Accueil Les 5 actualités qu’il ne fallait pas manquer cette semaine dans le monde des cryptomonnaies
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Les 5 actualités qu’il ne fallait pas manquer cette semaine dans le monde des cryptomonnaies

David Rajaonary
crypto-actualités-cette-semaine
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Cette semaine, l’ambiance est un peu à la gueule de bois sur le marché crypto. Si le lancement des ETF Bitcoin est un succès, le cours du bitcoin, lui, prend le chemin du repli. Poursuivant la tendance de la semaine dernière, le bitcoin a enregistré un recul de 3 % depuis lundi, se rapprochant ainsi du seuil des 41 000 dollars. Pour l’heure, le boom attendu de la valeur du bitcoin ne s’est donc pas concrétisé. Ou plutôt, il a déjà eu lieu : +185 % en 2023, sur la base de ce seul espoir.

A tête reposée, on revient sur cette semaine négative pour les cours mais très positive en matière d’actualités.

 

Les 5 actualités marquantes de la semaine 🗞️

 

1. Solana et son crypto-téléphone Saga, épisode 2

● L’information : Solana Mobile a ouvert les précommandes pour “Chapter Two”, son deuxième smartphone après le “Saga”. La livraison est prévue pour 2025. Le prix de précommande est fixé à 450 dollars, un tarif réduit par rapport au prix initialement annoncé à 1000 dollars. Rappleons que le Saga était vendu à 599 dollars.

● Pourquoi c’est important : il faut rappeler que les détenteurs du “Saga” ont eu la chance de capter divers airdrops, à l’image du BONK, du WIF, et des Sagamonkees. Le seul airdrop de BONK, qui a atteint une valeur maximale de 1 025 dollars, soit un rendement théorique de 58 % sur l’investissement initial de 599 dollars. Sur eBay, le prix des modèles de seconde main s’est envolé à plus de 2000 dollars.

 

2. Les ETF Bitcoin de BlackRock et Fidelity franchissent chacun le milliard de dollars de collecte

● L’information : lancés le vendredi 12 les deux véhicules, l’IBIT de BlackRock et le FBTC de Fidelity, voient leur collecte nette franchir le milliard de dollars. Ce sont les deux premiers fonds Bitcoin à dépasser ce seuil, depuis leur lancement vendredi 12 janvier dernier sur le Nasdaq, la Bourse de New York et celle de Chicago. L’IBIT de BlackRock remporte un vrai succès populaire, notamment sur l’appli d’investissement américaine Robinhood.

● Pourquoi c’est important : BlackRock et Fidelity sont clairement les grands gagnants des déboires de Grayscale. Leur collecte semble provenir pour l’essentiel des capitaux sortis par les investisseurs du GBTC. Celui-ci a perdu près de 2,3 milliards de dollars d’encours depuis vendredi dernier. Malgré tout, il conserve encore la tête du classement des encours (AUM), avec une part de marché de 53 %. En tout, le Grayscale Bitcoin trust détient 566 970 btc environ à l’heure de ces lignes. Jusqu’à quand ?

 

3. Les sorties massives du GBTC de Grayscale plombent le cours du bitcoin

● L’information : cette semaine, les observateurs de la blockchain Bitcoin ont les observateurs de la blockchain Bitcoin ont vu Grayscale envoyer à de multiples reprises des quantités énormes de BTC vers le wallet de Coinbase Prime.
Jugez donc : 16 janvier (9325,3 BTC), 17 janvier (15727,3 BTC), 18 janvier (10478,2 BTC) et 19 janvier (12372,6 BTC).
Comme beaucoup d’autres émetteurs d’ETF Bitcoin, Grayscale a répertorié Coinbase comme sa contrepartie dans son formulaire S1. Cela signifie que Grayscale ne peut vendre du bitcoin pour son véhicule que sur Coinbase.

● Pourquoi c’est important : ce bal de transactions signale une vente massive par les investisseurs de leurs parts du GBTC. En effet, lorsque les investisseurs choisissent de récupérer leurs investissements dans des fonds comme le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC), le gestionnaire du fonds doit vendre une partie de ses actifs sous-jacents, en l’occurrence le Bitcoin, pour rembourser ces investisseurs. Les analystes avertis ont noté un pic de volume systématique sur le Bitcoin vers 15h-16h, heure de New York.

 

4. Le projet secret de Metamask qui pourrait tout changer

● L’information : une discrète fonctionnalité de Metamask préfigure de nouveaux moyens de sur Ethereum. Pour faire simple, l’idée est de permettre aux utilisateurs d’émettre des “intentions” orientées vers un objectif (par exemple, “Obtenez-moi le meilleur prix pour mes tokens”) plutôt que des instructions de transaction étape par étape. Les utilisateurs peuvent donc simplement demander à MetaMask de vendre leurs tokens au meilleur prix disponible, sans avoir à spécifier les détails de la transaction.

● Pourquoi c’est important : Metamask explore une voie sur laquelle se sont engagés d’autres protocoles à l’image d’Anoma, Uniswap X, SUAVE et CoW Swap. En coulisses, des tiers opérateurs de blockchain entrent en compétition pour satisfaire les demandes des utilisateurs au meilleur prix, en échange de frais de transaction. Cette approche pourrait pour de bon éliminer le problème de la valeur extractable maximale (MEV), où des bots analysent la file d’attente des transactions Ethereum pour trouver des opportunités de trading rentables.

 

5. Flowdesk lève 50 millions de dollars en série B

● L’information : la société parisienne, spécialiste du “market making” (tenue de marché et trading), a levé 50 millions de dollars lors d’un tour de financement annoncé cette semaine. Cette levée de fonds a été dirigée par Cathay Innovation, avec la participation de plusieurs autres investisseurs de renom, dont Cathay Ledger Fund, Eurazeo, ISAI, Speedinvest, BPI, et Ripple.

● Pourquoi c’est important : depuis sa fondation en 2020, Flowdesk a connu une croissance significative, notamment en Asie et en Amérique du Nord, et a triplé son chiffre d’affaires l’année dernière. La société a également été reconnue comme fournisseur de liquidités pour l’ETF crypto Grayscale et a récemment collaboré avec Société Générale-FORGE.

 

cryptonaute twitter

Autres actualités importantes 📰

● Ethereum, les premiers tests pour la mise à jour Dencun. Les développeurs d’Ethereum ont démarré le test grandeur nature de la mise à niveau Dencun sur le réseau-test Goerli (étape cruciale avant son lancement sur le réseau principal). Dencun vise à intégrér le fameux “proto-danksharding” – un game-changer en matière d’efficacité et de débit de transactions pour Ethereum puisque les frais pourraient théoriquement être divisés par 100.

● Uma (UMA), c’est quitte ou double. Peu connu jusqu’ici, le jeton UMA est en hausse de près de 200 % sur la semaine. Les raisons de son rallye ? L’équipe annonce avoir élaboré une solution baptisée Oval pour protéger les protocoles de prêt contre les pertes de valeur extractible maximale (MEV) dues à la réorganisation des transactions – ce qui, selon le projet, coûte à ces protocoles des dizaines de millions de dollars par an. Oval devrait être présenté dès mardi. A suivre.

● Jupiter, bientôt dans les JUP. Le célèbre agrégateur d’échanges décentralisés sur Solana vient de confirmer que son token de gouvernance JUP sera lancé le 31 janvier. Près d’un million d’adresses recevront un généreux airdrop durant la première phase. Pour information, Jupiter est le plus grand agrégateur DEX sur Solana, générant plus de 16 milliards de dollars de volume de transactions en décembre.

● Le wash trading n’a plus la cote sur les NFT. Le wash trading est une forme de manipulation du marché où des actifs sont échangés entre des parties coordonnées pour donner une impression fausse de la liquidité ou de la valeur du marché. Sur les marchés de NFT basés sur Ethereum, ces “faux volumes” ont atteint des niveaux les plus bas depuis mai 2022. Ils ne représentaient que 1,8 % du volume total le 9 et le 13 janvier, une forte baisse par rapport à 36,2 % du volume total enregistré le 1er janvier 2023.

● Et revoilà Mark Karpelès. Longtemps surnommé “le Baron du Bitcoin”, l’ancien PDG de la plateforme d’échange de cryptomonnaies Mt. Gox est de retour avec un nouveau projet baptisé “Ungox”. Il s’agit d’une agence de notation basée en France et qui dressera un scoring indépendant des grands projets cryptos, des exchanges aux protocoles de DeFi (interview).

 

L’ICO à surveiller : Meme Kombat (MK) et ses combats de mèmes

Meme Kombat logo

● Un jeu vidéo prévu courant de l’année. C’est un projet ludique basé sur la blockchain Ethereum, centrée autour d’un jeu de combat au tour par tour mettant en scène des mascottes-mèmes Internet célèbres. Le lancement du jeu est prévu pour cette année, et il offrira aux joueurs la possibilité de parier sur les résultats de ces combats en utilisant le token MK.

● Prévente du token MK : dans le but de financer le développement du jeu, l’équipe a initié une vente de tokens MK, visant à collecter 8 millions de dollars. À ce jour, cette initiative s’avère fructueuse puisque 7,3 millions de dollars ont déjà été récoltés auprès du public. Le prix actuel du token est fixé à 0,279 dollar par unité.

👉 A lire : Meme Kombat : comment acheter le token $MK en prévente ?

Les crypto-actifs représentent un investissement risqué.


Sur le même sujet :


Cet article ne représente en aucun cas un conseil en investissement. Les informations fournies ici ne doivent pas être utilisées comme base pour prendre des décisions financières. Les investissements en crypto-monnaie comportent des risques et peuvent entraîner des pertes importantes. Il convient d’investir uniquement ce que vous pouvez vous permettre de perdre et d’effectuer vos propres recherches avant de prendre toute décision d’investissement.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram