Accueil Comment acheter des actions ? Tutoriel pour les débutants Acheter l’action Starlink : notre guide pour débutant 2024
Cryptonaute

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

De nombreux investisseurs attendent l’introduction en bourse de Starlink, une division de SpaceX, l’une des sociétés d’Elon Musk. L’entreprise a déjà levé 1,5 milliard $ en février, pour une valorisation de 125 milliards. Cependant il lui faudrait lever au bas mot 30 milliards pour étendre sa constellation de satellites. Une IPO pourrait être la solution. Dans cet article, nous partageons notre avis sur l’action Starlink et le timing de son introduction en Bourse.

Sommaire

starlink logo

Pour comprendre la situation de Starlink et SpaceX, il est important de connaitre certaines informations pour évaluer au mieux son potentiel sur le marché.

Présentation

SpaceX conçoit et fabrique des engins d’exploration spatiale et des fusées de lancement. La société est considérée comme l’acteur le plus avancé de l’industrie spatiale civile. Ses trois principaux projets actuels sont :

  • Les lanceurs Falcon 9 : fusées de lancement à coût réduit pour des satellites pesant jusqu’à 200 kg.
  • Le service Starlink : service d’internet à ultra-haut débit fourni par un réseau de satellites en orbite basse. La division Starlink pourrait être séparée de SpaceX, lors de sa propre introduction en bourse.
  • Le programme Starship : un lanceur de nouvelle génération pour amener du cargo et des humains en mission vers la Lune et Mars. Des prototypes sont testés dans le sud du Texas. Plusieurs vols d’essai ont déjà été réalisés.

Monopole sur les lancements de la NASA

Depuis les sanctions contre la Russie, SpaceX est en situation de monopole auprès de la NASA. La société a par exemple remporté les contrats Sentinel-6A et Sentinel-6B. Deux missions d’envoi de satellites pour la NAOO (l’agence américaine de protection des fonds marins et océaniques). Les concurrents sont cloués au sol en raison de la dépendance à des moteurs de fabrication russe RD-180 et RD-181 de NPO Energomash.

Principaux concurrents

SpaceX est en concurrence avec Blue Origin (fondé par le milliardaire d’Amazon Jeff Bezos), ULA-United Launch Alliance (formé par les géants de l’aérospatiale Boeing et Lockheed Martin), Virgin Orbit et d’autres agences principalement gérées par le gouvernement telles que la NASA.

Modèle commercial

Les lancements de satellites constituent l’essentiel des revenus de SpaceX et devraient rapporter 2 milliard $ cette année. Starlink est entré en activité à la mi-2021 et pourrait générer des revenus importants en 2022-2023. SpaceX a pour l’heure lancé 2 000 satellites Starlink et le système finira par déployer 20 000 satellites d’ici 2025.

Bien que les lancements de satellites représentent la principale source de revenus, il s’agit d’un marché limité et qui n’a pas un grand potentiel de croissance. Elon Musk lui-même a déclaré que les revenus des satellites ne dépasseraient probablement pas 3 milliards $ par an.

Starlink, en revanche, a un marché potentiel beaucoup plus important. Voici l’analyse du Wall Street Journal sur les revenus de Starlink et leur impact sur SpaceX (en rose) :

action starlink

Principaux actionnaires

  • Elon Musk
  • Fidelity Investments
  • Sequoia Capital
  • Google
  • Bank of America.

Chiffres-clés

  • Valorisation actuelle : 125 milliards $
  • Employé : 10 000
  • Cycles de financement : 31 depuis 2002 (7 milliards $)

Le saviez-vous ? Grâce au potentiel de Starlink, SpaceX est actuellement la compagnie privée (non cotée) avec la valorisation la plus élevée des Etats-Unis. Elle est valorisée à 125-127 milliards $.


Non, on ne peut pas investir dans l’action Starlink pour le moment. Ni sur l’action SpaceX, qui reste une entreprise à capitaux privés.

Le 7 juin 2022, le PDG de SpaceX, Elon Musk, a annoncé qu’une introduction en bourse était très largement envisagée pour l’activité Starlink – mais que celle-ci n’aurait pas lieu avant 2025.

Dans un tweet de février 2021, Musk a déclaré : “SpaceX doit résoudre le problème des flux de trésorerie négatifs au cours de la prochaine année environ pour rendre Starlink financièrement viable. Chaque nouvelle constellation de satellites de l’histoire a fait faillite. Nous espérons être les premiers à ne pas le faire.” Il a ajouté qu’une IPO de Starlink interviendrait uniquement “une fois que nous pourrons raisonnablement bien prévoir les flux de trésorerie”.

D’autant que la société ne semble pas avoir de problème pour lever des capitaux auprès d’investisseurs en capital-risque et capital-investissement. Selon le portail Dealroom.co, SpaceX a levé un total de 7 milliards $ en capitaux privés à ce jour. Ses plus gros contributeurs : Fidelity Investments, Google, Bank of America, Sequoia Capital, Baillie Gifford.


Entre 560 $ et 720 $ l’action, soit entre 56 $ et 72 $ si l’action est divisée par 10. La fourchette basse de 560 $ (ou 56 $) représente le prix des actions vendues à des investisseurs privés en octobre 2021. A l’époque, SpaceX avait levé 330 millions $, valorisant l’entreprise à 100 milliards $.

La fourchette haute de 720 $ (72 $) représente le dernier prix répertorié sur le marché secondaire pour des actions SpaceX. Le 18 mai dernier, Reuters a rapporté une vente de parts à 72 $/action sur le marché secondaire du capital-investissement.

Ce prix porte la valorisation actuelle de SpaceX à plus de 125 milliards $. Aucune nouvelle action n’a été  émise pour cette offre, et il n’y pas d’information sur les actionnaires qui ont cédé leurs parts.


Starlink sera cotée en Bourse “une fois que nous pourrons donner des prévisions raisonnables de trésorerie” (Elon Musk, dans un tweet de février 2021). Toujours sur le timing de l’IPO de Starlink, il a ajouté que “SpaceX doit résoudre le problème des flux de trésorerie négatifs au cours des trois prochaines années environ pour rendre Starlink financièrement viable. Dans l’histoire, chaque nouvelle constellation de satellites a fait faillite. (…) Nous espérons être les premiers à ne pas le faire.”.

On peut tourner ces déclarations de 3 manières pour en arriver à des indices sur le timing de l’introduction en Bourse.

Indice n°1 : le cap des 2,8 millions d’utilisateurs

Starlink pourrait être introduite en Bourse une fois le cap des 2,8 millions d’utilisateurs franchi. Pour le moment, la société en compte un peu plus de 250 000, mais ce nombre augmente à un rythme de +100 000 environ tous les 6 mois.

Le cap des 2,8 millions n’est pas anodin car il signifierait que Starlink aura trouvé une solution à un problème structurel. En effet, une fois que Starlink aura tous ses 12 000 satellites prévus en orbite, la bande passante combinée de tous ces satellites ne prendra pas en charge plus de 2,8 millions d’utilisateurs.

Pas aux débits minimum annoncés de 100 Mbps (mégabit par seconde). C’est une contrainte structurelle qu’Elon Musk a reconnu dans un tweet de février dernier :

Or SpaceX espère générer jusqu’à 30 milliards $ de revenus annuels sur Starlink d’ici 2025. Elle prévoit aussi des marges opérationnelles de 60%. Avec ses prix actuels, qui sont de 100 $ par mois / 1200 $ l’année, Starlink aurait donc besoin de 25 millions de clients (30 000 000 000 $ = 25 000 000 clients x 1200 $).

Ces différents chiffres sont issus de documents fuités par des employés anonymes au Wall Street Journal.

Indice n°2 : un nouveau relèvement des tarifs

Starlink ferait un pas supplémentaire vers des profits plus stables et une IPO lorsqu’elle aura affiné sa politique tarifaire. Autrement dit, augmenter ses tarifs, comme le rapporte le média tech américain The Verge.

SpaceX a introduit un nouveau service “Premium” à 499 $ sur Starlink, au deuxième trimestre 2022. Cela représente 5 fois le prix du service standard de Starlink, qui offre un débit compris entre 100 Mbps et 200 Mbps. Le service Premium offre un débit oscillant entre 150 Mbps et 500 Mbps, soit 2,5 fois plus.

C’est une manière assez intéressante pour SpaceX de tester son pouvoir de fixer les prix. Pour chaque client que SpaceX peut convaincre avec son nouveau tarif, la société peut théoriquement quintupler les revenus – sans fournir plus de bande passante que prévu.

De sorte qu’au lieu d’avoir besoin de 25 millions de clients pour atteindre 30 milliards $ en revenus, seuls 5 millions suffiraient.

En créant ce nouveau niveau de service “Premium” et en le présentant comme une offre haut de gamme spécifiquement destinée aux “petits bureaux, vitrines et super utilisateurs”, SpaceX a peut-être trouvé un moyen de combler l’écart entre les revenus visés et la limite de bande passante prise en charge.

Il s’agit d’un pas de plus vers la viabilité du service et rapproche Starlink des “prévisions raisonnables” nécessaires à son introduction en bourse.

Le prospectus d’introduction en Bourse permettra de savoir si SpaceX entre au Nasdaq ou si elle crée une entité Starlink autonome. Une IPO sur le Nasdaq prend généralement 4 à 6 mois. Elon Musk devra donc annoncer le nom de la banque d’investissement (“book running manager”) chargée d’accompagner le dossier.

