Accueil La roupie numérique dépasse le million de transactions quotidiennes
Actualités sur Blockchain, Banque, Toute l'actualité

La roupie numérique dépasse le million de transactions quotidiennes

David Rajaonary
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

En juillet dernier, T. Rabi Sankar, sous-gouverneur de la Reserve Bank of India (RBI), s’était fixé un objectif ambitieux pour 2023 : franchir le seuil du million de transactions quotidiennes avec la roupie numérique. À cette époque, le volume quotidien de la monnaie numérique de la banque centrale (MNBC) stagnait à 10 000 transactions. Selon CoinDesk, cet objectif a été atteint le 27 décembre dernier.

La MNBC de la banque centrale indienne franchit un jalon important

Cette avancée a été divulguée dans une communication interne rédigée par le gouverneur de la RBI, Shaktikanta Das, et datée du 29 décembre. C’est le média CoinDesk qui a eu accès à cette lettre confidentielle, que la banque centrale indienne n’a pas encore confirmé officiellement à l’heure de ces lignes.

Le lancement de ce projet pilote remonte à décembre 2022. Dès ses débuts, la roupie numérique a connu une adoption encourageante, avec 1,3 million de téléchargements de son portefeuille numérique à la fin juillet 2023. Il faut dire que la RBI a adopté une approche pragmatique en impliquant son propre personnel dans les tests initiaux.

Toutefois, on note qu’il subsiste des interrogations quant au caractère facultatif de cette participation. L’Union Bank of India, principale fédération des banques indiennes, dans une stratégie similaire, prévoit de transférer divers avantages sociaux, tels que l’allocation pour les journaux, directement dans les portefeuilles MNBC des employés, plutôt que dans leurs comptes bancaires traditionnels.

Une communication en date du 26 décembre a invité les employés à privilégier la roupie numérique pour leurs transactions, en commençant par installer le portefeuille dédié :

“Dans le but de promouvoir les transactions avec le portefeuille CBDC, il a été conseillé aux banques d’encourager tous les membres du personnel à effectuer des transactions en utilisant la monnaie numérique et de garantir l’inscription de 100 % du personnel sur la roupie numérique.”

Une initiative qui n’a pas totalement convaincu, puisque la fédération des employés de banque a dans la foulée exprimé quelques inquiétudes vis-à-vis de la directive, estimant qu’une “consultation préalable aurait été appropriée”.

La Reserve Bank of India est dans un contexte de pression croissante de la part du gouvernement pour relancer l’économie indienne avec ses outils monétaires – Reuters

Parallèlement, plusieurs banques indiennes encouragent déjà l’utilisation de la roupie numérique en offrant des remises en argent et des points de fidélité à leurs clients, et dressent un reporting détaillé à la RBI sur l’adoption de la MNBC par leurs déposants.

Pour autant, la RBI ne s’attend pas à ce que la roupie numérique de détail surpasse son système UPI actuellement en place. Le système UPI, ou Unified Payments Interface (Interface Unifiée de Paiements, ndlr), est en place depuis 2016 et permet au grand public de transférer de l’argent entre différents comptes bancaires à l’aide d’une appli mobile.

La RBI semble davantage optimiste quant à son projet pilote de MNBC de gros, démarré fin 2022, soit six mois après la MNBC de détail. Ils’agit d’une roupe numérique taillée pour les échanges interbancaires locaux et intégrés à l’international. A l’image de ce qu’envisagent, par exemple, les deux banques centrales asiatiques qui ont récemment intégré le programme blockchain de Swift – l’Autorité monétaire de Hong Kong et la Banque nationale du Kazakhstan.


Sources : CoinDesk


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram