Accueil Le British Museum entrera dans le métaverse via “The Sandbox”
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité, Web 3.0

Le British Museum entrera dans le métaverse via “The Sandbox”

Alexandre Franc Rédacteur Author expertise

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

the-sandbox-british-museum
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Quoi de mieux que le métaverse pour offrir une expérience interactive et inédite aux visiteurs d’un musée ? C’est en tout cas ce que semble penser le British Museum qui veut s’implémenter sur le jeu “The Sandbox” (SAND). L’idée est de mettre en place un espace interactif, doté de collections NFTs possédées par le musée.

Et cocorico, la création de cette même collection se fera en partenariat avec la startup français “LaCollection” ! L’objectif du musée londonien est de créer des NFTs qui représenteraient, le plus fidèlement possible, la profondeur des collections physiques qu’il possède.

Le British Museum veut se mettre à la page et se lance dans les NFTs

Les NFTs sont une aubaine pour toutes les institutions artistiques et culturelles du monde entier. L’industrie musicale s’en est emparé avec des figures importantes qui ont créé leurs événements sur le métaverse comme c’est le cas de Snoop Dog et Eminem lors de la sortie de leur single “From the D 2 The LBC“.

Mais ce ne sont pas les seuls, McDonald’s, Adidas et Gucci s’essayent, eux aussi, à la création d’événements associés aux NFTs. Le fait que le British Museum s’y mette, montre bien que des institutions plus rigides et plus traditionnelles semblent maintenant passer le cap au fur et à mesure que la popularité du Web3 s’étend.

Pour concrétiser cette initiative, le directeur d’exploitation et co-fondateur de The Sandbox y est allé de son commentaire :

C’est une excellente occasion pour les joueurs de The Sandbox, où qu’ils se trouvent, de découvrir l’incroyable richesse de l’histoire humaine, de l’art et de la culture que le British Museum a à offrir.

De son côté, un représentant du British Museum fait preuve du même enthousiasme que son homologue et ajoute que l’institution est impatiente d’explorer “des moyens nouveaux et innovants de partager sa collection et d’atteindre de nouveaux publics”.

cryptonaute twitter

Le British Museum est un pionnier de son secteur en matière de NFT

Nos amis britanniques se montrent particulièrement réceptifs à l’innovation et ce trait de caractère se traduit dans l’un des musées les plus populaires de son territoire. Le British Museum reste cependant pionnier dans sa manière d’aborder les NFTs, même sur son territoire.

Ce dernier a d’ailleurs déjà collaboré avec la startup “LaCollection” pour la création de 3 collections NFTs. Cette collaboration a commencé en 2021 et a débouché sur des ventes aux enchères de 200 cartes postales numériques d’œuvres de Katsushika Hokusai, et de 20 versions symboliques d’œuvres de l’artiste Joseph Mallord William Turner.

Robert Wylie Lloyd les a léguées au musée, mais celui-ci n’avait seulement l’autorisation de montrer ses œuvres, que deux semaines par an ou sur autorisation spéciale. Les NFTs permettent de contourner le problème et de faire apprécier le travail de Joseph Mallord William Turner, à un plus large public.

Pour suivre toutes les nouvelles du Web3, suivez l’actualité crypto sur notre site Cryptonaute.


Source : Decrypt


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Alexandre Franc Rédacteur

Alexandre Franc Rédacteur

Avec une appétence forte pour l’économie et la finance, Alexandre s’est tout naturellement tourné vers une licence associée à ces disciplines, à l’Université Paris-Est Créteil. C’est véritablement en 3ᵉ année de licence qu’il se passionne pour le domaine des cryptomonnaies, en parallèle de sa spécialisation sur des thématiques de e-commerce, et plus particulièrement sur le référencement naturel.

À ce moment-là, Bitcoin commençait tout juste à se frayer un chemin auprès du grand public, et affichait alors au compteur, un prix modeste de 4 000 euros le BTC. Il ne lui en fallut pas plus pour se pencher davantage sur la question et s’aventurer dans le monde complexe (mais passionnant) de la blockchain. 

Il découvre ainsi, tout un monde, à mi-chemin entre le web, la finance, et les nouvelles technologies qui s’accorde à merveille avec sa quête universitaire et ses aspirations professionnelles. 

En 2019, pendant cette même année de licence, il investit ses premiers euros dans Bitcoin, et étudie cette thématique en profondeur, comme tout bon investisseur qui se respecte. Les années passent, et l’univers des cryptomonnaies continue de se développer. Alexandre décroche son Master en commerce électronique, classé dans le top 10 français, et mention bien à la clé s’il vous plaît !

Il se lance alors dans la rédaction de contenus web, et commence à se faire la main (surtout les doigts) sur des thématiques diverses. Pour autant, il se tourne rapidement vers des sujets qu’il affectionne, dont la rédaction de contenus sur l’économie et la finance, le SEO, les casinos en ligne, et pour finir… les cryptomonnaies. 

Vous vous en doutez, c’est véritablement dans cette 5ᵉ thématique que Alexandre s’est épanoui, tout en arborant un profil spécialisé dans le référencement naturel, acquis lors de ses nombreux stages en entreprise. 

Aujourd’hui, Alexandre continue d’affiner son expertise envers les cryptomonnaies et d’aiguiser ses connaissances financières, pour vous proposer un contenu à la fois synthétique et pertinent sur cet univers en constante expansion. 

Mais lorsque Alexandre ne se trouve pas devant son écran d’ordinateur à arpenter les dernières actualités croustillantes du moment et les graphiques en dents de scie de Trading View et CoinMarketCap, il aime découvrir de nouvelles contrées éloignées et y gravir quelques montagnes par la même occasion. Après tout, il est toujours indispensable de faire le vide de temps à autre, pour supporter le caractère impétueux du marché crypto ! 

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram