Accueil Block et Jack Dorsey se séparent de 10% de leurs effectifs
Actualités Crypto-monnaies, Actualités Financières, Toute l'actualité, Web 3.0

Block et Jack Dorsey se séparent de 10% de leurs effectifs

David Rajaonary
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

C’est une nouvelle vague de plans sociaux qui s’abat sur l’industrie technologique américaine. Des startups aux géants établis, plus de 40 entreprises ont déjà annoncé des réductions d’effectifs sur ce mois de janvier. Microsoft, Google, Twitch, PayPal, eBay … et maintenant Block, célèbre fintech spécialisée dans les paiements. Plus de 1000 employés des branches Cash App, Foundational et Square sont sur le départ.

1000 employés licenciés chez Block depuis hier

La société avait déjà averti ses cadres l’an passé. Lors de la publication des résultats en novembre dernier, Block avait en effet signalé son intention de tailler dans ses effectifs. L’objectif ? Les ramener de 13 000 à un maximum de 12 000 employés d’ici la fin de cette année, pour diverses raisons liées à la rentabilité et à des postes doublés.

Des réductions d’effectifs nécessaires pour rendre l’organisation plus « agile », dans un contexte où l’industrie des paiements dans son ensemble connaît une période de malaise. Le grand concurrent, PayPal, vient d’ailleurs de confirmer le départ à venir de 2 500 salariés, une coupe franche de 9 % ses effectifs.

Le média Business Insider a eu accès à une note interne écrite par Jack Dorsey, patron et fondateur de Block. Celui-ci aurait décidé qu’il serait préférable de procéder à ces licenciements en une seule fois plutôt que de les espacer arbitrairement :

Nous avons décidé qu’il serait préférable de procéder immédiatement plutôt que de les espacer arbitrairement, ce qui ne semblait pas juste pour les individus ou pour l’entreprise (…) Lorsque nous savons que nous devons agir, nous voulons le faire immédiatement, plutôt que de laisser les choses s’éterniser.

— Jack Dorsey (Block)

Depuis mardi, plusieurs employés des branches Cash App, Foundational et Square font leurs adieux sur les réseaux sociaux. C’est le cas de Shayna Bulluck, désormais ex-responsable des questions de mobilité de personnel au sein du groupe :

Signalons que les premières réductions d’effectifs sont intervenues dès décembre au sein de filiales mineures du groupe. Tidal, service streaming racheté par Block à l’artiste Jay-Z, avait notamment licencié plus de 10 % de son personnel, soit près de 40 employés travaillant dans la création des playlists.

A l’échelle du pays, c’est tout un pan de l’économie qui est forcé de réduire la voilure après des embauches massives durant le rebond post-Covid. En cause : les progrès de l’IA sur certains postes – mais aussi l’environnement économique marqué par des taux d’intérêt toujours élevés (qui continuent de peser sur le financement). Un récent sondage mené par le cabinet PwC auprès de 4700 patrons d’entreprises (105 pays) indiquait qu’un dirigeant sur quatre s’apprêtait à licencier au moins 5 % des effectifs de son entreprise.

jack-dorsey-bitcoin
Malgré les coupes sombres dans son personnel, Block avance et vient de dévoiler son portefeuille physique “BITKEY”, concurrent des célèbres dispositifs de stockage du français Ledger

Sources : Bloomberg, Business Insider


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram