Accueil Cardano, « l’Ethereum Killer », fait grincer des dents
Actualités sur Blockchain, Actualités sur l'Ethereum, Toute l'actualité

Cardano, « l’Ethereum Killer », fait grincer des dents

cardano header
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Le fondateur de Cardano (ADA), critiqué sur les réseaux sociaux,  réagit et dénonce la malhonnêteté intellectuelle.

Qui sème le vent, récolte la tempête. Charles Hoskinson a régulièrement la dent dure à l’égard d’Ethereum. Avec son projet Cardano, qualifié un temps d’Ethereum Killer, son fondateur espère bien faire de l’ombre à la blockchain centrale de la DeFi.

Toutefois, ses déclarations récurrentes attisent la rivalité. Et elles valent en retour à Hoskinson des attaques sur les réseau sociaux. Mais pas question pour le PDG de IOHK de faire la sourde oreille. Il réagit donc dans une vidéo.

67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

 

Cardano n’est pas une « chaîne fantôme » sans Dapps  

Le dirigeant dénonce en particulier l’énorme « quantité de malhonnêteté intellectuelle » dont feraient preuve des « maximalistes d’Ethereum ». Il faut dire que selon lui, Cardano dispose d’une longueur d’avance sur Ethereum.

En termes d’applications, il est cependant permis d’en douter. Les pros-ETH n’hésitent d’ailleurs pas à qualifier Cardano de « chaine fantôme ». Des critiques totalement injustifiées aux yeux de son fondateur, qui entend bien apporter des contre-arguments :

« Bien que nous ne disposions pas d’une capacité de programmation complète au niveau de la couche de base, des applications telles que l’authentification des chaussures de New Balance et l’authentification du bétail avec BeefChain utilisent déjà les fonctionnalités de métadonnées de Cardano. Et on s’interroge sur les DApps fonctionnant sur Cardano ? »

Charles Hoskinson ne se contente pas de répondre aux doutes. Et il risque bien d’ajouter encore de l’huile sur le feu en attaquant à son tour Ethereum. Car non, pas de doute à ce sujet, il n’est pas un fan de la blockchain et de ses projets.

Pour lui, Ethereum se résume à une poignée d’individus tirant profit des utilisateurs grâce à « des frais de transaction de 100 dollars, du yield farming, de la DeFi inutile, des NFT vendus des millions, mais inutiles et sans intérêt. »

Les services DeFi quitteront Ethereum s’ils trouvent mieux

Aucun doute, Hoskinson sait s’adresser à la communauté Ethereum et s’attirer ses faveurs… ou plutôt ses foudres. Et le patron de Cardano (ADA) d’en rajouter encore : « Il n’y a aucune substance réelle qui soit durable ou viable à long terme » sur Ethereum.

C’est clairement excessif. Ethereum a dépassé en 2021 le cap du milliard de transactions. La blockchain accueille aussi les principales applications de la DeFi, qui ne sont pas responsables des frais. Leur développement en pâtît au contraire.

Mais Hoskinson a au moins raison sur un point : les positions ne sont pas acquises. « Dans le monde de la crypto, les choses changent rapidement », souligne-t-il.  Ainsi, la DeFi n’est « pas fidèle à son infrastructure sous-jacente. »

« Ces entreprises ne sont pas dans la partie pour faire gagner de l’argent à Joe Lubin ou Vitalik Buterin. Elles sont là pour fournir un service. S’il est meilleur, plus rapide et moins cher, avec une liquidité plus élevée et plus d’utilisateurs sur notre chaîne que sur une autre, alors ils migreront par intérêt personnel », prévient-il.

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la fintech. Investisseur aguerri, il est capable de conseiller son entourage et ses lecteurs afin de les aider à prendre la bonne décision au bon moment. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram