Christie’s : La vente de la collection Ebsworth va être enregistrée sur la blockchain

Christie’s, la plus importante société de ventes aux enchères au monde, a annoncé une collaboration avec la startup Artory afin d’utiliser la technologie blockchain pour enregistrer les données relatives à la future vente de la collection Ebsworth.

 

D’après un communiqué officiel, Christie’s inaugurera la solution d’Artory en novembre prochain lors de la vente aux enchères de la collection de Barney A. Ebsworthdécédé en avril de cette année – estimée à plus de 300 millions de dollars. Les œuvres seront vendues avec un certificat dont les informations seront enregistrées dans une blockchain.

“Notre partenariat avec Artory témoigne de l’intérêt croissant de notre secteur pour explorer les avantages de la technologie blockchain. La vente de la collection Barney A. Ebsworth est le moment idéal pour que nos clients puissent expérimenter cette technologie et disposer d’un enregistrement sécurisé et crypté des informations concernant l’œuvre d’art achetée.” a déclaré Richard Entrup, DSI chez Christie’s.

Fondée en 1766 par James Christie, la maison londonienne a expliqué que la technologie blockchain offrait la possibilité d’enregistrer de façon immuable les événements importants durant “la vie d’une œuvre d’art” tels que les expositions publiques ou les ventes aux enchères.

Pour la collection Ebsworth, Christie’s enregistrera le nom, la description, la date ainsi que le prix final de chaque tableau. Les futurs propriétaires pourront accéder aux informations à l’aide d’une carte dédiée.

“L’équipe Artory comprend parfaitement les besoins des collectionneurs d’art actuels et l’engouement du secteur autour des nouvelles technologies qui contribueront à l’évolution du marché. En novembre, Artory aura le plaisir de travailler avec Christie’s pour enregistrer chaque œuvre de la collection spectaculaire d’Ebsworth dans la blockchain.” a ajouté Nanne Dekking, le PDG d’Artory.

A voir aussi : Une peinture d’Andy Warhol tokenisée et vendue sur la blockchain