NFT : Opensea souhaite refondre son business model en profondeur !
Actualités NFT, Toute l'actualité

NFT : Opensea souhaite refondre son business model en profondeur !

Romain Boyer Rédacteur Author expertise
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Dans la lignée d’autres plateformes comme MOOAR, Opensea souhaite remodeler son fonctionnement. En proposant notamment de sanctuariser les redevances des créateurs de contenu. Un élément qui inquiète certains utilisateurs alors que la tendance est plutôt à l’optionnalisation de ceux-ci.

Un modèle pour les créateurs, par les créateurs !

C’est par un tweet que la plateforme a annoncé ses intentions. Celles de proposer un nouveau modèle de rémunération des créateurs de NFT.

Il y a eu beaucoup de discussions au cours des derniers mois sur les modèles économiques pour les créateurs de NFT et sur la viabilité des redevances pour les créateurs. Compte tenu de notre rôle dans l’écosystème, nous voulons adopter une approche réfléchie et fondée sur des principes à ce sujet.

Par le biais de ce changement de politique, la plateforme Opensea entend remettre les créateurs au centre de l’échiquier. Et surtout leur permettre de choisir. Comme le détaille le billet de blog récemment publié sur la plateforme :

Il est clair que de nombreux créateurs veulent avoir la possibilité de faire appliquer les frais sur la chaîne ; et fondamentalement, nous pensons que le choix devrait leur appartenir – cela ne devrait pas être une décision prise pour eux par les places de marché.

De manière plus concrète, la plateforme va déployer un outil de mise en application des droits d’auteur. Celui-ci sera accessible dès demain midi. L’outil devrait permettre aux utilisateurs d’améliorer leurs droits en termes de perception des royalties. Les outils mis à disposition permettront notamment aux créateurs de mieux contrôler leur modèle économique. Attention, car l’application des droits d’auteur ne sera valide que pour les nouvelles collections NFT. Après le 8 décembre, la plateforme prévoit une refonte complète et l’incorporation des anciennes collections, pour une politique globale.

cryptonaute twitter

Une mesure qui a reçu de nombreuses critiques !

Alors que la norme est plutôt à la réduction voir à la disparition des royalties, la décision d’Opensea s’inscrit à contre-courant. Et ça, Devin Finzer, le PDG d’Opensea l’a bien compris. C’est pour cette raison que la politique d’Opensea sera proposée en version test pendant une durée d’un mois. Après le test grandeur nature, les porteurs du projet prendront une décision. Et décideront s’ils réduiront les frais des créateurs à long terme ou s’ils passeront à un système de redevances, tel que proposé actuellement.

Bon à savoir : Il y a quelques jours, la plateforme MOOAR annonçait ses intentions et ses aspirations en termes de business model. S’il est question de proposer le paiement d’un abonnement mensuel pour les utilisateurs, MOOAR cherche aussi des solutions pour faire mieux respecter les royalties des créateurs de contenu.

Quoi qu’il en soit, d’autres méthodes semblent mieux séduire les acteurs du marché des NFT. En octobre dernier, la plateforme Magic Eden a adopté un régime de redevances optionnelles. Celui-ci permettait aux vendeurs et aux acheteurs de s’accorder ensemble sur le pourcentage de la vente qui reviendrait à l’artiste.

Sale temps pour les NFT !

Touché frontalement par le bear market, le marché des NFT est à la peine depuis plusieurs mois. Si la plateforme Opensea pouvait se targuer d’un volume d’échange proche des 5 milliards de dollars en janvier 2022, celui-ci a diminué de près de 95 %. Beaucoup d’utilisateurs, à l’instar du compte Twitter Bobbyhundreds estiment que le changement de politique d’Opensea est une manière de contrer la chute de son activité :

Rappelez-vous pourquoi tout cela se produit : OpenSea perd des parts de marché au profit d’autres places de marché qui suppriment les redevances des créateurs. Cette solution est donc une proposition de valeur pratique. Elle bloque leurs concurrents ET garantit que les artistes sur leur plateforme sont payés sur les ventes secondaires.

 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Romain Boyer Rédacteur

Romain Boyer Rédacteur

Après une licence en économie, un master en management stratégique et un voyage de près de 18 mois à travers le monde, je me suis lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur mon métier, j’écris principalement sur les thématiques naturellement liées à ma formation : finance, économie, immobilier.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram