Israël aurait saisi des millions de dollars en crypto auprès de l’armée iranienne et du Hezbollah
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Israël aurait saisi des millions de dollars en crypto auprès de l’armée iranienne et du Hezbollah

Romain Boyer Rédacteur Author expertise
israel-dollar-crypto
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Encore une énième preuve qu’anonymat et transparence peuvent bel et bien cohabiter. Israël vient de réussir à saisir 1,7 million de dollars de crypto à l’armée iranienne et aux Hezbollah. Le tout, en utilisant Chainalysis !

Israël saisi 1,7 million de dollars grâce à Chainalysis !

Sur ordre du ministre de la Défense Yoav Gallant, le gouvernement vient de saisir plusieurs wallets cryptos, soupçonnés d’être liés à l’armée iranienne et au groupe Hezbollah. Pour réussir cette prouesse, Israël a pourtant utilisé un outil accessible à tous : Chainalysis. Si vous ne la connaissez pas, la plateforme Chainalysis est une société d’analyse blockchain. Ce coup de filet aura permis aux autorités de saisir 1,7 million de dollars en crypto monnaie. Sur le réseau social Twitter, la nouvelle a rapidement fait le tour de la planète :

Selon Chainalysis, il s’agit d’une première. Jamais une agence n’avait réussi à saisir des actifs numériques appartenant au Hezbollah ou à la Force Qods de l’Iran. Selon le communiqué publié par le gouvernement, le Mossad, un service de renseignement israélien, aurait d’ailleurs participé à l’opération.

Quoi qu’il en soit, le ministre de la Défense s’est évidemment réjoui de la nouvelle :

Il s’agit du premier événement de cette ampleur au cours duquel une infrastructure dirigée par le Hezbollah et la Force Qods iranienne, qui transférait des millions de dollars destinés à des éléments terroristes, a été déjouée.

cryptonaute twitter

Environ 40 wallets concernés

Sur la liste des saisis figuraient une quarantaine d’adresses. Pour chaque adresse, un seul actif composait le wallet : le stablecoin USDT sur le réseau TRON. Pour les analystes de Chainalysis, ce schéma suggère que les fonds ont transité par des facilitateurs financiers puis vers des adresses contrôlées par les entités ennemis.

Pour Israël, il ne s’agit pas du premier coup de filet de ce type. En mai dernier, les autorités avaient réussi à remonter près de 200 comptes Binance liés à des groupuscules terroristes comme le Hamas ou Daesh. Si le recours des terroristes aux actifs numériques est de plus en plus fréquent, il ne s’agit, pour l’heure, pas d’une pratique réellement démocratisée. Quoi qu’il en soit, ce nouvel épisode tend à illustrer que rien n’est caché sur une blockchain. Contrairement aux idées reçues parfois faussement diffusées par les cryptophobes.


Source : Coindesk


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Romain Boyer Rédacteur

Romain Boyer Rédacteur

Après une licence en économie, un master en management stratégique et un voyage de près de 18 mois à travers le monde, je me suis lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur mon métier, j’écris principalement sur les thématiques naturellement liées à ma formation : finance, économie, immobilier.
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram