Japon : 5 échangeurs de crypto-monnaies ferment leurs portes

5 services d’échange de monnaies virtuelles japonais vont devoir arrêter leur activité suite à la mise en place de nouvelles directives par la FSA, l’organisme en charge de réguler les services financiers au Japon.

 

Alors que 3 plateformes ont déjà choisi de fermer boutique comme le tristement célèbre Coincheck victime d’un vol de 500 millions de NEM en janvier 2018. On apprend hier dans le média Nikkei que deux nouveaux acteurs japonais se retirent également de l’échange de monnaies digitales.

La FSA a fait voter une nouvelle loi qui oblige les échangeurs à devoir obtenir une licence pour exercer légalement. Sur les 28 services de trading en activité, 16 l’ont obtenu alors que 16 autres sont encore attentes.

Crédit photo : Unsplash

Pour ces 16 acteurs restants, la FSA a commencé à effectuer des tests visant à contrôler la qualité et la sécurité des services. Elle a envoyé des premiers rapports aux concernés et leur offre la chance de fermer volontairement s’ils pensent ne pas respecter les conditions imposées par cette nouvelle licence.

M. Exchange, Coincheck, Raimu, bitExpress, Tokyo GateWay ont donc choisi de mettre la clé sous la porte par eux-mêmes plutôt qu’attendre une sanction de la FSA. Après remise de l’argent et des crypto-monnaies aux clients, ils pourront quitter cette activité légalement.


La newsletter de Cryptonaute :