cours se situe à 21,85 €. Mais ce scénario ne nous semble pas le plus probable.

Votre capital est à risque. D’autres frais s’appliquent. Pour plus d’informations, consultez etoro.com/trading/fees.


Où acheter des actions Renault avec le moins de frais ? Les 3 meilleurs courtiers

Courtier Commission Dépôt minimum Avantage
eToro 0 % 50 € Idéal pour les primo-investisseurs
AvaTrade 0 % 250 € Idéal pour apprendre à trader le CFD Renault
XTB 0 % 10 € Excellent pour les investisseurs expérimentés

eToro est un excellent courtier si vous découvrez les marchés d’actions et d’ETF. Il y a plusieurs fonctionnalités sur sa plateforme qui vous aideront :

  • CopyTrader: des investisseurs actions chevronnés, que l’on peut copier automatiquement et en temps réel
  • Les Smart Portfolios: des portefeuilles d’actions thématiques, créés et gérés par des experts partenaires, que l’on peut aussi copier en temps réel

En copiant ou en consultant simplement ces portefeuilles, vous avez de quoi débuter sereinement. Les tarifs sont l’autre gros avantage d’eToro : 0 % de commission sur les actions et pas de droits de garde à payer.


Guide détaillé pour acheter des actions Renault (RNO) en France

Passons de la théorie à la pratique : les étapes pour acheter des actions Renault.

Etape 1 : ouvrir un compte de trading / d’investissement

Sur la page d’accueil de etoro.com, cliquez sur le bouton  “Commencer à investir” (“Ouvrir un compte” ou “Rejoignez maintenant”, cela dépend de votre localisation). Il est possible d’ouvrir un compte avec ses informations Google ou Facebook. Alternativement, renseignez les informations “manuellement” sur le formulaire d’ouverture de compte :

  • Nom d’utilisateur
  • Adresse mail
  • Mot de passe

Acheter des actions Renault (RNO) | Guide complet 2023

Dans la foulée, un mail automatique est envoyé à votre adresse mail. Il contient un lien, cliquez dessus pour confirmer la demande d’ouverture de compte.

Etape 2 : faire vérifier le compte de trading

Cliquez sur « Compléter profil » dans le panneau latéral gauche de votre espace utilisateur. Il vous faudra remplir plusieurs formulaires, liés à votre identité et votre connaissance des instruments financiers (CFD, actions, ETF). Il faudra ensuite uploader des copies numérisées de quelques justificatifs :

  • Pièce d’identité : carte d’identité ou passeport
  • Justificatif de domicile : RIB, avis d’imposition, facture d’électricité ou de gaz

verifier compte etoro

Pensez à sécuriser l’accès à votre compte avant tout dépôt de fonds : activez la protection 2FA (“Two-factor authentication”). Celle-ci consiste à se connecter en deux temps : mot de passe + code de vérification unique envoyé par SMS :

  • Allez dans les Paramètres du compte, puis dans la rubrique “Compte”,
  • Puis activez “Authentification à deux facteurs” qui normalement est en position désactivée ,
  • Enfin, entrez le code reçu par SMS, puis validez avec le bouton “Appliquer”.

Etape 3 : déposer des fonds sur le compte de trading

Cliquez sur “Dépôt de fonds” toujours dans le panneau latéral de votre espace utilisateur.

Les principaux moyens de paiement acceptés par eToro :

  • Virement SEPA (crédité en 4 à 7 jours)
  • Carte bancaire (instantané)
  • Portefeuilles électroniques : PayPal, Skrill, Neteller (instantané)

etoro depot

Dans notre cas, nous déposerons 1000 € sur le compte. Notez que seul l’USD est utilisé comme devise de compte chez eToro. Les dépôts en EUR sont donc automatiquement convertis en USD :

Etape 4 : ouvrir une position sur le titre Renault (Euronext : RNO)

Essayons le mot-clé “renault” dans la barre de recherche. Le titre RNO est immédiatement suggéré, nous cliquons pour accéder à sa fiche-valeur :

recherche renault etoro

Nous voici sur la fiche-valeur du titre : avec 5 onglets à notre disposition. Allons dans l’onglet “Graphique” :

fiche valeur renault etoro

Nous jetons un coup d’oeil au graphique RNO (RNO.PA chez eToro) en unité de temps hebdomadaire :

graph hebdo renault

Le titre Renault (RNO) affiche un cours proche des 30 € au moment de ces lignes. Le cours est affiché en EUR mais la devise de compte eToro est l’USD. La conversion est automatique. Nous réalisons l’achat avec un investissement de 1000 $.

Voici les paramètres du ticket d’ordre déjà rempli ci-dessous :

  • Cours : au cours du marché actuel
  • Volume : 1 000 $ d’actions RNO
  • Effet de levier : x1, nous achetons le titre RNO au comptant, pas un CFD sur le titre RNO
  • Stop-loss : – 100 $, la position sera clôturée automatiquement à – 10 % de perte
  • Take-profit : + 500 $, la position sera fermée à + 50 % de profit

Nous validons en cliquant sur “Placer un ordre”.

acheter action renault etoro

Votre capital est à risque. D’autres frais s’appliquent. Pour plus d’informations, consultez etoro.com/trading/fees.


Conclusion : faut-il acheter l’action Renault en 2023 ?

Oui, il semble y avoir plus de signaux d’achat sur l’action Renault, que de signaux baissiers. Le grand meccano entamé par le groupe plaît à la Bourse. Le 8 novembre, Luca de Meo a présenté la troisième étape du plan stratégique «Renaulution» (2019).

5 à 6 entreprises seront créées pour donner plus d’autonomie à ses marques. Ampère pour les véhicules électriques, Alpine pour redonner une image sportive à l’international, etc. L’ensemble doit se traduire par des marges plus importantes et le retour du dividende, non versé depuis 2019.

Pourquoi acheter des actions Renault ?

  • Un objectif de cours à 41 € soit plus de 25 % de potentiel haussier au cours actuel.
  • La stratégie “Renaulution” déjà mise en route et qui doit permettre de doubler les marges.
  • La réduction de la participation dans Nissan qui laisse espérer un retour à l’actionnaire sous forme de dividende spécial.
  • Une surperformance depuis le début de l’année, Renault étant l’une des 3 valeurs du CAC 40 à être en positif.

FAQ : comment acheter l’action Renault ?

Renault verse-t-il un dividende à ses actionnaires ?

Acheter des actions Renault (RNO) | Guide complet 2023
Renault n’a pas versé de dividende à ses actionnaires depuis 2019 (au titre des résultats 2018). Le 25 mai dernier, l’AG a également entériné le non-versement du dividende en 2022 (résultats 2021). Cela pourrait changer avec les retombées du plan “Renaulution” et la vente d’une partie de la participation dans Nissan. Pour une analyse plus complète, consultez notre article ici.

Quel courtier choisir pour acheter l'action Renault ?

Acheter des actions Renault (RNO) | Guide complet 2023
eToro est le meilleur courtier pour acheter l’action Renault. Même constat sur d’autres actions de la cote parisienne ! 0% de commission sur les actions, cotations en temps réel gratuites sur Euronext, possibilité d’acheter des fractions d’actions, plateforme très agréable … les qualités du courtier eToro en font un choix incontournable.

Acheter l’action Renault est-il un bon investissement au cours actuel ?

Acheter des actions Renault (RNO) | Guide complet 2023
Oui, l’action Renault est l'une des meilleures actions à acheter dans le secteur auto. Nous développons les raisons détaillées dans cet article, avec une analyse technique en bonus.
Alexandre Druot
Alexandre Druot
subscriber
Alexandre Druot
subscriber

Rédacteur et éditeur web depuis plusieurs années, je me suis spécialisé dans le domaine passionnant de la finance et des cryptos. Ayant plusieurs cordes à mon arc, je compte développer mes compétences pour partager des contenus de qualité pour rendre cet univers accessible à tous.