Accueil Après une année de Formule 1 incroyable, l’écurie Red Bull lance sa collection NFT
Actualités NFT

Après une année de Formule 1 incroyable, l’écurie Red Bull lance sa collection NFT

Paul T Guillot Journaliste Author expertise
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

L’écurie de Formule 1 Red Bull fait son entrée dans l’univers numérique en lançant sa propre collection de NFT. Avec ses pilotes, Max Verstappen et Sergio Pérez, en tête du classement, Red Bull fini l’année en fanfare.

Une année historique pour l’écurie Red Bull

Red Bull a en effet établi des records en termes de points au championnat lors d’une seule saison. Et pour célébrer ces succès, l’écurie lance sa première collection de NFT. Celle-ci présentera des œuvres d’art uniques conçues par Automobilist, un studio de design primé reconnu pour ses créations autour du sport automobile. Cette initiative fait suite à “l’année la plus réussie de l’histoire de l’Oracle Red Bull Racing“, comme l’indique un communiqué de l’équipe.

Les amateurs de sports collectent depuis des décennies des souvenirs et objets de collection qu’ils chérissent ou revendent parfois. Récemment, de grandes ligues sportives et des clubs se sont lancées dans le monde du web3. On compte, entre autres, les NBA Top Shot de Dapper Labs et les NFT de la Major League Baseball de Candy Digital. Alors, pourquoi pas Red Bull ?

Les NFT de Red Bull sont créés sur Sui, une blockchain de layer 1 développée par Mysten Labs. L’équipe de course et Mysten Labs ont formé un partenariat plus tôt cette année. Les NFT seront disponibles sur la plateforme d’échange centralisée Bybit.

Il est important que nous continuions à engager et à connecter les fans du monde entier de manière innovante, déclare Dan Mitchell, directeur marketing senior chez Oracle Red Bull Racing.

L’équipe Red Bull voit une “valeur réelle” dans l’utilisation des technologies Web3 telles que les NFT. Cela offre aux fans une opportunité unique de posséder un morceau de l’histoire de la Formule 1.

En somme, cette initiative de Red Bull confirme le tournant significatif que prennent les clubs sportifs dans la manière d’interagir avec leurs fans. C’est en effet une tendance croissante: l’industrie du sport exploite la technologie blockchain pour offrir de nouvelles expériences à leurs supporters. Ainsi, en combinant le frisson de la Formule 1 avec la technologie blockchain, Red Bull ouvre un nouveau chapitre de son histoire.


Source: Communiqué de presse


Sur le même sujet:


 

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Paul T Guillot Journaliste

Paul T Guillot Journaliste

Biographie

Paul est journaliste pour Cryptonaute. Après des études en sciences politiques et l'obtention d'une maîtrise en journalisme au CELSA, il fait de la technologie blockchain son cheval de bataille. Ses recherches de mémoire explorent le potentiel de la blockchain pour renouveler les modèles économiques des médias. Il rejoint ensuite l'équipe en charge des réseaux sociaux de France 24.

C’est lorsqu’il réalise sa première vente de NFT qu’il décide consacrer son attention sur l’actualité de l’univers des cryptos et du Web3. Il intègre alors l’équipe rédactionnelle de CryptoNews et traite les actualités au jour le jour. Par ailleurs, il écrit pour la rubrique Web3 du Journal Du Net.

Basé à Paris, Paul effectue des reportages sur les événements majeurs de l’écosystème crypto comme NFT Paris, Paris Blockchain Week ou encore le sommet Proof of Talk. Il a su, ce faisant, tisser un vaste réseau de relations qu’il mobilise aux fins journalistiques caractérisant son travail: apporter une information indépendante et à forte valeur ajoutée à ses lecteurs.

Expertise

  • Régulation européenne sur les cryptos
  • NFTs utilitaires
  • Tokenisation (Real World Asset - RWA)

Accomplissements

  • Correcteur du prix de journalisme européen Lorenzo Natali (édition 2020 & 2021)
  • Membre du club Wallcrypt

Education

  • Double licence en sciences politiques et sociologie à l'université Concordia (Montréal, Canada).
  • Master 1 en information et communication à l'université Saint-Joseph (Beyrouth, Liban).
  • Master 2 en journalisme à l'École des hautes études en sciences de l'information et de la communication - CELSA (Paris, France).
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram