Accueil La Corée du Sud retourne sa veste ? Le pays pourrait changer d’avis concernant les ETF Bitcoin
Actualités sur Bitcoin, Régulation, Toute l'actualité

La Corée du Sud retourne sa veste ? Le pays pourrait changer d’avis concernant les ETF Bitcoin

David Rajaonary
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Durant un point de presse tenu le 18 janvier, le cabinet du président de la Corée du Sud a appelé la Financial Services Commission (FSC) à reconsidérer sa position stricte concernant les ETF Bitcoin spot. Le 12 janvier, le régulateur avait en effet mis en garde les sociétés de courtage et les banques contre la commercialisation de ces produits financiers américains.

Le cabinet du président demande à la FSC de revoir son veto sur les ETF Bitcoin

Comme nous vous le rapportions, la FSC avait surpris le 12 janvier dernier en tenant une position très réservée, voire hostile, envers les ETF Bitcoin spot. Elle avait averti que malgré leur caractère réglementé, les ETF Bitcoin spot américains pourraient « être en contradiction » avec la loi nationale sur les marchés de capitaux.

Il se trouve que cette loi exclut très fermement le Bitcoin (BTC) des actifs pouvant servir de sous-jacents à des fonds de placement cotés en Bourse. Rien de surprenant, d’autant que les cryptomonnaies sont depuis quelques mois surveillées de près par une unité de lutte contre les crimes financiers, suite au scandale Terra (LUNA) et les milliers de drames personnels qu’il a causés dans le pays en mai et juin 2022.

Cependant, le cabinet présidentiel, fraîchement renouvelé avec l’entrée de l’universitaire et économiste Sung Tae-yoon, a demandé à la FSC de ne pas adopter une position aussi catégorique. Le cabinet souhaite que la FSC reconsidère sa position compte tenu des potentiels avantages que les investisseurs sud-coréens pourraient retirer d’un instrument réglementé.

Lors d’un briefing de presse tenu le 18 janvier, le nouveau chef des affaires politiques a déclaré :

Nous avons demandé à la Commission des Services Financiers, le ministère responsable, de ne pas adopter une position aussi tranchée qu’un ‘oui ou non’. […] Nous examinons davantage comment nous pouvons empêcher [des produits tels que les ETF Bitcoin spot] de créer un effet secondaire ou un risque pour d’autres produits financiers ou pour l’économie réelle, tout en conservant un élément d’actif d’investissement supplémentaire.

— Sung Tae-yoon, chargé des questions politiques au cabinet du président sud-coréen

do-kwon-etats-unis-corée-du-sud
Le sud-coréen Do Kwon, fondateur de l’écosystème Terra (LUNA), est en prison au Monténégro et pourrait être très bientôt extradé aux Etats-Unis. La faillte de Terra fut à l’origine de pertes de 40 milliards de dollars et d’une série de faillites retentissantes (3AC, Celsius, Genesis, Voyager, BlockFi, FTX, …) en 2022
cryptonaute twitter

La FSC sud-coréenne doit rencontrer ses homologues de la SEC dans les jours à venir

Le timing ne doit certainement rien au hasard puisque la Financial Supervisory Commission (FSC) de la Corée du Sud doit rencontrer ses homologues de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis dans le courant du mois, à Washington. Le site web du régulateur n’indique pas encore le menu des discussions, mais nul doute que ces ETF Bitcoin spot récemment approuvés aux Etats-Unis y tiendront une place importante.

Il est aussi plausible que la position politique du Président soit influencée, au moins en partie, par les données du Service national des impôts (NTS) de la Corée du Sud, qui révèlent que les États-Unis sont la principale destination des actifs à l’étranger des Sud-Coréens.

En septembre 2023, le Service national des impôts (NTS) de la Corée du Sud a révélé que les Sud-Coréens détenaient un montant impressionnant de 131 trillions de wons (environ 99 milliards de dollars) en cryptomonnaies dans des comptes à l’étranger. Ce montant représente environ 70% de l’ensemble des actifs financiers déclarés à l’étranger par les Sud-Coréens.

En clair, les États-Unis ont été la destination privilégiée pour les comptes d’entreprises sud-coréennes, tandis que les investisseurs individuels semblent clairement favoriser des destinations telles que Singapour et Hong Kong.

En parallèle, l’Industrial Bank of Korea (IBK) Investment and Securities a prédit un marché fort pour les cryptomonnaies suite à l’approbation des ETF Bitcoin spot aux États-Unis. La société anticipe une forte demande d’investissement direct dans le marché des cryptomonnaies, malgré les incertitudes réglementaires.

Les chiffres semblent lui donner raison car les ETF Bitcoin spot viennent d’enregistrer une première semaine historique. Approuvés dans la soirée du mercredi 10 janvier dernier, ils ont commencé à se négocier à New York et Chicago le vendredi 12 janvier. Le fonds de BlackRock, l’iShares Bitcoin Trust (IBIT), caracole en tête de la collecte, étant le premier à franchir le cap du milliard de dollars. Il est suivi à bonne distance par le Fidelity Wise Bitcoin Trust (FBTC) de Fidelity.


Sources : Maekyung, The Block


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram