ActualitésCryptos

Trading suspendu sur Binance : quelles alternatives ?

Depuis de nombreux mois, Binance, le leader mondial de l’échange crypto est chahuté par les régulateurs de différents pays. Une situation qui pourrait jouer à terme sur l’utilisation de la plateforme ainsi que sur le marché des cryptos. Et par la force des choses, sur le token BNB. Ici, nous allons tâcher de mesurer cet impact directement. Nous terminerons l’article avec des solutions alternatives à la plateforme d’exchange.

Your capital is at risk.

Régulation : La vis se resserre autour de Binance

Régulation : La vis se resserre autour de Binance Il y a un peu plus d’un mois, le régulateur italien signifiait au grand public que Binance n’était pas autorisé à exercer en Italie. Cette nouvelle récente n’est malheureusement pas un cas isolé pour la plus importante plateforme d’échange de cryptomonnaies.

Il y a quelques mois, la Financial Conduct Authority (FCA), organisme de régulation des entreprises de services financiers du Royaume-Uni prenait la même décision que le régulateur italien. A savoir l’annonce que Binance Markets Limited, l’une des filiales du géant, n’était pas autorisée à exercer sur le territoire britannique. Une décision qui s’est traduite par la suspension des activités pour les clients de plusieurs banques comme Santander ou encore Barclays.

Il s’agit la d’un des nombreux revers qu’a connu la plateforme Binance ces derniers mois. Fin juin, le régulateur japonais emboitait le pas à la FCA. En précisant que Binance n’était pas habilité à mener des activités commerciales sur le sol nippon. Des prises de parole publiques qui avaient alors déclenché des enquêtes dans des pays comme les îles Caïmans ou Singapour. Du côté de la Thaïlande, la croisade “anti-Binance” se matérialisait même par le dépôt d’une plainte pour avoir opéré sans délivrance d’une licence.

Outre Atlantique, Binance a suspendu ses services dans la province canadienne de l’Ontario. Du côté des Etats-Unis, la Commodity Futures Trading Commission ainsi que le ministère de la justice enquêteraient sur la plateforme. Pour des chefs d’accusation de non respect des règlementations anti-blanchiment et d’évasion fiscale.

Pour certains observateurs, ces mises en garde ou ces interdictions sont surtout guidés par le fait que Binance ne dispose d’aucun siège social. 

La Réponse de Binance

Difficile d’attribuer des impacts directs à ces décisions. Quoi qu’il en soit, l’écosystème Binance a été perturbé ces dernières semaines. A commencer par la démission du PDG de Binance US, Brian Brooks, moins de 3 mois après sa prise de fonction. Une démission qui serait en partie due aux pressions des régulateurs.

La position de Binance semble être à la collaboration avec les organes régulateurs. Comme semblent l’attester les déclarations de Changpeng Zhao, le fondateur et PDG de l’exchange. Le dirigeant semble même près à revenir sur sa position de décentralisation de l’organigramme du groupe. En abandonnant cette position pour celle de sièges régionaux. L’actuel PDG a également sous-entendu qu’il pourrait être profitable au groupe de nommer un nouveau dirigeant à sa place. Un PDG qui serait alors capable de se saisir au mieux de la question règlementaire. La volonté de collaborer avec les autorités de contrôle semble donc être totalement établie.

D’un point de vue très concret, Binance a d’ores et déjà coupé le trading de produits dérivés dans des pays comme la Pologne, Hong-Kong, l’Italie ou encore les Pays Bas. Cela implique la disparition du trading à effet de levier mais aussi les actions tokenisées.

Quel Impact sur le Cours du Token BNB ?

Le graphique suivant reprend le cours du token BNB depuis le début de l’année :

Quel Impact sur le Cours du Token BNB ?

Il semblerait que le cours de l’actif ait plus été guidé par le marché des cryptomonnaies que par les menaces de régulation de ces derniers mois. La première partie de l’année à donc plutôt été à la hausse pour le token BNB.  Avant de connaître une baisse significative à la mi-mai, lorsque le secteur était en pleine correction.

Si l’on se réfère au marché global des cryptomonnaies, on peut valider cette hypothèse. Avec une courbe du marketcap total qui ressemble à celle du BNB sur la période :

Avec quatre phases identiques :

  • Phase haussière entre janvier et mi-mai
  • Forte chute entre mi-mai et fin-mai
  • Stagnation entre fin mai et fin juillet
  • Dynamique haussière depuis le 20 juillet

Cela nous permet d’affirmer que BNB est beaucoup plus sujet aux fluctuations des marchés qu’aux menaces règlementaires. Pour encore combien de temps ?

La Régulation : Une Menace pour le marché crypto ?

Pour de nombreux investisseurs, il s’agit de la menace la plus importante sur le marché des cryptomonnaies. Si il n’est pas établi qu’une régulation puisse jouer négativement, le changement provoqué pourrait contribuer à créer une forte incertitude sur le secteur. Avec potentiellement un accroissement de la volatilité.

Pour de nombreux observateurs, la régulation pourrait même avoir des conséquences positives sur l’ensemble du marché. Entrainant avec elle de nombreux nouveaux investisseurs dans la sphère crypto. Des investisseurs encore trop souvent effrayés par le manque de régulation.

Your capital is at risk.

Des Alternatives à Binance ?

Comme nous l’avons vu, le groupe est sous le coup de menaces réelles de la part des organes régulatrices. Si il n’est pas question de fermer l’accès à la plateforme, certaines banques ont déjà pris leurs responsabilités. En ne permettant plus de créditer son compte en monnaie fiat, comme c’est le cas au Royaume-Uni. Avec pour conséquence directe, la suspension du trading pour certains utilisateurs. 

D’autres plateformes comme Coinbase peuvent constituer une solution de repli à ces suspensions du trading chez Binance. Si le montant des frais est régulièrement pointé du doigt par les utilisateurs, la plateforme semble plus conforme. Une plateforme notamment régulée par des organismes comme la FCA (Royaume-Uni), la FinCEN (USA) ou encore la BaFIN (Allemagne).

Les courtiers en ligne sont aussi des alternatives à considérer. Avec des plateformes comme eToro qui permettent à la fois d’investir dans plusieurs dizaines de projets cryptomonnaies mais aussi sur d’autres classes d’actifs. En effet, investir en passant par un broker permet bien souvent de mettre en place une véritable stratégie de diversification de son portefeuille. En tradant des actifs comme les matières premières, le Forex ou encore les actions des plus grands groupes.

Your capital is at risk.

Romain Boyer
Après une licence en économie, un master en management stratégique et un voyage de près de 18 mois à travers le monde, je me suis lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur mon métier, j’écris principalement sur les thématiques naturellement liées à ma formation : finance, économie, immobilier.

Les dernières news :

Question & Answers (0)

Commentaire fermé