Accueil Ethereum 2.0: un changement économique tout autant que technologique !
Actualités sur l'Ethereum, Toute l'actualité

Ethereum 2.0: un changement économique tout autant que technologique !

Marc-Antoine Caen Poletti
Ethereum 2.0 ETH Vitalik Buterin

Le passage à Ethereum 2.0 va bouleverser l'économie du prince des cryptomonnaies !

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Prévu depuis de longues années, le passage d’Ethereum vers le proof of stake accumule les retards. Pourtant l’année 2022 devrait marquer un tournant dans cette transformation. Après un changement de nom, puisque ETH 2.0 doit maintenant s’appeler consensus layer, Vitalik Buterin veut accélérer les mises à jour pour migrer vers le proof of stake d’ici juin. Mais ce coup de force n’est pas simplement une décision technique, elle fait office de déclaration de guerre à l’industrie du minage.

 

  • retour sur le changement de modèle d’Ethereum
  • Que vont devenir les layers 2 ?
  • The Merge et la fin du minage

Transformer l’architecture d’Ethereum

Roi incontesté de la finance décentralisée depuis quatre ans malgré l’arrivée de nombreuses blockchains, Ethereum souffre de son succès. Le nombre grandissant de transactions congestionne de plus en plus le réseau et l’explosion des NFT a encore aggravé la situation. Pendant l’été 2021, l’augmentation des transactions sur Opensea a bloqué plusieurs fois le réseau Ethereum et a augmenté les frais de transactions. Pendant cette période, les transactions pouvaient ainsi monter jusqu’à 200 dollars. Il était donc nécessaire de changer l’architecture de Ethereum pour augmenter la scalabilité. De plus, l’utilisation du proof of work est de plus en plus décriée pour des raisons écologiques. Le proof of stake étant beaucoup moins énergivore, il était donc nécessaire d’effectuer un changement de modèle.

Cependant, cela ne pouvait pas se faire à n’importe quelle condition. Les capitaux investis sur les protocoles sur Ethereum sont tels que ce changement ne doit absolument pas affecter la sécurisation du réseau. Vitalik Buterin a donc choisi une architecture utilisant le sharding pour concilier scalabilité, décentralisation et sécurité. La première étape de Ethereum 2.0, la Beacon Chain, a été mise en place en décembre 2020. Depuis ETH 1.0 et ETH 2.0 coexiste en attendant les différentes mises à jour nécessaire pour arriver au proof of stake total.

 

cryptonaute twitter

L’avenir des layers 2

L’arrivée progressive de ETH 2.0 met aussi en lumière les différents layer 2 qui se sont installés depuis 2019. En effet, on peut se demander si ces solutions sont vouées à disparaître avec le passage à ETH 2.0. Ces solutions de couche 2 utilisent la sécurisation du réseau Ethereum. Mais elles adoptent un autre consensus pour la validation des transactions. Cela leur permet d’améliorer la scalabilité et de proposer des frais de transaction nettement inférieurs à ceux d’Ethereum. Parmi ces solutions, Polygon est évidemment la plus populaire. Mais depuis 2021 elle a été complétée par plusieurs autres layers 2: Arbitrum, Optimism mais aussi MetisDAO qui a fait un rallye haussier étonnant en fin d’année.

En fait, la transformation de Ethereum ne signe pas la fin de ces layers 2. Ce sont des réseaux bien présents dans le paysage blockchain et on voit mal toutes leurs applications migrer vers Ethereum. De plus, Vitalik Buterin lui-même a affirmé que Ethereum aurait toujours besoin des layers 2 pour alléger le réseau principal. En fait, il faut voir Ethereum comme un réseau fait principalement pour les institutionnels de par la sécurité qu’il apporte. Il n’a pas la vocation hégémonique qu’on pourrait lui attribuer. En fait, parmi les layers 2, MetisDAO pourrait même bénéficier du passage à ETH 2.0 de par l’environnement web3 qu’il apporte aux utilisateurs.

Le coup de force du créateur d’Ethereum

Alors que la Beacon Chain a été lancée il y a plus d’un an, le passage à ETH 2.0 sans toujours repoussée à une date ultérieure. Nous sommes donc en présence d’une coexistence entre ETH 1.0 (en proof of wook) et ETH 2.0 (en proof of stake). ETH 1.0 sert de couche applicative et ETH 2.0 de couche de consensus. Alors que la roadmap initiale prévoyait d’implanter les shard chains et donc de finaliser la couche de consensus pour ensuite déclencher la migration des applications de ETH 1.0 à 2.0 Vitalik Buterin a multiplié les coups de force pour accélérer le processus et par la même occasion entrer en guerre avec les mineurs.

 

En 2021, la proposition EIP 1559 a réduit les frais de transaction et introduit un burn équivalent aux frais. Avec cette proposition, Ethereum est devenu peu à peu déflationniste. Vitalik propose ensuite d’appeler ETH 2, le consensus layer. Cela évite d’introduire une conception chronologique de la transformation d’Ethereum. Ce qui pouvait paraître comme un tour de passe-passe pour ne pas parler du retard accumulé va finalement passer au second plan avec le dernier coup de force. En effet, la mise à jour The Merge qui fera converger la couche de consensus en proof of stake et la couche applicative, encore en proof of work, aura lieu finalement juin. Il faudra donc qu’à cette date les mineurs laissent tomber leur carte graphique et passent à la validation.

Les quatre scénarios: que faire des cartes graphiques ?

On peut donc imaginer plusieurs scénarios possibles. Quatre sont envisageables. Si tous les mineurs refusent la mise à jour, Vitalik aura perdu son pari. Il faudra encore patienter avant le passage en proof of stake. Si une partie non négligeable refuse, on assiste au pire des scénarios. En effet, il pourrait se produire un fork d’où émergerait deux blockchains Ethereum. Ce scénario s’est déjà produit en 2016 avec la création d’Ethereum Classic à cause du projet frauduleux The DAO. Avec ce scénario, il y aurait un risque de voir disparaître une partie des NFT présents sur Ethereum.

Si les mineurs acceptent, ils auront un choix à faire. Soit ils se débarrassent de leur carte graphique pour passer à la validation. Mais cela aurait pour conséquence de mettre sur le marché énormément de cartes graphiques, ce qui pourrait mettre à mal les ventes de NVDIA qui est leader dans ce secteur. Enfin, ceux qui voudront rester dans le minage pourraient aller vers d’autres blockchains, augmentant la concurrence sur celles-ci. Dans tous les cas, The Merge sera un grand remaniement économique dans le monde du minage!

Véritable serpent de mer dans la cryptosphère, le passage de Ethereum au proof of stake pourrait arriver plus vite que prévu. Malgré les retards successifs, Vitalik Buterin a décidé d’accélérer la mise à jour The Merge pour contraindre les mineurs à accepter ce passage. Les prochains mois nous diront si ce pari réussit. Quelqu’en soit l’issue, Ethereum rentrera dans une nouvelle ère.

 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram