Accueil 4 enseignements à tirer du rapport Crypto Crime 2023 de Chainalysis !
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

4 enseignements à tirer du rapport Crypto Crime 2023 de Chainalysis !

Charles Ledoux
crypto-crime
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Comme chaque année, la plateforme Chainalysis nous révèle les données de la criminalité Crypto dans un rapport portant sur l’année précédente. En voici les principaux enseignements !

Plus de 20 milliards d’arnaques crypto en 2022 !

Triste record pour le secteur en 2022. Pour la première fois, les transactions illicites ont représenté plus de 20 milliards de dollars. Par rapport à 2021,  le volume a donc progressé de 2,5 milliards et d’environ 14 %. Comme l’illustre le graphique ci-dessous, directement tiré du rapport Chainalysis

Parmi les principales explications, la forte hausse des sanctions a joué un rôle important. Mais nous y reviendrons dans la partie suivante. Si l’on s’attarde sur le ratio entre les transactions illicites et le total des transactions, l’année 2022 affiche une hausse par rapport à 2021. Et quelle progression puisqu’il passe ainsi de 0,12 à 0,24 %). En d’autres termes, une transaction passée par la blockchain avait deux fois plus de probabilités d’être frauduleuse en 2022 qu’en 2021.

Si la progression est importante (+100 %), le ratio reste historiquement bas et très loin de son plus haut niveau historique de 2019, lorsque près de 2 % des fonds cryptos échangés provenaient d’activités illicites.

Plus de 20 milliards d'arnaques crypto en 2022 !

A noter que ces chiffres restent des estimations. Les chiffres définitifs seront ajustés au fil de l’année 2023, à mesure que de nouvelles activités illicites seront découvertes. Les activités criminelles hors chaînes ayant fait l’objet ‘un blanchissement en crypto ne sont également pas considérés.

L’investissement en crypto-monnaies est proposé par eToro (Europe) Ltd en tant que PSAN, enregistré auprès de l’AMF. Les crypto-monnaies sont très volatiles. Pas de protection des consommateurs.

cryptonaute twitter

Les sanctions de l’OFAC explosent !

C’est également un enseignement majeur du rapport. En 2022, le volume de sanctions a littéralement explosé. C’est notamment le fruit de l’OFAC (Office of Foreign Assets Control), un organisme dépendant du Trésor américain. Les équivalents à ces organismes dans d’autres pays ont été aussi particulièrement actifs durant ces 12 mois.

Plusieurs facteurs expliquent cette hausse. Notons que depuis 2018, l’OFAC avait tendance à ne sanctionner que les portefeuilles d’individus. Mais depuis quelques années, ces organes multiplient les initiatives à l’égard d’acteurs cryptos. Entre 2021 et 2022, le nombre d’adresses sanctionnées à exploser, en passant de 100 à plus de 300. Comme l’illustre le graphique ci-dessous :

Parmi la liste des entités sanctionnées en 2022, on retrouve le groupe de hackers nord-coréen Lazarus. L’entité, soupçonné d’être derrière le plus gros hack de l’histoire sur la blockchain Ronin a récemment tenté de blanchir plus de 27 millions de dollars. La plateforme Tornado Cash, accusé d’avoir permis une partie du blanchiment d’argent suite aux hacks de Lazarus a également été largement sanctionnée par l’OFAC.

D’autres facteurs géopolitiques comme la guerre entre l’Ukraine et la Russie expliquent aussi la hausse des entités et des wallets sanctionnés.

Les rançons cryptos en baisse !

C’est aussi un enseignement clé de cette année écoulée. En 2022, le volume de rançons cryptos a fortement diminué. Si 2020 et 2021 ont constitué des sommets, l’année 2022 marque une nette baisse, en passant de 766 à 457 millions de dollars.

Les rançons cryptos en baisse !

Si les volumes extorqués ont diminué de 40 %, les tentatives ont pourtant largement augmenté. Comme l’illustrait la société Fortinet, spécialisée dans la cybersécurité et qui indiquait que sur le seul premier semestre de l’année 2022, 10 000 souches uniques avaient été identifiées. 

Mais il semblerait que le public soit désormais mieux averti et sache mieux gérer ce genre de problématiques. En effet, Chainalysis note que les demandes sont de moins en moins suivies et que les utilisateurs payent de moins en moins. Si en 2019, les trois quarts des demandes faisaient l’objet d’un paiement, nous sommes aujourd’hui rendu à moins d’une demande sur 2. Comme l’illustre le tableau ci-dessous :

Un autre facteur explique que ces arnaques sont moins efficaces qu’auparavant : leur durée de vie. En 2012, une demande restait active environ 3 900 jours. En 2022, ce chiffre est tombé à 70 jours d’activité, limitant de facto la portée de la tentative. Entre 2021 et 2022, la durée de vie d’une demande de rançon en crypto a baissé de plus de moitie, en passant de 153 à 70 jours.

Après une année de hausse, les scams rechutent !

Si l’on note une tendance pour la plupart des types d’arnaque, difficile de tirer les mêmes conclusions sur les escroqueries de type “scam”. Après une année 2020 relativement calme, les scams cryptos avaient explosé en 2021. Sur cette année 2022, ils reviennent à un niveau proche des seuils de 2020.

Après une année de hausse, les scams rechutent !

En 2022, les scams cryptos ont permis de dérober 5,9 milliards de dollars, soit un recul de près de 50 % depuis 2021. Un élément que le rapport attribue en majorité aux conditions de marché. Depuis plusieurs années, on note une corrélation entre les tentatives de scams et les performances de cryptos. Lorsque le marché crypto et Bitcoin sont hauts, les scams sont nombreux. Les tentatives de scam ont aussi tendance à décliner lorsque le marché est baissier.

Au-delà de la baisse en valeur absolue, c’est la part des scams dans le total des arnaques qui a largement baissé entre 2021 en 2022. Car si en 2021 les scams représentaient plus de 60 % du volume total des arnaques cryptos, ce seuil est aujourd’hui plus proche des 25 %.

En 2022, la plus grosse arnaque scam a été l’affaire Hyperverse. La plateforme qui se présentait comme une plateforme métaverse était en réalité une pyramide de Ponzi. Les montants dérobés sont estimés à 1,3 milliard de dollars, soit près du quart des arnaques scams de l’année 2022 pour l’ensemble du marché.


Source : Rapport Chainalysis “Crypto Crime 2023”


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Charles Ledoux

Charles Ledoux

Charles Ledoux est un rédacteur pour Cryptonaute avec une expertise pour les crypto-monnaies et la technologie blockchain. Grâce à sa formation dans la « Crypto-Academy » du célèbre YouTubeur Pompliano, il a pu passer un mois à se former avec les meilleurs spécialistes de l’industrie des crypto-monnaies. C’est en observant des similitudes frappantes entre la permaculture et la technologie du Bitcoin qu’il a réussi à avoir une perspective et une expertise rare sur la technologie et son fonctionnement.

Après avoir écrit son premier livre à 10 ans et plusieurs autres ouvrages depuis, Charles met désormais en pratique son talent d’écrivain pour apporter le meilleur contenu possible aux lecteurs de Cryptonaute. Après avoir rencontré des dizaines d’acteurs majeurs de l’industrie et s’être créé un réseau de centaines de builders web 3, il apportera de nombreux contenus originaux comme des interviews, ou encore des enquêtes exclusives. En plus de son expertise technique sur la technologie blockchain, Charles permettra aux lecteurs d’être au “cœur” de l’industrie crypto.

Déterminé à créer le meilleur contenu possible, il a également le souhait de relayer des informations exclusives qui apportent de la véritable valeur ajoutée à l’industrie florissante des médias crypto.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram