Accueil Comment la blockchain peut révolutionner le secteur de l’agroalimentaire ?
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Comment la blockchain peut révolutionner le secteur de l’agroalimentaire ?

Romain Boyer Rédacteur Author expertise
blockchain-agroalimentaire
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Par ses caractéristiques uniques, la blockchain permet d’apporter des réponses pertinentes à un très grand nombre de secteurs. De la santé, en passant par la logistique, mais aussi l’immobilier ou l’agroalimentaire. Aujourd’hui, c’est sur ce dernier secteur que nous allons nous attarder. Nous chercherons à comprendre dans quelle mesure la technologie blockchain peut impacter durablement et positivement ce secteur.

Assurer la traçabilité des produits pour restaurer la confiance du consommateur

Les caractéristiques de la blockchain font d’elle un formidable outil pour assurer la traçabilité des produits vendus par l’industrie agroalimentaire. Un élément décisif lorsque l’on sait à quel point l’industrie a pu être touchée par plusieurs scandales alimentaires ces dernières années. Même 10 ans après, tout le monde a encore en tête l’affaire Findus et les lasagnes à la viande de cheval qui avait ébranlé le secteur agroalimentaire et plongé l’industrie dans une crise de confiance.

Pour les gros acteurs de l’industrie, la confiance des utilisateurs est un élément primordial. Et en cela, la technologie blockchain offre des réponses adéquates. Raison pour laquelle une majorité de ces entreprises se tournent ou se sont déjà tournées vers des solutions blockchain. Citons par exemple  l’entreprise Labeyrie qui s’est tourné en 2019 vers la technologie blockchain afin d’assurer la traçabilité de ses saumons fumés. L’année suivante, c’est le groupe Danone qui entreprenait le même genre de démarche avec le déploiement de Track & Connect, un dispositif numérique permettant de tracer les laits infantiles utilisés. Une stratégie qui a aussi été suivie par des groupes comme Mondelez ou encore par le groupe Segafredo. Depuis, nombreuses sont les entreprises à leur avoir emboité le pas.

D’une certaine manière, la blockchain se veut aujourd’hui être l’un des garants de l’intégrité des entreprises agroalimentaires. Sur le papier, elle en a du moins largement les moyens. Rappelons au passage que le secteur agroalimentaire est le plus important secteur industriel en France. En 2022, le secteur regroupait en France plus de 18 000 entreprises pour un chiffre d’affaires qui dépassait les 200 milliards d’euros. En 2022, le secteur représentait d’ailleurs le premier pourvoyeur d’emploi en France. La problématique de confiance du consommateur est donc aussi une question politique de maintien de l’emploi.

cryptonaute twitter

La blockchain permet d’impliquer le consommateur

À l’heure de l’avènement de la consommation responsable, l’implication du consommateur est une clé fondamentale de réussite. S’il a souvent été reproché aux distributeurs et autres grandes firmes agro-alimentaires de faire preuve d’une certaine opacité, la technologie blockchain permet de mieux éclairer les choix de consommation.

Comme nous l’avons vu, ces technologies permettent aujourd’hui de disposer de toutes les informations nécessaires sur un produit : de son processus de fabrication jusqu’à la vente au consommateur final. Pour le consommateur, ces outils sont révolutionnaires, car ils permettent d’accéder rapidement et facilement aux informations nécessaires. 

Une manière de crédibiliser les labels ?

Dans l’industrie agroalimentaire, tout est finalement question de confiance. Et pour assurer cette confiance, au fil des années, de nombreux labels ont été instaurés. Seulement, ceux-ci n’apportent qu’une réponse parcellaire à la problématique. Pire encore, certains de ces labels évoquent de la défiance au consommateur. En février 2022, une enquête Harris Interactive mettait en évidence que près de 3 français sur 4 n’accordaient pas leur confiance aux labels. Dans le même temps, 80 % des français disaient accorder de l’importance à la qualité de leur nourriture.

Une manière de crédibiliser les labels ?
Dans l’industrie agroalimentaire, la multiplicité des labels empêche parfois d’y voir clair.

Pour certains acteurs de l’industrie agroalimentaire, la blockchain pourrait aussi apporter une réponse de transparence à cette problématique. D’autant plus que la multiplicité des labels empêche parfois le consommateur d’y voir plus clair.

Mieux organiser et structurer les données

Tout secteur confondu, la question du stockage et de l’exploitation des données est un élément décisif et souvent source d’avantage concurrentiel. Ici encore, la blockchain peut apporter une réponse adéquate en fluidifiant les échanges d’information. Utile à la fois pour les consommateurs, les producteurs, mais également les entreprises du secteur.


Source : Enquête Harris Interactive


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Romain Boyer Rédacteur

Romain Boyer Rédacteur

Après une licence en économie, un master en management stratégique et un voyage de près de 18 mois à travers le monde, je me suis lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur mon métier, j’écris principalement sur les thématiques naturellement liées à ma formation : finance, économie, immobilier.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram