Accueil L’Indonésie va tester la blockchain pour différents services publics
Actualités Crypto-monnaies, Actualités sur Blockchain, Toute l'actualité, Web 3.0

L’Indonésie va tester la blockchain pour différents services publics

David Rajaonary

Pourquoi faire confiance à Cryptonaute

Tous les articles, guides et analyses publiés sur Cryptonaute sont méticuleusement vérifiés par notre équipe d’éditeurs et de journalistes experts dans leur domaine, afin de garantir leur exactitude et leur pertinence. Nous gardons et publions uniquement les contenus vérifiés par des sources fiables, que ce soit par un site de confiance, un expert avéré ou par la personne source elle-même.

indonésie-blockchain
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

En marge de l’évènement Blockchain Economy à Dubaï, deux représentants du gouvernement indonésien ont été interrogés par le média Cointelegraph. Le pays serait sur le point de lancer des essais concrets pour utiliser la blockchain dans divers services publics. La santé, l’éducation, la gestion du cadastre foncier et la traçabilité certaines chaînes d’approvisionnement à l’image de celle du riz. Explications.

Après le lancement d’une bourse crypto soutenue par l’Etat, l’Indonésie envisage une blockchain pour plusieurs services publics

C’était le 21 juillet dernier : l’Indonésie annonçait l’ouverture d’une bourse crypto nationale, gérée par PT Bursa Komoditi Nusantara, et régulée par l’agence de surveillance du commerce de contrats à terme sur marchandises (Bappebti). Une bourse d’échange qui fonctionne aujourd’hui comme un agrégateur et une chambre de compensation pour plusieurs plateformes locales permettant les achats et les ventes au comptant :

Depuis, les choses avancent beaucoup dans ce pays où environ 11% de la population détient des monnaies virtuelles selon Statista. L’équivalent de 17 millions d’utilisateurs, en majorité des jeunes.

En marge du récent événement Blockchain Economy à Dubaï, nos confrères de Cointelegraph se sont entretenus avec Grace Sabandar, cofondatrice du Centre Blockchain et Metaverse d’Indonésie (CBMI), et Tuhu Nugraha, qui dirige le Réseau Indonésien d’Économie Numérique Appliquée et de Réglementation (RIENAR).

Tuhu Nugraha révèle que des essais sur l’application de la technologie blockchain dans les services publics seront bientôt menés dans le pays. Les premiers tests concerneront l’utilisation de certificats numériques basés sur la blockchain pour la propriété foncière et les certificats de compétences dans le secteur de l’éducation.

Grace Sabandar (Centre Blockchain et Metaverse d’Indonésie) tenant le discours d’ouverture lors du Blockchain Economy Dubai Summit
cryptonaute twitter

L’Indonésie s’intéresse davantage à la blockchain qu’aux cryptomonnaies

Grace Sabandar, de son côté, a préféré mettre l’accent sur l’intégration du Web3 dans le tissu économique du pays. “Nous aspirons à être des précurseurs, et non de simples utilisateurs de la technologie, car la décentralisation offre à chacun la possibilité de contribuer, de créer quelque chose”, a-t-elle déclaré.

Ainsi d’autres projets d’envergure mobilisant la blockchain sont soutenus par le gouvernement indonésien. Le plus important reste sans doute le projet de roupie numérique dans le cadre du projet Garuda de la Bank Indonesia (la banque centrale du pays), initié en novembre 2022.

On se souviendra que la même banque centrale avait banni l’utilisation du bitcoin et des cryptos en décembre 2017. Malgré un revirement étatique, les cryptomonnaies n’ont pour l’heure pas le statut de devise de paiement en Indonésie, seulement celui d’actif d’investissement.

La banque centrale indonésienne s’est associée à la startup D3 Labs (Singapour) pour son projet de e-roupie de détail

Sources : Cointelegraph, Bank Indonesia


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram