Accueil Suite au fiasco FTX, à quelles plateformes centralisées peut-on faire confiance ?
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Suite au fiasco FTX, à quelles plateformes centralisées peut-on faire confiance ?

Alexandre Franc Rédacteur Author expertise
ftx fiasco
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

“Les dernières 48 heures ont été marquées par une série d’événements dramatiques liés aux exchanges FTX et Binance” twittait Glassnode le 9 novembre. En effet, le marché de la crypto n’est pas dans sa meilleure forme ces derniers temps, on constate une baisse notable des cours de l’ensemble des crypto. En cause, la chute libre de la crypto-monnaie FTX, liée à Alameda Research, qui continue son cours.

Sa baisse entraîne avec elle le Bitcoin, qui voit sa valeur être au plus bas. Ce genre de phénomène peut être comparé à l’affaire Celsius, qui lui aussi avait tourmenté le secteur de la crypto. Alors, vers quelles plateformes centralisées, peut-on se tourner sans risque ? Dans cet article, nous sélectionnons et analysons des plateformes qui sont dignes de confiance pour les utilisateurs.

Les alternatives à la plateforme FTX : OKX et KuCoin

Suite à la crise engendrée par FTX, la méfiance des utilisateurs est de mise envers ce genre de service. Pour inverser la tendance, deux plateformes centralisées, OKX et KuCoin ont réagi rapidement sur leurs réseaux sociaux. Elles sortent du lot et promettent de soumettre prochainement à leurs utilisateurs une Proof of Reserves (preuve de réserve). Comprenez, ces plateformes souhaitent être transparentes et rendre visible leurs liquidités disponibles pour retrait dès le mois prochain. 

OKX s’engage sur 30 jours

OKX, plateforme fondée en 2014, se donne un délai de 30 jours pour publier ces documents, et de ce fait, rassurer leur communauté sur l’utilisation de leur plateforme. Celle-ci se veut sûre et transparente, et ne veut pas réitérer le fiasco de FTX. Ils expliquent avoir engagé Armanino pour son audit et pourront publier un rapport tangible de PoF (Proof of Funds) très rapidement. Rappelons que le but de cette plateforme est de faciliter les échanges sur une large gamme de crypto-monnaies.

Risque de perte de capital.

KuCoin va fournir des preuves de liquidités rapidement

KuCoin en fait de même et promet un rapport de ses preuves de liquidités rapidement. Le CEO de KuCoin, Johnny Lyu, se veut rassurant avec la communauté crypto, promettant une résolution des problèmes rapidement pour que le marché se remette sur pied. KuCoin a fait ses preuves de fiabilité depuis sa création. La plateforme propose tous les services classiques : achat et vente de crypto, trading de tokens, staking et lending, etc. On y trouve également un système de revenus passifs lorsque vous détenez le token natif : KCS.

Ces preuves de réserve sont effectuées par une tierce partie, elles témoignent de la capacité des plateformes à gérer les retraits et échanges financiers sans se retrouver en liquidation. Celles-ci prennent la forme d’un arbre de Merkle, une structure de données contenant un résumé d’information d’un grand volume de données. Ce système n’a pas été utilisé par FTX, ce qui peut expliquer une partie de sa liquidation.

Risque de perte de capital.

cryptonaute twitter

Crypto.com invite toutes les plateformes à être transparentes

Une vague de bons sentiments envahit le monde de la crypto. C’est au tour de Crypto.com d’inviter toutes les plateformes d’échanges a publié leur rapport de Proof of Reserves. C’est le CEO de la boîte, Kris Marszalek, qui les interpellent. Une initiative qui pourrait faire repartir la courbe des crypto à la hausse. En effet, les utilisateurs sont actuellement hésitants, préférant vendre à perte, redoutant une nouvelle baisse prochainement.

Ce message arrive après la suspension des échanges via Solana de la part de Crypto.com, préférant inviter ses utilisateurs à utiliser les réseaux Cronos et Ethereum, qui semblent être moins impactés par la crise de Solana. Une mesure préventive annoncée par mail à ses utilisateurs afin d’éviter d’engendrer plus de dégâts. En effet, cette dernière voit son prix chuter de moitié, passant de 32$ pour 1 $SOL à 16$ pour 1 $SOL. Cela est dû à l’association de $SOL à Sam Bankman-Fried, le fondateur de Alameda Research et FTX.

Tout le marché est lié, il est donc nécessaire de connaître dans quoi les utilisateurs s’engagent en investissant sur telle ou telle plateforme. Espérons que cet événement ne sera que bénéfique pour davantage de transparence dans l’univers de la crypto.

Retour sur le crash de FTX, et sa saga avec Binance

Il y a encore quelques jours, la plateforme d’échange centralisée FTX était encore un moyen de confiance d’investir en crypto monnaie, beaucoup utilisée par la communauté des crypto-investisseurs. Proposant un service d’achat de crypto-monnaies, un marché de NFT (NFT marketplace) et une plateforme de trading.

Suite à son crash, le site de FTX a été désactivé pendant quelques heures hier, ce qui soulève les questions des utilisateurs. Aujourd’hui apparait un bandeau rouge sur le haut du site internet où on peut y lire  “FTX est actuellement incapable de traiter les retraits. Nous vous déconseillons fortement d’effectuer des dépôts.”

Binance se retire sur l’achat de FTX

Le 9 novembre 2022, FTX commence son ascension vers le bas, emportant avec elles de nombreuses autres cryptos. En cause, la mauvaise gestion de ses liquidités par son fondateur qui a été révélée au grand jour. Sam Bankman-Fried tente de rassurer ses utilisateurs sur la solvabilité d’Alameda Research, tentative qui a échoué au vu des chiffres, et de son déficit qui se creuse. 

À la suite de ces annonces, Chang Peng Zhao, PDG de Binance, annonce la liquidation total de ses tokens FTX. Sam Bankman-Fried propose alors à Binance de collaborer avec FTX en rachetant la plateforme. Binance signe donc une lettre d’intention non contraignante pour acquérir l’exchange, de laquelle il peut se rétracter à tout instant. Après un léger flottement, le 9 novembre, Binance se retire de l’accord, et ne rachète pas FTX. Celle-ci détient encore la crypto $LUNC, qui n’a toujours pas remonté la pente.

Le site de FTX ferme quelques heures pour revenir ensuite en ligne, déconseillant à ses utilisateurs d’investir. La crypto est au plus bas, En effet, l’échange est confronté à un déficit de 8 milliards de dollars, il est de ce fait dans l’incapacité de répondre aux demandes de retrait. La plateforme FTX a besoin d’un financement d’urgence. 

Cela sent tristement la fin pour la plateforme, emportant avec elle sa communauté qui avait pourtant confiance en confiant leurs actifs à FTX. À ce jour, le token FTT en est rendu. À la 70ᵉ position des plus grosses cryptos du monde selon le site CoinMarketCap avec une capitalisation boursière ayant chute de 84 % au cours de ces derniers jours.

FTX CoinMarketCap

Si vous souhaitez en savoir plus sur les meilleures plateformes d’échange, rendez-vous sur notre page détaillée

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Alexandre Franc Rédacteur

Alexandre Franc Rédacteur

Avec une appétence forte pour l’économie et la finance, Alexandre s’est tout naturellement tourné vers une licence associée à ces disciplines, à l’Université Paris-Est Créteil. C’est véritablement en 3ᵉ année de licence qu’il se passionne pour le domaine des cryptomonnaies, en parallèle de sa spécialisation sur des thématiques de e-commerce, et plus particulièrement sur le référencement naturel.

À ce moment-là, Bitcoin commençait tout juste à se frayer un chemin auprès du grand public, et affichait alors au compteur, un prix modeste de 4 000 euros le BTC. Il ne lui en fallut pas plus pour se pencher davantage sur la question et s’aventurer dans le monde complexe (mais passionnant) de la blockchain. 

Il découvre ainsi, tout un monde, à mi-chemin entre le web, la finance, et les nouvelles technologies qui s’accorde à merveille avec sa quête universitaire et ses aspirations professionnelles. 

En 2019, pendant cette même année de licence, il investit ses premiers euros dans Bitcoin, et étudie cette thématique en profondeur, comme tout bon investisseur qui se respecte. Les années passent, et l’univers des cryptomonnaies continue de se développer. Alexandre décroche son Master en commerce électronique, classé dans le top 10 français, et mention bien à la clé s’il vous plaît !

Il se lance alors dans la rédaction de contenus web, et commence à se faire la main (surtout les doigts) sur des thématiques diverses. Pour autant, il se tourne rapidement vers des sujets qu’il affectionne, dont la rédaction de contenus sur l’économie et la finance, le SEO, les casinos en ligne, et pour finir… les cryptomonnaies. 

Vous vous en doutez, c’est véritablement dans cette 5ᵉ thématique que Alexandre s’est épanoui, tout en arborant un profil spécialisé dans le référencement naturel, acquis lors de ses nombreux stages en entreprise. 

Aujourd’hui, Alexandre continue d’affiner son expertise envers les cryptomonnaies et d’aiguiser ses connaissances financières, pour vous proposer un contenu à la fois synthétique et pertinent sur cet univers en constante expansion. 

Mais lorsque Alexandre ne se trouve pas devant son écran d’ordinateur à arpenter les dernières actualités croustillantes du moment et les graphiques en dents de scie de Trading View et CoinMarketCap, il aime découvrir de nouvelles contrées éloignées et y gravir quelques montagnes par la même occasion. Après tout, il est toujours indispensable de faire le vide de temps à autre, pour supporter le caractère impétueux du marché crypto ! 

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram