Accueil Les 5 actualités qu’il ne fallait pas manquer cette semaine dans le monde des cryptomonnaies
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Les 5 actualités qu’il ne fallait pas manquer cette semaine dans le monde des cryptomonnaies

David Rajaonary
crypto-actualités-cette-semaine
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

La semaine des saisies. Le nombre de saisies de crypto menées ces derniers jours par les autorités du monde entier est … saisissant. Aux Etats-Unis évidemment (8100 BTC), au Royaume-Uni (61 000 BTC), en Allemagne (50 000 BTC), en Estonie, en Corée du Sud, en Finlande … Toutes concernent des personnes qui n’étaient pas elles-mêmes des créateurs de projets crypto, mais qui utilisaient plutôt le bitcoin et le monero pour stocker des fonds mal acquis. Inquiétude logique : ces jetons vont-ils bientôt alimenter de nouvelles pressions vendeuses ?

En attendant d’en savoir plus, c’est l’heure du recap’ hebdo : à tête reposée, on revient sur cette semaine et son lot d’actualités marquantes.

 

Les 5 actualités marquantes de la semaine 🗞️

 

1. Airdrop et lancement du JUP de Jupiter

● L’information : depuis deux semaines, on n’entendait parler que de lui. Jupiter (JUP) et son agrégateur d’échanges décentralisés (DEX) hébergé sur le réseau Solana, offrant à la fois des échanges au comptant et de contrats perpétuels. Mercredi, Binance a ouvert le trading sur le JUP à ses clients. Au même moment, le protocole a distribué son token à près de 500 000 utilisateurs de la première heure. Un méga-airdrop d’un milliard de jetons, valorisés à 700 millions de dollars au cours le plus haut observé !

● Pourquoi c’est important : ce n’est pas encore fini ! Le projet a prévu que 40 % de l’offre de tokens JUP seront distribués à la communauté en 4 fois. Si vous avez raté le train pour cette fois, pas de problème, il vous reste encore trois chances à prendre et vous rendre éligible à un drop. A l’échelle de Solana, plusieurs distributions sont attendues de pied ferme par la communauté : marginfi (protocole de lending), Phantom (portefeuille privé), Drift (marché monétaire), Tensor (marché de NFT).

 

2. FTX abandonne l’idée d’un restart et se concentrera sur les remboursements

● L’information : c’est un nouveau camouflet pour les clients de FTX, en faillite depuis novembre 2022. Devant le juge chargé de superviser le dossier, les avocats de FTX ont développé le 31 janvier un plan de remboursement intégral des clients … à la valeur de leurs cryptos fin 2022. Soit une contrevaleur de 16 870 dollars pour un bitcoin, quand celui-ci en vaut plus de 42 000 en ce début février.

● Pourquoi c’est important : le plan « FTX 2.0 » annoncé depuis juillet 2023 ne se concrétisera finalement pas … Avant sa fermeture définitive, FTX devrait donc rembourser 30 à 35 milliards de dollars à 15 millions de personnes. Depuis hier, on sait également que la direction cherche à céder un de ses actifs les plus convoités, la participation de FTX dans la startup d’IA Anthropic (qui développe Claude, le concurrent de ChatGPT).

 

3. Le cofondateur de Ripple victime d’un hack sur ses comptes personnels

● L’information : Chris Larsen, le président de Ripple, a confirmé que ses “comptes personnels” ont été piratés, entraînant le vol d’environ 213 millions de XRP, évalués à 112,5 millions de dollars. Cet incident a provoqué une baisse significative de la valeur du XRP suite à des spéculations initiales sur une possible attaque contre le réseau Ripple lui-même. Cependant, Larsen a clarifié que seuls ses comptes personnels étaient concernés, pas ceux de Ripple.

● Pourquoi c’est important : curieusement, le hacker a fait passer les fonds volés vers … des échanges centralisés. Le détective on-chain ZachXBT avait mis en évidence 8 transactions réalisées le 30 janvier, le hacker ayant fait bouger entre 400 000 XRP à 69,7 millions de XRP à chaque fois – en direction des crypto-bourses MEXC, Gate, Binance, Kraken, OKX, HTX et HitBTC. Larsen et Ripple ont rapidement identifié le problème et notifié les échanges pour geler les adresses affectées. Binance a gelé environ 4,2 millions de dollars de XRP.

 

4. La police allemande saisit 50 000 bitcoins d’un ancien portail de partage de fichiers, va-t-elle les vendre ?

● L’information : c’est un vaste coup de filet opéré par la police de Saxe, aidée par deux agences américaines (le FBI et l’OFAC). Les 50 000 bitcoins saisis, évalués à plus de 2,1 milliards de dollars, sont le produit d’une affaire de piratage datant de 2013. Le hack avait permis à trois individus de drainer les revenus générés par un portail de partage de fichiers, puis de les convertir en bitcoins.

● Pourquoi c’est important : cette opération est la plus importante saisie en cryptomonnaies Outre-Rhin. La saisie fait en réalité suite d’une interpellation de plusieurs suspects, lesquels ont volontairement transféré les bitcoins à un portefeuille de l’Office Fédéral de la Police Criminelle (BKA) en Saxe. L’enquête continue sur le blanchiment des revenus du portail de partage de fichiers, qui est resté actif jusqu’en 2013. Les suspects n’ont pas encore été officiellement inculpés.

 

5. Le Liechtenstein accepte les cryptos pour les paiements administratifs

● L’information : le Liechtenstein a commencé à accepter les paiements en cryptomonnaies pour des services publics. Cette initiative est rendue possible grâce au partenariat avec la plateforme Web3 xMoney, qui est construite sur la blockchain MultiversX Layer 1 (L1). La Principauté accepte les jetons natifs MultiversX (EGLD) ainsi que d’autres cryptomonnaies disponibles sur la plateforme, y compris BTC et ETH.

● Pourquoi c’est important : l’introduction de monnaies numériques vise à réduire les coûts associés aux frais de transaction conventionnels et aux taux de change. Les résidents du Liechtenstein peuvent utiliser des cryptomonnaies pour payer un certain nombre de services, notamment les enregistrements de marques, les licences commerciales et les extraits des registres commerciaux et familiaux.

cryptonaute twitter

Autres actualités importantes 📰

● NFT Paris, acte 3. Après une deuxième édition plus que réussie (18 000 visiteurs), la grand-messe du web3 NFT Paris revient au Grand Palais éphémère, les 23 et 24 février. Cette édition sera d’autant plus intéressante qu’on annonce des acteurs traditionnels amateurs de collectibles et artefacts numériques – LVMH, Christian Louboutin, et Prada, les groupes hôteliers Bristol et Molitor, le groupe de casinos Partouche, ainsi que Mastercard.

● Amazon, un film sur le hack de Bitfinex. Un des plus grands vols de cryptomonnaies de l’histoire (94 643 Bitcoins en 2016) bientôt au ciné grâce au studio MGM. Le film, intitulé « Razzlekhan », se concentrera sur le rôle d’Ilya Lichtenstein et Heather Morgan et sera largement inspiré de l’enquête du New York Times de 2022, qui les peignait en « Bonnie et Clyde du Bitcoin ».

● Visa, des retraits de cryptos directement dans une carte. Depuis peu, le géant des paiements, en partenariat avec Transak, permet à ses utilisateurs de convertir directement leurs cryptos en monnaie fiduciaire sur leurs cartes de débit Visa. En clair, vous pouvez prendre vos BTC et ETH, les convertir en euros (ou n’importe quelle autre devise des 145 pays concernés) et les utiliser.

● Le mystérieux hack de FTX enfin résolu ? Trois individus ont été inculpés par la justice US pour avoir sévi entre 2021 et 2023 avec des arnaques à la carte SIM (« SIM swap »). Sur FTX, le trio aurait usurpé l’identité d’un employé pour simuler la récupération d’un numéro perdu chez AT&T. De quoi leur permettre d’accéder à l’un des portefeuilles de la crypto-bourse à peine quelques heures après son dépôt de bilan (le 11 novembre 2022). Ils avaient drainé l’équivalent de 400 millions de dollars.

● Le bout du tunnel pour Celsius. L’ancien prêteur en crypto sort enfin de faillite et a commencé à rendre plus de 3 milliards de dollars d’actifs à ses créanciers. Le plan arrêté en novembre dernier prévoit, outre les remboursements en cash, la création d’une société de minage de bitcoin (Ionic Digital) et la distribution de ses parts aux créanciers. Sa gestion sera confiée au mineur américain Hut 8 dans un premier temps.

