DGSI : Un policier vendait des informations secrètes contre des bitcoins

Un agent de la Direction générale de la Sécurité intérieure a été écroué pour la vente d’informations confidentielles. Il est accusé d’avoir monnayé des documents de la DGSI contre des bitcoins sur le darknet.

 

D’après une information de LeParisien, un policier de l’unité de la DGSI a été placé en détention provisoire la semaine dernière suite à la découverte de ses activités illicites sur le darknet. Il est soupçonné d’avoir revendu des documents “secret defence” à plusieurs membres du crime organisé. Toutefois, aucun lien avec des organisations terroristes n’a été relevé.

Selon une source proche de l’enquête, l’agent utilisait la partie sombre d’internet pour revendre les fichiers numériques et acceptait la crypto-monnaie Bitcoin comme mode de paiement. Il était en contact avec plusieurs personnes appartenant à des organisations criminelles. En outre, il aurait également fabriqué et vendu de faux documents.

Après un signalement de la Police judiciaire, le service interne de sécurité de la DGSI a enquêté et est remonté jusqu’au policier corrompu grâce à son code personnel. En effet, chaque agent habilité détient un code lui permettant de s’authentifier afin d’accéder aux fichiers stockés sur les ordinateurs de la DGSI.

Pour la violation de documents classés ‘confidentiel défense’, le fonctionnaire de police risque jusqu’à 7 ans de prison et une amende de 100 000 euros.

> Nice : Il échange €2 millions de Bitcoin contre une valise de faux billets