Accueil La DeFi contre le Bitcoin : Le Staking Peut-il Empêcher le Bear Market ?
Toute l'actualité

La DeFi contre le Bitcoin : Le Staking Peut-il Empêcher le Bear Market ?

Marc-Antoine Caen Poletti
bitcoin btc crypto defi

Le DeFi va-t-elle nous sauver des violents crash du Bitcoin ?

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Les dernières semaines ont été mouvementées pour les cryptomonnaies. Après un nouveau record cette automne, le Bitcoin a perdu plus de 40 % de sa valeur entraînant les altcoins dans sa chute. Alors que tout le monde s’attend à un prochain bear market sans être capable d’anticiper son arrivée, un nouvel acteur bouleverse le marché. L’arrivée de la DeFi depuis deux ans est un fait totalement nouveau et il n’est pas sûr que ce cycle ressemble aux précédents.

 

  • Les précédents cycles
  • L’arrivée de la DeFi
  • La montée en puissance des blockchains en PoS
  • Retour sur les dernières semaines

L’évolution du prix du bitcoin

Depuis fin 2020, le bitcoin a commencé son troisième cycle haussier après celui de 2013 et celui de 2017. On sait comment cela s’est fini les fois précédentes. Le bitcoin perd 70 à 80 % de sa valeur, entraînant les altcoins dans la descente aux enfers. Depuis cet été, chaque période de correction voit ressurgir le spectre du bear market. Son souvenir hante encore les investisseurs de la période 2017-2018. Après sa traversée du désert des années 2014-2016, le bitcoin franchit la barre des 1000 dollars au début 2017 jusqu’à frôler les  20000 en décembre.

Cette euphorie collective fut malheureusement de courte durée. En 2018, le bitcoin replonge jusqu’à 3200 euros. Beaucoup de personnes qui se voyaient plus riches de jour en jour ont vu leur montagne d’or disparaître très rapidement. Ces deux premiers cycles permettent de relativiser le bear market car le prix le plus bas en 2018 est trop fois supérieur au prix maximal du bitcoin en 2013. Sur le long terme, il y a donc toujours une tendance haussière malgré les périodes de bear.

cryptonaute twitter

L’émergence de la DeFi

L’émergence des premiers protocoles DeFi en 2019 a introduit une nouvelle donnée dont l’impact est encore difficile à évaluer. La possibilité d’avoir des grands rendements incitent beaucoup moins à vendre. La chute du bitcoin (qui reste une des blockchains en dehors du domaine de la DeFi) modifie peu cet état de fait. La DeFi aura donc de plus en plus un effet tampon sur la baisse des cours. Elle n’empêchera pas une correction des cours comme celles qui ont eu lieu en mai, en septembre ou ces dernières semaines, mais diminuera son effet.

Il serait donc étonnant de voir à nouveau des chutes de 70 à 80 % de manière aussi soudaine. De plus, on peut s’attendre à ce que le bottom du cycle actuel soit l’ATH du dernier, soit 20 000 dollars pour le bitcoin. Cela serait sans doute très dur pour beaucoup d’investisseurs. Mais il est à prévoir que la chute serait peut-être moins sévère que cela pour certains altcoins.

 

Le rôle économique de la proof of stake

Un autre facteur joue sur l’influence du cours du bitcoin sur celui des autres blockchains. En effet, pendant longtemps toutes les blockchains reposaient sur le Proof of Work. Or, Les mineurs peuvent vendre leur jeton quand ils le décident. La sécurité de la blockchain ne passe alors que par la puissance de calcul. Au contraire, depuis le dernier cycle les blockchains en Proof of Stake (Near, Elrond)  ou Proof of History (Solana)  se sont multipliées. Dans ce cas, la sécurisation repose sur le fait des staker une partie des jetons. Plus les validateurs auront de jetons stakés, soit par eux-mêmes soit par d’autres investisseurs qui leur auront délégués leurs jetons, plus la blockchain sera sécurisée.

Cette nécessité du staking sera un autre facteur de stabilisation du prix. Elle rendra indisponible à la vente un grand nombre de token. Par exemple, entre le staking de sécurisation du réseau et les tokens lockés pour les crowdloans des parachains, un tiers des token Kusama sont maintenant lockés. II est donc impossible de les vendre instantanément.. C’est aussi pour cette raison que les blockchains en proof of stake montent beaucoup plus vite en capitalisation que celles en proof of work. Le staking incite moins à prendre des profits dès qu’il y a une petite montée du prix.

Retour sur le cours du bitcoin depuis cet automne

Tous ces éléments permettent d’éclairer sous un nouveau jour les dernières semaines que nous avons vécues. Après un ATH à 69 000 dollars, le bitcoin est revenu tester la résistance des 40 000. Cependant, la valeur lockée dans la DeFi, qui représente maintenant plus du quart de la capitalisation du bitcoin, n’a pas descendu de manière proportionnelle. Il y a donc un sentiment de confiance qui s’est installé vis-à-vis du rendement que peut apporter ces protocoles.

L’exemple type de ce changement est le succès de la blockchain Terra et de son stablecoin l’UST. L’UST est créé à partir d’un burn de LUNA. Donc l’utilisation de l’UST comme valeur refuge a permis la hausse du LUNA jusqu’au top 10. Rivalisant avec la Binance Smart Chain pour être la deuxième blockchain de la DeFi, Terra montre que nous ne sommes plus dans la même ère que les précédents cycles. La dominance du bitcoin sur la capitalisation globale de la cryptosphère peine à rester au dessus des 40 %. De son côté celle de l’Ethereum dépasse à peine les 20 %. Nous sommes très loin du temps où ces deux blockchains représentaient plus de 80 % de la capitalisation des cryptomonnaies.

Faut-il avoir peur du bear market ? Si les dernières corrections du bitcoin peut faire penser au pire, l’évolution du marché des cryptomonnaies ses dernières années devrait nous rassurer. La montée en puissance de la DeFi reconfigure les rapports de forces entre le bitcoin et l’ensemble des cryptomonnaies. Si la DeFi réussit à jouer son rôle de rempart, elle fera rentrer la cryptosphère dans la maturité.

 

 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram