Consensus 2018 : ‘Satoshi est une femme’

Satoshi Is Female‘, c’est le slogan le plus entendu cette année lors de l’événement Consensus 2018 à New York.

 

Lors de la plus grande conférence blockchain au monde, les femmes influentes du secteur ont montré leur détermination à travailler afin que les crypto-monnaies soient construites avec des valeurs différentes des startups de la Silicon Valley entièrement dirigées par des hommes.

Satoshi est une femme‘ fait référence au mystérieux créateur de bitcoin nommé Satoshi Nakamoto. Personne ne connaît sa véritable identité et les entrepreneuses présentes à l’événement ont jugé bon de rappeler que Satoshi pourrait être une femme.

Alors que les participants se pressaient pour écouter les discours des célébrités crypto comme le fondateur de Twitter, Jack Dorsey ou encore pour voir le concert de Snoop Dogg organisé par Ripple, l’expert Bailey Whitfield a abordé la question du sexe de Satoshi Nakamoto.

Pour Mr Whitfield, la question est purement symbolique. Cependant, la technologie blockchain ne doit pas perpétuer la même vision stéréotypée de l’homme blanc de la Silicon Valley.

Nyla Rodgers, la créatrice du groupe ‘Satoshi Is Female‘ déclare :

“Nous pensons que les crypto-monnaies ne devraient pas être développées de la même façon que les entreprises de la Silicon Valley. Les femmes reçoivent seulement 2% des fonds des sociétés de capital-risque, de manière à ce que leurs idées ne puissent jamais être prises en compte.”

Le monde des devises digitales semble suivre le même chemin présentant des traits très masculins comme le prouve le célèbre symbole de la Lambo.

The launch of #satoshiisfemale at the Women of Crypto event in Puerto Rico.

Une publication partagée par Satoshi Is Female (@satoshiisfemale) le


Comme reporte TheGuardian, une récente étude démontre que malgré les divers scandales liés au sexisme et à la discrimination, le pourcentage de minorités raciales diminuait dans les grandes firmes américaines.

La businesswoman Cindy Chin a également organisé un séminaire nommé ‘Women on the Block‘ afin d’attirer et d’impliquer plus de femmes durant la conférence. Elle annonce :

“Nous pensons que nous pouvons encore redéfinir cet espace très masculin. Nous voulons faire partie du train, diriger le train… Nous voulons aussi de l’argent!”

A voir aussi : Une robe bitcoin noire pour hackeuses chics

Source : TheGuardian