Starlink déposera un dossier d’introduction en Bourse auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Il faudra compter un délai de 1 mois pour que le gendarme financier américain vérifie les données financières, les facteurs de risque et d’autres informations.

Les banques américaines ont pour habitude d’organiser une série de rencontres avec divers institutionnels susceptibles d’acheter des blocs d’actions. Ce “road show” a pour objectif d’évaluer la “demande” autour du titre, et de fixer un prix pour la première cotation.

Vers la fin de ce “road show”, Starlink annoncera les détails de son IPO : prix d’introduction, nombre d’actions flottantes.

Le succès d’une IPO : la “triple oversubscription

Une société introduite en Bourse souhaite 3 fois plus d’intérêt qu’elle ne propose d’actions. Une plus grande demande lui permet de fixer un prix de départ plus élevé à ses acheteurs.

En règle générale, 85% des actions lors d’une introduction en bourse sont vendues à des investisseurs institutionnels (fonds de placement, hedge funds) et le reste à des particuliers fortunés.


En l’absence de calendrier précis pour l’introduction en Bourse de Starlink, il y a deux alternatives : acheter des ETF investis sur les technologies de voix/data par satellite, ou acheter des actions et investir dans des valeurs technologiques liées à Elon Musk telles que Tesla.

Investir dans un ETF suivant le secteur de la voix/data par satellite

ARK Space Exploration and Innovation (ARKX) est un ETF géré de façon active, qui ne suit aucun indice. Les principales positions du fonds :

  • Trimble (10,31%), technologies GPS et outils de positionnement par satellite
  • Iridium Communications (7,80%), téléphonie par satellite
  • Kratos Defense and Security (7,29 %), défense et sécurité des données
  • Aeroenvironment (5,14%), fabrication de véhicules aériens et systèmes de défense
  • L3Harris Technologies (5,78%), fabrication de véhicules aériens et systèmes de défense

Performance 2022 : – 23,40% – Cours actuel : 20,50 $ – Frais annuels : 0,75% – Rendement du dividende : 2,62% – Actifs sous gestion : 281 millions $

arkx etf starlink

Autres ETF suivant des entreprises de technologie spatiale :

  • Direxion Daily Aerospace & Defense Bull 3X Shares (DFEN)
  • iShares US Aerospace & Defense (ITA)
  • SPDR S&P Aérospatiale et Défense (XAR)
  • SPDR S&P Kensho Final Frontiers (ROKT)
  • ETF Procure Space (UFO)

Investir sur l’action Tesla

Action TESLA. Fortement décotée, le titre a perdu 38% depuis le début de l’année. Malgré tout, les fondamentaux de Tesla sont toujours aussi bons, le potentiel de rebond reste donc intact. Tesla est le seul grand constructeur automobile à faire face à une demande excédentaire. Une situation inédite dans l’automobile.

Performance 2022 : – 38,70% – Cours actuel : 227 $ – Rendement du dividende : 0%

performance action tesla

Votre capital est à risque. 


Il faudrait acheter l’action Starlink en 2022 si celle-ci était cotée. Malheureusement, SpaceX est toujours une entreprise à capitaux privés. Rien n’indique que l’IPO de Starlink soit pour bientôt.

La société ne semble pas avoir de problème pour lever des capitaux auprès d’investisseurs en capital-risque et capital-investissement. Selon le portail Dealroom.co, SpaceX a levé un total de 7 milliards $ en capitaux privés à ce jour. Ses plus gros contributeurs : Fidelity Investments, Google, Bank of America, Sequoia Capital, Baillie Gifford.

Elon Musk a lui même déclaré aux employés de SpaceX que l’IPO n’interviendrait pas avant 2025. C’est un employé anonyme qui a transmis l’information au très sérieux média américain CNBC.

En attendant l’entrée du titre au Nasdaq, nous vous conseillons d’ouvrir un compte sur eToro et de vous positionner sur des valeurs fortement décotées par le marché baissier actuel, mais dont le potentiel reste intact : Tesla, Amazon, Netflix, Facebook, Apple, Google.


Comment acheter l’action Starlink ?

Quel est le meilleur courtier en ligne pour négocier l’action Starlink ?

Quelle est la date de l’introduction en Bourse de Starlink ?

Cryptonaute

Cryptonaute

Cryptonaute est un média en ligne français créé en 2017. Notre but est de démocratiser les cryptomonnaies et de fournir des informations qualitatives sur ce secteur parfois complexe. Composée de rédacteurs professionnels, notre équipe est passionnée par les nouvelles technologies et les changements apportés grâce aux cryptomonnaies.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram