Explication simple du protocole Proof of Stake

Proof of Stake est un protocole ou concensus qui permet de traiter et valider les opérations sur la blockchain.

 

Proof of Stake (PoS) repose sur la confiance. C’est une méthode pour traiter les opérations sur la blockchain de façon différente qu’avec le protocole Proof of Work utilisé par bitcoin. PoS s’apparente à une preuve d’enjeu. Elle consiste a prouver la possession d’une certaine somme en monnaie virtuelle pour pouvoir valider des blocs. Ainsi elle est bien moins vorace en énergie consommée.

Différence entre Proof of Stake et Proof of Work

PoW : La probabilité de miner un bloc dépend du travail du mineur / Les gains pour les mineurs baissent de plus en plus / La communauté de mineurs PoW est puissante mais tend à devenir plus centralisé. – En savoir plus

PoS : Une personne peut “miner” selon le nombre de coins en sa possession / Les attaques des 51% coûtent plus chers / (Décentralisation plus importante mais un travail de construction de communauté est nécessaire et très difficile.)

On a pu voir Ethereum souffrir de ralentissement du à l’explosion du jeu Cryptokitties entrainant de grosses surcharges d’activité sur le réseau. Vitalik Buterin (a sa tête) a montré son intérêt pour cette méthode et souhaiterait l’utiliser partiellement pour Ethereum dans une mise à jour baptisée Casper prévue pour 2019.

Ce n’est pas la première crypto qui utilisera Proof of Stake, Cardano ou encore Lisk l’utilise.

Alors que des alternatives comme les réseaux lightning font leur apparition pour améliorer Bitcoin et PoW, de nombreux experts attendent le déploiement de Casper pour juger du réel avenir de PoS au sein des crypto-monnaies.

A voir aussi : Fonctionnement du consensus Proof of Work