Accueil 16,7 millions de dollars d’AVAX brulés la semaine dernière, soit 10 fois plus que la semaine précédente
Actualités des Altcoins, Actualités sur Blockchain, Toute l'actualité

16,7 millions de dollars d’AVAX brulés la semaine dernière, soit 10 fois plus que la semaine précédente

David Rajaonary
Avalanche burning 16,3 millions AVAX
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Au cours de la semaine passée, les utilisateurs d’Avalanche ont brûlé 439 000 AVAX, d’une valeur de 16,7 millions de dollars, lors de leurs transactions. Une quantité de jetons dix fois supérieure à celle brûlée la semaine précédente. Quelles sont les raisons de cette activité jamais vue sur le réseau C-Chain d’Avalanche ?

Une avalanche de tokens AVAX retirés de la circulation

Pour vous fournir une comparaison dans le temps, entre mai 2022 et octobre 2023, seulement quelques milliers d’AVAX étaient brûlés chaque semaine, avec un pic d’environ 39 000 AVAX en une seule journée en avril 2023.

À la fin de novembre, nous avons assisté à une montée à 85 000 AVAX, puis 40 000 AVAX deux semaines plus tard. Cependant, aucune semaine n’a jamais atteint le niveau de burns de cette semaine. Au total, 3,4 millions d’AVAX ont été brûlés via des transactions, ce qui équivaut à 129 millions de dollars au cours actuel.

Sur Avalanche, contrairement à d’autres blockchains comme Ethereum, tous les frais de transaction sont “brûlés”, c’est-à-dire qu’ils sont retirés de la circulation plutôt que d’être payés aux mineurs ou aux validateurs. Une approche qui pèse logiquement sur l’offre en circulation de jetons AVAX : plus le réseau est sollicité, plus les frais de gaz payés sont importants, et plus l’offre d’AVAX se réduit (“déflationniste”).

cryptonaute twitter

Avalanche et autres blockchains EVM prises d’assaut par les Ordinals

La raison principale de cette augmentation spectaculaire des AVAX brûlés est à chercher du côté des Ordinals. Très souvent comparées aux NFT, les inscriptions Ordinals impliquent l’encodage d’informations dans les données de transaction d’une blockchain. Ces informations peuvent être sous diverses formes, telles que du texte, des images, ou d’autres données.

Le concept a été initialement développé sur le réseau Bitcoin (nous y avons consacré un long article en mai). Mais ces dernières semaines, le phénomène Ordinals a pris d’assaut les vénérables blockchains EVM-compatibles, à commencer par Polygon, Celo et donc Avalanche.

Le 16 décembre, les inscriptions sur les chaînes compatibles avec Ethereum Virtual Machine (EVM), dont Avalanche fait partie, ont atteint un record de 8,3 millions de dollars de frais de gas en une journée. Sur cette somme, presque 5,6 millions de dollars ont été dépensés par le réseau Avalanche, le plaçant en tête des dépenses (données Dune Analytics).

Avalanche (en rouge) enregistre clairement le plus de frais de gaz liés aux inscriptions Ordinals – Hildobby / Dune Analytics

🔎 Quelles blockchains sont touchées par la frénésie des Ordinals ?

Cette flambée des frais de gaz liés aux inscriptions est un phénomène qui affecte plusieurs blockchains, et pas seulement Avalanche. Par exemple, la chaîne BNB a vu 73 % de ses transactions utilisées pour des inscriptions pendant la même période. Le réseau Arbitrum One a même subi une panne de plus d’une heure le vendredi 15 décembre, surchargé par ces transactions.


Sources : The Block, Dune Analytics


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram