Accueil Masterclass #10 : les cinq facteurs pour évaluer une blockchain
masterclass bitcoin
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Dans cette nouvelle partie, nous explorons l’importance de la décentralisation et des autres facteurs importants pour le développement d’une blockchain.

Les facteurs importants pour un L1

Maintenant que nous avons fait le tour d’horizon des blockchains principales de l’industrie, Michael nous donne les points les plus importants pour déterminer la viabilité d’un projet L1. En effet, selon lui, à terme, ces blockchains finiront par avoir leur propre niche et leur propre axe sur lequel se développer.

Que ce soit Solana avec les DePin et les NFT, ou Arbitrum avec les RWA, Ethereum avec les ZKP… Chaque blockchain devra se construire sa niche et se développer dans celle-ci.

Les blockchains dépendent toutefois de plusieurs facteurs pour pouvoir se développer comme il se doit : 

1 – La sécurité : décentralisation et hacks

De toute évidence, fournir un produit fiable et sécurisé à son client est primordial. Comme le déclare Michael, pourquoi ne pas tout simplement laisser son argent à la banque plutôt que de mettre son argent dans un projet risqué ?

Outre les hacks, d’autres blockchains comme Solana peuvent également être sujet à interruption. Cela interroge non seulement sur la sécurité mais également sur le bien être des développeurs.

Mais le plus important reste la décentralisation. A l’image de Polygon, certaines blockchains sont souvent attaquées pour leur manque de décentralisation, que ce soit dans la tokenomic où dans la répartition et la possession des nœuds, notamment dans un système de PoS.

“Comme pour Aptos qui a levé 350 millions de dollars et contrôle essentiellement plus de 60 pour cent des jetons entre les initiés et la fondation et ils misent ces jetons et ils obtiennent des récompenses de mise et ils contrôlent tout le développement interne comme ça. Le jeton BNB qui est connecté à un échange centralisé qui dirige le spectacle et vérifie tous les validateurs.

Est-ce suffisamment décentralisé ? Et ensuite comment allez-vous le mesurer ? C’est la question à mille milliards de dollars et c’est presque une question sans réponse. La décentralisation, vous pouvez la mesurer sur de nombreux aspects différents, donc il ne s’agit pas seulement de compter les transactions, les nœuds, combien de clients vous avez, combien de nœuds ont-ils, où sont-ils, où sont-ils hébergés, quelle est la juridiction réglementaire…

Nous avons parlé un peu de la concentration des jetons et de ce que nous appelons le coefficient Génie et vous voulez que votre jeton soit réparti et non détenu par une seule baleine comme nous en avons parlé avec Tron et ainsi de suite.

J’essaie constamment de l’évaluer, c’est une cible mobile et qui bouge tout le temps. Il est presque impossible de quantifier ce qui est la partie la plus frustrante de ce débat.”

2 – Utilités on-chain

Le deuxième point est quelles opportunités apportent-elles réellement aux investisseurs ?

“Que puis-je faire on-chain et puis-je le faire car ils ont des liquidités pour le faire ? Est-ce que je vais être en sécurité, quel est le rapport coût / opportunité d’être sur cette blockchain par rapport à être sur Ethereum ou ailleurs. La tokenomics est un facteur important à propos des récompenses inflationnistes et de la suppression des prix. Et les gens veulent savoir si son jeton conservera sa valeur ou sera-t-il gonflé de 20 % par an.”

3 – Régulation

Il existe également des facteurs externes, dont la régulation. Régulation qui a d’ailleurs montré tout son impact sur ce réseau de blockchains puisque la qualification de titre de la SEC sur plus de 11 blockchains majeures aura eu un impact direct sur le cours de leur prix et leur utilisation on-chain.

“Ethereum a été omis dans de nombreux commentaires de nombreux régulateurs. Rien n’est très clair sauf pour le Bitcoin, mais la position est un peu plus douce sur Ethereum. Donc, nous ne savons pas comment cela va se dérouler, mais cela pourrait devenir plus tendu pour certains de ces jetons. Ils pourraient être radiés, ce sera donc plus difficile à obtenir et cela nuira à la capacité des gens à spéculer sur eux, à les détenir et à les échanger, c’est donc quelque chose à considérer.”

Il est bon de signaler qu’Ethereum est actuellement sous enquête de la SEC par rapport à son ICO. Ce qui pourrait faire pencher la balance. Toutefois, avec l’arrivée probable de BlackRock pour les ETF ETH, cela devrait relativement bien se finir pour le jeton créé par Vitalik.

4 – Lien avec le web 2 et l’expérience utilisateur

Dans la mesure où le nombre d’utilisateurs crypto devrait doubler d’ici à l’année prochaine et quadrupler d’ici à quatre ans, l’expérience utilisateur et sa connexion au web 2 sera essentielle.

Il est donc bon de souligner l’arrivée de la blockchain Base, qui fait un travail remarquable dans ce sens. Mais la décentralisation et la connexion au web 2 passera également par des projets hors blockchain, à l’instar d’un projet comme Chainlink, leader dans le système d’Oracles. Pour rappel, les oracles permettent d’intégrer des données off-chain (données météo, score de match de foot…) à une blockchain.

“Ils jouent un rôle central dans tout cela, car toutes ces couches tentent d’exploiter des éléments qui se trouvent en dehors de leur propre réseau. Ainsi, Ethereum, par exemple, et comme toutes ces autres chaînes, n’est conscient que de ce qui se passe à l’intérieur de sa propre blockchain. Donc les blocs, les données et les transactions. 

Il n’a aucune idée du score d’un match de baseball ou de la météo de demain ou à combien les actions de Google se négocient. Si vous pouvez obtenir ces informations sur votre chaîne de manière Trustless, vous ouvrez un tout nouveau monde de cas d’utilisation et, fondamentalement, de générateurs de revenus.

C’est au cœur de beaucoup de choses, mais aussi des RWA. Les gens apportent des obligations sur l’immobilier on-chain.

Mais vous devez le faire de manière décentralisée parce que quiconque saisit ces données on-chain pourrait être truqué. Vous devez donc avoir le même type de garanties crypto-économiques que ces données n’ont pas été falsifiées et qu’elles sont légitimes. C’est donc essentiellement ce que Chainlink fait, ils font tout un tas d’autres choses, ils ont ce qu’on appelle un réseau Oracle décentralisé. Donc ce n’est pas seulement un oracle, c’est un réseau de centaines et de centaines de contributeurs différents qui doivent verser une caution ou un steak. Les gens essaient de l’explorer pour essayer de supprimer complètement le risque des oracles, mais c’est un facteur incroyablement important qui échappe en quelque sorte au contrôle de ces protocoles de couche une.”

5 – Les développeurs

Ce qui nous amène au dernier facteur et pas des moindres puisqu’il s’agit de la communauté de développeurs. Le nombre de développeurs actifs est très souvent le premier graphique que les explorateurs observent afin de déterminer l’activité d’une blockchain. 

“L’un des facteurs les plus importants est que les développeurs ont besoin de devs. Vous devez permettre aux gens de s’appuyer aussi facilement que possible sur votre blockchain. Car cela conduit à l’expérimentation et à de nouvelles profondeurs et, fondamentalement, ce dont vous avez besoin, c’est de tirer ce que j’appelle des “tirs au but”. 

Vous avez besoin que les gens essaient de jeter des choses contre le mur et de voir ce qui colle. Et c’est ainsi que vous obtenez la prochaine unité, développez la prochaine technologie. Toutes ces chaînes cherchent à trouver leur marché de produits ou à trouver leur niche, c’est une chose en cours.”


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Charles Ledoux

Charles Ledoux

Charles Ledoux est un rédacteur pour Cryptonaute avec une expertise pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain. Grâce à sa formation dans la « Crypto-Academy » du célèbre YouTubeur Pompliano, il a pu passer un mois à se former avec les meilleurs spécialistes de l’industrie des crypto-monnaies. C’est en observant des similitudes frappantes entre la permaculture et la technologie du Bitcoin qu’il a réussi à avoir une perspective et une expertise rare sur la technologie et son fonctionnement.

Après avoir écrit son premier livre à 10 ans et plusieurs autres ouvrages depuis, Charles met désormais en pratique son talent d’écrivain pour apporter le meilleur contenu possible aux lecteurs de Cryptonaute. Après avoir rencontré des dizaines d’acteurs majeurs de l’industrie et s’être créé un réseau de centaines de builders web 3, il apportera de nombreux contenus originaux comme des interviews, ou encore des enquêtes exclusives. En plus de son expertise technique sur la technologie blockchain, Charles permettra aux lecteurs d’être au “cœur” de l’industrie crypto.

Déterminé à créer le meilleur contenu possible, il a également le souhait de relayer des informations exclusives qui apportent de la véritable valeur ajoutée à l’industrie florissante des médias crypto.

Section Expertise

  • Bitcoin et Bitcoin mining
  • Compréhension technique de la technologie blockchain et de son fonctionnement
  • Business development et entrepreneuriat
  • Interviews et enquêtes spéciales

Section Accomplissements

Section Éducation 

  • Diplômé de la Crypto Academy : “Les fondamentaux de Bitcoin et des crypto-monnaies”
  • Bac Scientifique mention Européenne

Section bonus

  • Auteur de plusieurs ouvrages.
  • 30k+ vues sur sa chaîne Youtube
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram