Le Danemark rejoint les 22 pays du groupe blockchain européen

Le Danemark souhaite utiliser la technologie blockchain pour résoudre des problématiques liées au transport maritime et vient de rejoindre le groupe blockchain fondé par une vingtaine de pays européens en avril 2018.

 

Le petit pays nordique pense que la technologie blockchain pourrait améliorer la logistique notamment dans l’industrie du transport maritime.

Comme reporte le média local FinanceWatch, le ministre des Affaires commerciales, Brian Mikkelsen, a signé hier une déclaration concernant l’arrivée du Danemark dans le groupe des 22 pays européens unis pour soutenir la technologie blockchain.

Ce partenariat a vu le jour au début du mois d’avril 2018, la Commission européenne avait alors déclaré que les 22 pays signataires s’engageaient à travailler ensemble afin de faire progresser le front numérique et la blockchain en Europe.

Crédit : Brian Mikkelsen – Wikipédia Commons

Mr Mikkelsen a déclaré dans un communiqué de presse :

“Le Danemark étudie déjà le potentiel de la technologie blockchain. Nous serons un état précurseur grâce à son utilisation dans le secteur du transport maritime.”

Il a ajouté :

“La blockchain traverse les frontières et une coopération à l’échelle européenne est essentielle. Je suis très heureux d’avoir signé cette déclaration.”

La blockchain a déjà séduit beaucoup d’entreprises désireuses d’améliorer leur logistique. Désormais des états se penchent également dessus pour tirer parti de cette technologie.

Cryptonaute reportait au mois d’avril que Samsung utilisait la blockchain pour sa chaîne d’approvisionnement.

En mai, le PDG de FedEx déclarait que la blockchain allait grandement améliorer la logistique de son service.

A voir aussi : VeChain teste une application blockchain pour garantir la traçabilité du vin