Accueil Wormhole lance un nouveau bridge sur Cosmos
Actualités Crypto-monnaies, Actualités sur Blockchain, Toute l'actualité

Wormhole lance un nouveau bridge sur Cosmos

David Rajaonary

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

wormhole-bridge-cosmos
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Cosmos fut en mai 2022 la 11ème blockchain intégrée par Wormhole à son projet de connecter toutes les blockchains “mères” du marché (layer 1). Hier la Fondation Wormhole a annoncé l’arrivée d’un nouvel outil dans son arsenal pour la blockchain Cosmos : Gateway. Et l’équipe insiste sur un point, il ne s’agit pas d’un pont inter-blockchains (bridge), mais bien d’une blockchain permettant de communiquer directement avec les applications existantes sur Cosmos. Explications sur cette avancée majeure, en des termes profanes.

Gateway, des tokens synthétiques à une liquidité unifiée

Supposons que vous avez des jetons de l’écosystème Ethereum, comme par exemple des stablecoins DAI. Vous voulez les utiliser pour participer à un protocole de DeFi sur Cosmos, comme par exemple Osmosis. Wormhole vous permet de le faire.

Wormhole est ce qu’on appelle un “bridge”, une application blockchain qui permet de construire des ponts entre 23 différents écosystèmes blockchain, comme Ethereum, Solana ou Cosmos.

Un bridge permet de transférer des informations et de la valeur entre deux blockchains différentes, mais il n’a pas sa propre logique ni ses propres règles. En effet, Wormhole a recours à des contrats intelligents sur les blockchains sources et destinataires pour vérifier et valider les transactions, et des validateurs pour relayer les messages entre les blockchains.

Concrètement, l’ensemble des bridges conçus par Wormhole (car il y en a plusieurs) a recours aux “tokens synthétiques” (wrapped tokens) pour transférer des jetons et des NFTs à Cosmos. Avant de les “injecter” sur Cosmos, où la norme des jetons est baptisée ICS-20, similaire à la norme ERC-20 sur Ethereum.

💡 Appchains de Cosmos : qu’est-ce que c’est ?

Cosmos est un réseau de blockchains indépendantes qui peuvent communiquer entre elles grâce à un protocole appelé IBC, le protocole de communication interchaîne. Cosmos permet ainsi aux développeurs de créer des applications blockchain personnalisées et souveraines, sans avoir à se conformer aux contraintes ou aux compromis des blockchains généralistes, comme Ethereum. Ces applications blockchain personnalisées sont appelées appchains, car elles sont spécifiques à une application. Les appchains sont compatibles entre elles, grâce à la norme commune de jetons baptisée ICS-20.

Wormhole permet de “bridger” des jetons issus de Solana et Ethereum vers l’écosystème Cosmos – Image Wormhole
cryptonaute twitter

Une blockchain à part entière

Avec Gateway, la Fondation Wormhole abandonne ce système de bridge, qui lui a coûté cher lors d’un méga-hack en février 2022. Il s’agit d’une blockchain spécifique à une application, c’est-à-dire qu’elle est conçue pour une fonctionnalité particulière, qui est de faciliter le transfert d’actifs et d’utilisateurs entre différentes blockchains et les appchains de Cosmos.

La différence entre Gateway et le fonctionnement initial de Wormhole est donc que Gateway est une blockchain à part entière, qui a sa propre souveraineté et sa propre sécurité, tandis que Wormhole est une application qui dépend des blockchains qu’il connecte.

Gateway offrira par conséquent plus de flexibilité, de performance et de composabilité que Wormhole. Il peut s’intégrer avec n’importe quelle appchain de Cosmos via IBC, sans avoir besoin de frais de pontage supplémentaires ou de contrats intelligents intermédiaires.

Pour mieux comprendre tout cela, prenons l’exemple d’Osmosis, le plus gros échange décentralisé sur Cosmos. Techniquement, Osmosis est une appchain : ses clients peuvent échanger des tokens, créer des pools de liquidité et même échanger toutes sortes de jetons venus de Solana, Ethereum, etc. (les blockchains connectées à Wormhole par le biais d’IBC).

Avec Gateway, cela va changer car Osmosis va désormais avoir sa propre mini-blockchain pour offrir à ses utilisateurs une expérience de DeFi véritablement interchaîne, où ils pourront accéder à une variété d’actifs et de services, avec une sécurité encore plus renforcée.

Grâce à Gateway, une liquidité unique et séurisée sera créée pour les jetons suivant la norme ICS-20 – Image Wormhole

Le timing de cette avancée majeure de Wormhole en matière d’interopérabilité n’est pas anodin. Depuis plusieurs mois, beaucoup de projets majeurs d’Ethereum migrent vers Cosmos, qui pourrait devenir LE projet du prochain bull run. Le plus emblématique est dYdX, protocole de trading emblématique d’Ethereum, qui va désormais fonctionner sur Cosmos avec sa propre blockchain.


Sources : Wormhole


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram