La NASA souhaite utiliser la blockchain Ethereum pour l’exploration spatiale

L’organisme américain NASA et un chercheur indépendant ont lancé un nouveau projet de recherche afin d’utiliser la blockchain Ethereum pour éviter les astéroïdes et autres débris lors d’un trajet dans l’espace.

 

La NASA et le professeur Jin Wei Kocsis de l’Université d’Akron (UA) aux États-Unis travaillent ensemble pour adapter la blockchain à l’exploration spatiale. Dans un communiqué publié sur le site de l’UA, on apprend que les chercheurs veulent utiliser les contrats intelligents Ethereum afin de pouvoir automatiser les manœuvres d’évitement de débris spatiaux.

Un vaisseau spatial intelligent nouvelle génération

Actuellement, lors d’un voyage dans l’espace, les vaisseaux doivent compter sur les informations envoyées depuis la Terre pour se guider mais grâce au projet nommé “Resilient Networking and Computing Paradigm“, ils pourront désormais utiliser en autonomie les informations enregistrées préalablement pour éviter les petits corps solides sur leur chemin.

Une subvention de 300 000 euros a été allouée au projet, le Dr Kocsis a déclaré :

“Nous allons tirer parti de la technologie blockchain Ethereum pour développer un réseau décentralisé qui sera sécurisé et cognitif pour explorer l’immensité de notre galaxie. Les scientifiques pourront désormais s’atteler à d’autres tâches plutôt que de devoir surveiller en permanence la trajectoire des engins.”

La technologie blockchain est de plus en plus utilisée dans de nombreux domaines et rejoint aujourd’hui le secteur aéronautique et spatial.

Dans le même thème : Samsung va utiliser la blockchain pour améliorer sa chaine d’approvisionnement

Crédit miniature : Pixabay