Ethereum : MyEtherWallet serait une cible de choix pour les hackeurs

L’entreprise de sécurité informatique Segasec en charge de la protection des portefeuilles MyEtherWallet a déclaré que le produit subissait davantage d’attaques pirates que les plus grandes banques américaines.

 

Segasec est une société basée à Tel Aviv et spécialisée dans la cybersécurité. Son co-fondateur et actuel PDG, Elad Shulman, a révélé que la plateforme MyEtherWallet (MEW) avait subi plus de 300 attaques ces derniers mois, soit environ 30 à 40 par semaine et que les tentatives de hacks augmentaient au fil du temps.

D’après Mr Shulman, MEW est sans doute l’une ou la plateforme de l’écosystème blockchain la plus touchée par des attaques malveillantes. Aussi, l’expert en sécurité estime que MEW serait plus attaqué par les hackeurs que les grandes institutions financières du Fortune 500 (le classement des 500 plus grosses entreprises aux États-Unis).

Des escrocs ont déjà réussi à dérober des crypto-monnaies sur des portefeuilles MEW. La dernière attaque remonte à avril dernier lorsque des pirates ont volé 216 ethers (ETH) grâce au piratage des DNS du nom de domaine MyEtherWallet.com.

Selon Kosala Hemachandra, le fondateur de MEW, l’arrivée d’une entreprise tierce spécialisée dans la sécurité était plus que nécessaire étant donné le volume d’attaque actuel.

“Nous voulons que nos utilisateurs se sentent en sécurité et nous ferons tout notre possible pour y parvenir. Notre partenariat avec Segasec est une étape majeure dans la protection de nos utilisateurs contre les acteurs malveillants.” a-t-il ajouté

Malgré toutes les actions mises en œuvre visant à lutter contre le vol de crypto-monnaies, nous rappelons l’importance de posséder un portefeuille hardware comme l’excellent Ledger Nano S afin de mettre vos actifs virtuels hors du réseau internet et à l’abri des hackeurs. Vous êtes le seul maitre de vos devises et cela implique également des obligations.

En outre, il est aussi important de ne pas communiquer à propos de vos investissements sur les forums ou réseaux sociaux comme Facebook. Hier, dans un entretien accordé à CNBC, le responsable en chef du département sécurité de chez Google, Mark Risher, a expliqué que les possesseurs de crypto-monnaies ne ‘devraient pas se vanter de posséder des bitcoins en ligne‘ car ‘les pirates utilisent beaucoup ce genre d’espace pour cibler de potentielles victimes‘.


La newsletter de Cryptonaute :