 

Le focus de la semaine : Tether gagne plus d’argent que Goldman Sachs ?

2,9 milliards de dollars de bénéfices nets. Sur les trois derniers mois de 2023, Tether a engrangé des bénéfices supérieurs à ceux de Goldman Sachs. Sans doute êtes-vous désormais familier avec le fonctionnement de sa poule aux œufs d’or, le stablecoin tetherUSD (USDT).

Si ce n’est pas le cas, sachez que des tokens USDT sont créés pour tout dépôt de dollars américains sur le compte de Tether. 1 USDT créé pour 1 USD déposé, maintenant ainsi un rapport de parité de 1:1. Inversement, les USDT convertis  en dollars sont retirés de la circulation, garantissant à tout moment que les volumes d’USDT en circulation reflètent l’état des réserves en dollars de Tether.

D’où viennent ces bénéfices faramineux ? Tout simplement des placements judicieux effectués par Tether, notamment dans les bons du Trésor US, le bitcoin et l’Or. Les bons du Trésor US, en particulier, offrent des intérêts annuels tournant autour des 5,5 %. Or Tether n’offre pas de rendement sur l’USDT lui-même. Traduction : la société empoche tout le rendement versé par les réserves en dollars.

Cette approche s’est révélée extrêmement profitable, et c’est un euphémisme. Elle s’amplifie de jour en jour car à l’heure de ces lignes, le tetherUSD (USDT) s’approche doucement mais sûrement des 100 milliards de capitalisation. L’exposition totale de la société aux bons du Trésor américain s’élève désormais à 80,3 milliards de dollars, soit environ 83 % de son actif total.

Pendant ce temps, la capitalisation boursière de son plus grand concurrent, l’USDCoin (USDC) de l’américain Circle, ne cesse de perdre des plumes. D’un pic à plus de 55 milliards de dollars à l’été 2022, elle s’apprête à repasser sous les 27 milliards.

De quoi inquiéter constamment le marché. JPMorgan a souligné cette semaine le risque systémique et le signal inquiétant que représentent les 71 % de part de marché de l’USDT. Chiffre intéressant, la banque calcule que le prix « équitable » du Bitcoin se situe désormais entre 11 000 et 25 000 dollars, en partie à cause des risques associés à Tether.

En attendant, les cinquante employés de Tether, dont on ignore tout ou presque, ne doivent pas être mécontents de leur productivité.

 

L’ICO à surveiller : eTukTuk (TUK), quand les tuk-tuks d’Asie du Sud roulent à l’électrique

etuktuk logo

eTuktuk n’est pas encore listé sur Binance ni Coinbase, mais en revanche il a eu l’honneur d’être présenté aux leaders du Forum économique de Davos en janvier 2023.

● Son concept ? Des « tuk-tuks » électriques, en lieu et place des tuk-tuks traditionnels, dotés de moteurs thermiques. Le projet implique le développement d’un réseau de stations de recharge dans les villes pilotes.

● Sa cible ? Les pays en développement. Colombo, capitale du Sri Lanka, servira de premier terrain de test grandeur nature pour ces nouveaux triporteurs. Cinq années de R&D auront été nécessaires pour développer les premiers prototypes de tuk-tuks électriques. Depuis l’été dernier, ceux-ci sont activement testés dans des conditions météo très diverses, si l’on en croit les images postées par l’équipe :

● Le token TUK, devise principale du système de paiement d’eTukTuk, servira aux conducteurs pour les frais de recharge et aux passagers pour régler leurs trajets via une application dédiée.

Prévente. Depuis la fin 2023, l’équipe lève des fonds par le biais d’une vente anticipée de tokens $TUK. En clair, vous pouvez acheter ses premiers tokens avant que ceux-ci soient ouverts au trading sur les crypto-bourses. Le prix de chaque jeton ? 0,02625 $ au moment de ces lignes.

Les crypto-actifs représentent un investissement risqué.


Sur le même sujet :


Cet article ne représente en aucun cas un conseil en investissement. Les informations fournies ici ne doivent pas être utilisées comme base pour prendre des décisions financières. Les investissements en crypto-monnaie comportent des risques et peuvent entraîner des pertes importantes. Il convient d’investir uniquement ce que vous pouvez vous permettre de perdre et d’effectuer vos propres recherches avant de prendre toute décision d’investissement.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram