Accueil VanEck promet d’offrir 5% des bénéfices de son ETF aux développeurs de Bitcoin
Actualités sur Bitcoin, Toute l'actualité

VanEck promet d’offrir 5% des bénéfices de son ETF aux développeurs de Bitcoin

David Rajaonary
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

C’est une aide financière généreuse que vient de promettre la société de gestion américaine. 5% des profits dégagés sur les revenus de gestion de son (potentiel) futur ETF Bitcoin spot, dont le dossier pourrait être approuvé par la Securities and Exchange Commission (SEC) le 10 janvier.

VanEck reversera 5% des profits dégagés par son ETF Bitcoin “HODL”

Basée à New York, VanEck fait partie du groupe de 13 candidats à l’émission d’un véhicule d’investissement adossé à de véritables bitcoins, sonnants et trébuchants – un ETF Bitcoin spot. S’il est approuvé, son ETF portera le ticker “HODL”, un clin d’oeil à la communauté crypto. Les bitcoins sous-jacents seront quant à eux confiés à la garde de la plateforme d’échange Gemini.

Reste que VanEck n’a pas encore annoncé le niveau de ses frais de gestion, contrairement aux autres gestionnaires d’actifs candidats : Grayscale (2%), ARK / 21Shares (0,80%), Invesco (0,59%), Fidelity (0,39%), Valkyrie (0,80%) et Hashdex (0,90%). Quoiqu’il en soit, le gestionnaire promet déjà de reverser 5% de ses revenus nets à Brink, acteur non lucratif majeur du développement du protocole Bitcoin Core.

Indépendamment de la décision de la SEC sur son véhicule d’investissement, la société dirigée par Jan F. van Eck a d’ores et déjà fait un don initial de 10 000 dollars à Brink. Ce n’est pas la première fois que VanEck fait un pareil geste envers la communauté crypto. En octobre dernier, nous vous rapportions que la société avait déjà promis de reverser 10 % des profits générés par un autre de ses ETF, cette fois lié aux futures sur l’Ether, aux développeurs du protocole Ethereum, et ce jusqu’en 2033.

cryptonaute twitter

Le logiciel open-source Bitcoin Core, colonne vertébrale du réseau Bitcoin

Pour ceux que la technique intéresse, Bitcoin Core est le logiciel client le plus répandu utilisé pour interagir avec le réseau Bitcoin. C’est en faisant tourner Bitcoin Core sur son ordinateur que l’on peut créer un nœud. On peut le voir comme une interface ou un portail qui facilite l’interaction avec la blockchain Bitcoin, un peu à la manière dont Firefox ou Safari permettent de naviguer sur Internet.

Bien qu’il existe d’autres clients logiciels Bitcoin, aucun n’est aussi largement adopté ou influent que Bitcoin Core. Ce dernier a été développé à partir du logiciel originel concçu par Satoshi Nakamoto, le(s) mystérieux créateur(s) de Bitcoin. Bitcoin Core est donc souvent considéré comme l’outil qui incarne le mieux la vision de Nakamoto.

A ce titre, peu de personnes ont un accès au dépôt GitHub de Bitcoin Core. En avril 2011, Nakamoto lui-même avait passé la main à Gavin Andresen qui, à son tour, avait passé le relais à Wladimir van der Laan pour diriger le projet. Ces dernières années, le noyau de “développeurs principaux” s’est considérablement réduit. Van der Laan lui-même s’est retiré du projet en août 2022, pour résoudre des soucis personnels. Samuel Dobson, autre figure de proue de Bitcoin Core, a démissionné en décembre 2021 pour se consacrer à ses études doctorales.

Après le départ de plusieurs figures, les développeurs principaux se comptent sur les doigts de la main

Suite au départ de Van der Laan et de Dobson, le développement de Bitcoin Core est maintenant aux mains d’un groupe de cinq personnes : Hennadii Stepanov, Michael Ford, Andrew Chow, Marco Falke et Gloria Zhao. Chacun de ces développeurs joue un rôle spécifique : par exemple, H. Stepanov est en charge de l’interface graphique, M. Ford de la construction, G. Zhao (la seule femme du projet) est en charge de la partie code tandis qu’A. Chow est la tête pensante du wallet Bitcoin.

Gemini, partenaire de VanEck sur son ETF, est connu pour être un soutien majeur de l’équipe. La bourse crypto,fondée par les jumeaux Winklevoss, est connue pour ses contributions financières, ayant par exemple mis en place fin 2020 son fonds privé “Gemini Opportunity Fund”. Brink faisait, justement, partie des premiers bénéficiaires du fonds de Gemini, recevant à l’époque 150 000 dollars en bitcoins.

Un dernier mot sur Brink. Il s’agit d’un programme basé à Londres, et qui fournit des bourses et un mentorat aux développeurs Bitcoin qui se sont distingués. Il a été lancé par John Newbery, un développeur de Chaincode Labs, et Mike Schmidt, un ancien de Blockstream. Les fellows de Brink travaillent ensemble et sont encadrés par John Newbery et Mike Schmidt.

Gloria Zhao fut la première femme à intégrer le noyau des développeurs-clés de Bitcoin Core, en juillet 2022. Diplômée de l’UCLA, elle intégra le programme de bourses de Brink fin 2020 – Image OKCoin

Sources : Bitcoin Magazine


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram