Accueil L’UFC et son champion Ngannou, accros à la crypto monnaie
Toute l'actualité

L’UFC et son champion Ngannou, accros à la crypto monnaie

Marc-Antoine Caen Poletti
Crypto cryptomonnaies star ufc ngannou

Les Stars de l'UCF comme Ngannou sont accros aux cryptos !

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Après sa victoire contre le français, le 22 janvier, la star de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) s’est vu remettre la moitié de son cachet en crypto, soit 375 000$, en Bitcoin (BTC). Une monnaie virtuelle qu’il considère comme « le futur de l’argent ». Et il n’est pas le seul à le penser à l’UFC.

 

  • Ngannou, Un champion Crypto
  • Un modèle de plus en plus suivi
  • L’avis de l’UFC sur les cryptomonnaies ?

Francis Ngannou est sans conteste le combattant qui fait le plus parler de lui en ce moment dans le monde des arts martiaux mixtes. Et même au-delà. Pour cause : il domine outrageusement la catégorie reine des poids lourds de l’UFC (équivalent de la NBA dans les sports de combat). En témoigne sa victoire, samedi dernier, dans le choc des titans qui l’opposait à son ancien partenaire d’entraînement Cyril Gane.

Mais le géant camerounais attire également l’attention de la communauté crypto monnaie. Ces dernières semaines, il a multiplié les messages en faveur des monnaies virtuelles. « Après avoir fait beaucoup de recherches sur le Bitcoin, je pense vraiment que c’est le futur de l’argent », a déclaré « The Predator » dans une vidéo Twitter pour annoncer son nouveau partenariat avec l’application de paiement CashApp (de la société de paiement électronique Block anciennement Square).

Distribution aux fans sur fond de promo crypto

Ce n’est donc pas surprenant que le combattant de 35 ans ait demandé à percevoir la moitié de son prize money sous la forme de Bitcoin. Environ 10,5 BTC, soit 375 000$ (661 000€). « Le Bitcoin a de la valeur, c’est sécurisé et personne ne peut interférer avec », a mis en avant Ngannou.

Et pour emmener ses fans dans cet univers, le champion UFC a distribué avant le combat 300 000$ de Bitcoin, à la seule condition qu’ils téléchargent l’application CashApp. Un coup marketing très bien orchestrée par l’entreprise de Jack Dorsey (co-fondateur de Twitter).

Bien au-delà des arts martiaux mixtes, Francis Ngannou voit désormais les monnaies digitalisées comme une opportunité pour le continent africain de s’émanciper sur le plan financier.

 

cryptonaute twitter

D’autres anciens champions dans le filon Crypto

Ngannou n’est pas le premier protagoniste lié à l’UFC à s’intéresser au domaine de la crypto monnaie. En effet, l’ex-champion des poids mi-lourds et désormais retraité Chuck Liddlle a affirmé sur Twitter qu’il se formait grâce aux vidéos du youtubeur Matt Wallace sur le Dogecoin.

Ravi d’en avoir appris les rudiments, le combattant à la coupe de cheveux mohawk a conclut qu’il avait pourtant raté le train du DOGE. Ce qui l’a amené à découvrir via sa communauté son concurrent emblématique : le Shiba Inu.

N’ayant pas réussi à se décider sur lequel investir, « The Iceman » a lancé le 4 janvier un sondage sur son compte Twitter pour que ses fans se prononcent. Résultat sans appel puisque le Shiba Inu est arrivé largement en tête.

Pour l’heure, on ne sait pas si Chuck Liddlle a réellement investi dans le SHIB et si oui, combien. Tout ce que l’on peut affirmer, c’est qu’il est bel et bien entré dans l’univers de la blockchain ces derniers mois. En arborant ses non-fungible tokens (NFT) sur ses réseaux sociaux, à l’image de sportifs comme la star brésilienne du Paris-Saint-Germain Neymar, ou d’artistes comme le rappeur Eminem. »

 

Et l’UFC dans tout ça ?

Si ces combattants ont agi en leur nom (sponsoring pour Ngannou, investissement personnel pour Liddlle), ils font partie d’une organisation qui mise elle aussi sur le futur qu’elle n’imagine pas sans les crypto monnaies.

Ainsi, en juillet dernier, l’UFC a annoncé avoir conclu un contrat de 175 millions de dollars, sur 10 ans, avec la plateforme d’échanges Crypto.com. Qui est devenu le « tout premier partenaire mondial officiel de kits de combat » n’étant pas un équipementier.

Depuis le combat entre Dustin Poirier et Conor McGregor, le logo de l’entreprise est floqué sur toutes les tenues des combattants mais aussi de leurs équipes. « Cette collaboration est prévue sur le long terme », avait prévenu Kris Marszalek, PDG de Crypto.com.

Toujours en collaboration avec Crypto.com, l’UFC avait lancé ses premiers NFT en novembre 2021, et le patron Dana White a confirmé cette semaine dans une émission du podcast Full Send que l’organisation proposera bientôt un combat dans le métavers. C’est-à-dire dans un environnement numérique simulé utilisant les réalités virtuelles et augmentées. Le public pourra alors y assister grâce à un casque VR. Pas de doute, l’UFC et les arts martiaux mixtes font la part belle aux univers des crypto monnaies et de la blockchain.

 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram