Accueil 7 actualités qui ont marqué l’écosystème crypto cette semaine
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

7 actualités qui ont marqué l’écosystème crypto cette semaine

David Rajaonary

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

actualité-crypto-cette-semaine
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Salut les Cryptonautes 🚀! Quel contraste saisissant entre les marchés traditionnels et les marchés crypto cette semaine. Il semblerait que le Bitcoin joue de la lyre pendant que Rome les banques brûlent. Le BTC et les altcoins fusent à la hausse tandis que les actions du secteur bancaire virent au rouge. Au milieu de ce tumulte qui rappelle le sombre automne 2008, les trois banques crypto-friendly à l’origine de la panique ont été fermées hâtivement. Peut-être trop hâtivement pour ne pas éveiller les soupçons d’une chasse aux sorcières contre le Web3 …

Au sommaire de notre récap hebdomadaire :

📰 Les 7 actualités clés de la semaine

1 – L’USDC et le DAI retrouvent la parité avec le dollar

 

circle-burn-usdc
Sur des charbons ardents, Circle a brûlé 300 millions d’USDC lundi

Grand soulagement ce lundi. Le stablecoin USDC rétablit enfin l’équation 1 USDC = 1 USD, après avoir chuté jusqu’à 0,87$ la semaine passée. Circle, l’émetteur du stablecoin USDC, avait en effet 3,3 Mds$ de réserves bloquées chez la Silicon Valley Bank, sur les 40 Mds$ de son stablecoin. Le PDG de Circle, Jeremy Allaire, a annoncé que les 3,3 milliards de dollars de dépôts ont depuis été sécurisés et transférés à la BNY Mellon.

Le DAI a également retrouvé sa parité après avoir touché les 0,89$. Le stablecoin géré par MakerDAO avait fait les frais du depeg de l’USDC car ses garanties étaient composées à 52% d’USDC. MakerDAO a procédé à un vote de gouvernance pour accroître ses réserves en Bons du Trésor US et réduire ses réserves en USDC.

 

2 – Signature Bank, une fermeture pour l’exemple ?

Tom Emmer (Rep, Minnesota), a écrit à la FDIC pour lui demander de clarifier sa position vis-à-vis des banques crypto-friendly

La fermeture forcée de la Signature Bank, banque attitrée de l’écosystème crypto américain, soulève des doutes. Officiellement, la FDIC (le régulateur bancaire US) a fermé la banque pour “protéger les déposants” et “stopper tout risque systémique”. Pourtant, la banque ne détenait que 7% de son actif total en titres à long terme. C’est bien moins que Silvergate et la SVB. Ses pertes latentes n’étaient pas importantes. En clair, rien n’indiquait que Signature était proche de l’insolvabilité.

Les régulateurs ont forcé la mise en vente de Signature. Et un article de Reuters rapporte une condition imposée aux acheteurs potentiels : se débarrasser de l’activité crypto/blockchain. La FDIC a nié … mais le chef de file de l’aile républicaine du Congrès, Tom Emmer, a écrit à la FDIC et publiquement mis en doute les intentions du régulateur.

 

3 – ChipMixer, un autre outil d’anonymisation mis hors service

Le site web de ChipMixer n’est désormais plus actif

Ce mercredi, Europol et les autorités allemandes ont mené une opération d’envergure contre le mélangeur de tokens ChipMixer. Aidées par les autorités américaines, Europol a saisi 4 serveurs, 1909,4 Bitcoin (environ 47 M$) et 7 To de données.

ChipMixer est un outil d’anonymisation accusé d’aider trafiquants de drogue en ligne, pirates militaires russes et cybercriminels nord-coréens à blanchir massivement des fonds. Créé en 2017, il permettait de mélanger des transactions crypto afin de masquer l’origine des fonds, “ce qui le rendait attrayant pour les cybercriminels cherchant à blanchir les produits d’activités illégales”, selon Europol.

 

4 – ChatGPT 4 débarque et va aider à la mise à jour d’Ethereum

ia-microsoft-chatgpt-crypto
OpenAI, qui développe ChatGPT, est désormais dans le giron de Microsoft

Un ChatGPT 1000 fois plus puissant ? La version 4 de l’IA a été ouverte au public mardi matin, uniquement en version payante pour le moment (20$ / mois). Dans sa version 3.5, l’IA avait bluffé le monde entier pour ses capacités à tenir une conversation. Le bot se révèle également pour ses capacités à générer / vérifier du code : l’ancien directeur de Coinbase, Conor Gorgan, l’avait utilisé pour mettre en évidence plusieurs vulnérabilités logicielles sur des applications Ethereum.

Avec le soutien de Microsoft, ChatGPT 4 arrive pile au moment où les développeurs d’Ethereum testent activement la mise à jour Shanghai sur des réseaux tests (Goerli, Sepolia). La mise à jour tant attendue est prévue pour le 2 avril prochain. Elle devra permettre de retirer les ethers bloqués sur la blockchain depuis l’été 2022.

 

5 – Arbitrum, un airdrop le 24 mars

airdrop-arbitrum
L’airdrop d’ARB est l’airdrop le plus attendu de ce mois de mars

Après des mois d’attente, le jeton ARB de la blockchain Arbitrum est enfin là. Arbitrum est la plus importante des “surcouches” d’Ethereum (les fameux layer 2). Elle héberge une valeur totale verrouillée (TVL) de 1,68 Md$. Ce jeudi, l’équipe qui développe le projet a annoncé que 11,62% des 10 milliards d’ARB seront distribués aux utilisateurs le 24 mars prochain.

Etes-vous éligible à cet airdrop ? Vous pouvez le vérifier en connectant votre wallet à la page officielle du projet. Le jeton ARB sera utilisé pour régir l’Arbitrum DAO. La gouvernance sur Arbitrum sera “auto-exécutable”. En clair, elle se déroulera entièrement on-chain et ne nécessitera aucune proposition manuelle de la part de l’équipe principale.

 

6 – Euler Finance, un nouveau hack à 197 millions touche la DeFi

euler-finance-hack
Le hacker d’Euler trolle-t-il les équipes du protocole et le groupe Lazarus en leur envoyant des ethers ?

Le protocole de finance décentralisée sur Ethereum a perdu 197 M$ en USDC, wBTC, stETH et DAI. Il a été victime d’une attaque aux “flash loans”. Les prêts flash sont un outil d’arbitrage de base des protocoles de prêt DeFi : ils permettent de contracter des prêts non garantis à condition qu’ils soient entièrement remboursés dans le cadre de la même transaction.

Dans un message on-chain adressé au pirate, les équipes d’Euler ont exigé la  restitution de 90 % des fonds volés, en échange d’une prime de 1 M$. Peine perdue, puisqu’à peine quelques heures après, le pirate a transféré 1000 ETH vers Tornado Cash (un mixeur crypto). Curieusement, le pirate a également renvoyé 100 ETH à un déposant d’Euler qui l’avait supplié sur un message on-chain de lui rendre “les économies d’une vie”. Il vient aussi de renvoyer 3000 ETH à Euler, après avoir envoyé 100 ETH au collectif de hackers Lazarus.

 

7 – Epic Games (Fortnite), gros pari sur les jeux blockchain/NFT

Blankos Block Party est déjà un succès – Epic (c)

Le studio producteur de Fortnite, un des jeux les plus joués au monde a annoncé ajouter d’ici 2024 une vingtaine de jeux issus de la blockchain à sa marketplace. Pour l’heure, il en possède déjà 5 qui exploitent la technologie blockchain et les NFT. En septembre dernier, Epic Games avait édité son premier jeu NFT, Blankos Block Party. Un succès solide pour le moment.

L’éditeur du succès planétaire Fortnite prend le contrepied des éditeurs de jeux vidéo traditionnels. Ceux-ci ne veulent pas de la blockchain, principalement parce que les joueurs eux-mêmes ont de vieilles réticences quant aux NFT.  Steam (la plateforme phare de jeux en ligne) a interdit les jeux NFT depuis 2021 parce qu’ils étaient, selon les mots de son PDG Tim Sweeney, “sommaires et absolument sans intérêt”.

 

cryptonaute twitter

🗞️ Autres nouvelles importantes

USDT. Le stablecoin de Tether pèse désormais plus de 56% de la capitalisation totale des stablecoins du marché, avec plus de 15 millions de détenteurs sur la blockchain Tron et 3,9 millions sur Ethereum.

BASE. La blockchain de Coinbase a accueilli avec succès les échangeurs décentralisés Uniswap et Aave.

UNISWAP. L’échangeur décentralisé le plus important d’Ethereum et de Polygon est enfin actif sur la BNB Chain. On peut désormais échanger les tokens BNB sur app.uniswap.org.

LEDGER. La startup de Vierzon a lancé Ledger Extension. Une extension de navigateur (Safari uniquement pour l’heure) pour sécuriser davantage les transactions des utilisateurs de Nano X.

MICROSOFT. Bientôt un wallet crypto intégré au navigateur Edge ? La version bêta serait déjà en test auprès d’un panel limité de développeurs membres du Microsoft Edge Dev Channel.

FIREBLOCKS. Le spécialiste de la garde de cryptos pour institutionnels a repéré une faille majeure dans le système de son principal concurrent BitGo.

META. La maison-mère de Facebook, Instagram et WhatsApp a mis un terme à la prise en charge des NFT de créateurs sur Instagram. Le groupe a également mis en place un nouveau plan social (10 000 départs).

FTX. Sam Bankman-Fried se serait versé en tout 2,2 Mds$ à partir des fonds de sa plateforme. D’autres cadres-clés se sont également généreusement servis : Nishad Singh (587 M$), Gary Wang (246 M$), Ryan Salame (87 M$), Caroline Ellison (6 M$).

 

📊 Le Point-Marché de la semaine : Bitcoin propulsé vers les 28 000 $

Rappelez-vous mars 2020. Peu après le plongeon initial du Covid-19, la Réserve Fédérale US injectait 500 Mds$ en une semaine et réduisait fortement ses taux. En un an, le prix du bitcoin fut multiplié par 15 ! Assisterait-on à la même chose ? Car la Fed vient d’injecter près de 300 Mds$ dans les banques régionales américaines cette semaine. Une action que beaucoup d’analystes interprètent comme le retour du fameux “Quantitative Easing” (assouplissement quantitatif).

Car la crise bancaire outre-Atlantique anéantit les anticipations sur les taux directeurs de la Fed. En effet, les difficultés des banques régionales rendent les hausses de taux désormais plus risquées. Celles-ci risquent d’ajouter un stress supplémentaire sur la liquidité des “petites” banques, et le moment semble mal choisi. Jeudi prochain sera par conséquent un moment-clé : la Fed s’oriente maintenant vers une hausse de ses taux de 0,25%, contre 0,50% lors du dernier relèvement. Les plus optimistes estiment même que la Fed ne remontera pas ses taux …

La perspective de voir la Réserve Fédérale US mettre un terme à la hausse des taux dope le cours du Bitcoin et des altcoins. Le Bitcoin a fusé à la hausse toute la semaine, la crypto ayant marqué un sommet à 27 800 $ vendredi puis de nouveau samedi. Il s’agit de son plus haut depuis le 12 juin 2022. Le BTC est en léger retrait à 27 300 $ à l’heure de ces lignes. Mais les gains sont là : entre le creux du vendredi 10 mars à 19 570 $ (point de départ du rallye actuel) et le pic d’hier, le BTC imprime une progression de 42,5%.

 

💰 L’ICO à suivre : Love Hate Inu (LHINU)

love-hate-inu

Love Hate Inu est un projet de vote-to-earn. L’idée consiste en une plateforme permettant à ses membres d’exprimer leurs opinions sur des personnages et des sujets controversés tout en donnant la possibilité de gagner des récompenses en cryptos. Avec le projet, l’équipe de développement de Love Hate Inu propose un outil basé sur la blockchain pour les sondages et les votes en ligne.

Le nouveau projet crypto Love Hate Inu explose. La prévente du token a débuté le 8 mars et à peine 48 heures plus tard, le capital de départ était de 250 000 $. Au cours de la semaine, les choses continuaient au même rythme : après 7 jours, les 500 000 dollars ont été franchis et le cap du million de dollars a été atteint en 10 jours de prévente !

Les crypto-actifs représentent un investissement risqué.

 

🤖 Le projet de la semaine : Coinbase et le trading de dérivés

‍👉 Le trading de dérivés sur Coinbase

Coinbase envisage de lancer une plateforme offshore pour proposer des dérivés à ses clients particuliers. Cette semaine, Brian Armstrong aurait donc informé les markets makers et institutionnels clients de sa plateforme de l’arrivée de swaps perpétuels via une plateforme située en juridiction offshore.

Les swaps perpétuels sont des dérivés crypto activement négociés sur Binance, Bybit, OKX et Kraken. Ils offrent aux traders un moyen plus efficace sur le plan du capital de parier sur le bitcoin et l’éther sans les détenir. Binance domine le marché pour le moment, après la chute de FTX qui brassait 25% du volume à son apogée.

 

💡 La personnalité / l’acteur à suivre : BlockSec

‍👉 BlockSec

La discrète société BlockSec est l’un des gendarmes de la blockchain. Cette semaine, elle a empêché un pirate informatique de voler 2 900 ETH (5 M$) de la plateforme Paraspace (une plateforme de prêts de NFTs). BlockSec a détecté une tentative de hack en temps réel et a sauvé les fonds … en les volant en premier.

C’est cela, BlockSec. Une société d’origine chinoise qui contrecarre les hacks en utilisant un système de surveillance pour détecter en temps réel les activités suspectes. Elle propose également des services d’audit de code pour découvrir les vulnérabilités logicielles. BlockSec est aussi à l’origine d’un explorateur blockchain très puissant, conçu pour les développeurs DeFi et les chercheurs en sécurité pour analyser les flux de fonds.

Cet article traite de l’actualité. Il ne représente en aucun cas un conseil en investissement. Les informations fournies ici ne doivent pas être utilisées comme base pour prendre des décisions financières. Les investissements en crypto-monnaie comportent des risques et peuvent entraîner des pertes importantes. Il convient d’investir uniquement ce que vous pouvez vous permettre de perdre et d’effectuer vos propres recherches avant de prendre toute décision d’investissement.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram