Accueil Le juge décide que CZ ne pourra pas retourner chez lui pour le moment
Plateformes d'échange, Régulation, Toute l'actualité

Le juge décide que CZ ne pourra pas retourner chez lui pour le moment

David Rajaonary
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Libéré contre une caution de 175 millions de dollars, mais retenu sur le sol américain. Changpeng Zhao ne pourra finalement pas rejoindre sa famille aux Emirats Arabes Unis, en attendant son audience de condamnation, prévue au 23 février 2024.

Toujours libre sous caution, Changpeng Zhao devra toutefois rester sur le sol américain

Après sa libération contre une caution de 175 millions de dollars par un tribunal de district de Seattle, les procureurs du Département de la Justice (DoJ) américain voulaient s’assurer que Changpeng “CZ” Zhao reste sur le sol américain.

Ceux-ci soulignaient les actifs importants de l’ex-dirigeant de Binance (23 milliards de dollars selon le dernier indice Bloomberg) et l’absence de traité d’extradition liant les États-Unis et les Émirats Arabes Unis. Après un appel déposé auprès de la même juridiction, ceux-ci auront finalement eu gain de cause auprès du juge de district Richard Jones.

La décision de ce dernier constitue un revirement par rapport à celle du juge de district Brian Tsuchida, qui avait permis que C. Zhao retourne auprès de sa famille aux Émirats Arabes Unis. Malgré une motion déposée jeudi par les avocats de l’ex-dirigeant, le juge Jones a semble-t-il été sensible aux arguments des procureurs.

Changpeng Zhao a pris des engagements significatifs pour démontrer sa volonté de coopérer avec la justice américaine. Cependant, les préoccupations soulevées quant à sa capacité à éviter une potentielle extradition sont suffisamment sérieuses pour justifier sa présence continue sur le sol américain jusqu’à sa condamnation.Juge Richard Jones
cryptonaute twitter

Une audience de condamnation fixée au 23 février 2024

Le fondateur de la plateforme n°1 du marché fait face à une peine de prison de 18 mois à 10 ans. En effet, un volet pénal est resté ouvert pour C. Zhao vis-à-vis du Département de la Justice, après avoir plaidé coupable de blanchiment d’argent en tant que principal dirigeant de Binance Holdings Ltd.

L’accord conclu le mardi 21 novembre entre le Département de la Justice et Binance mettait fin à l’ensemble du volet civil d’une enquête longue de plusieurs années (2018). Binance Holdings a accepté de payer une amende de plus de 4,3 milliards de dollars à deux agences gouvernementales, l’OFAC et le FinCEN pour qu’elles renoncent à leurs poursuites.

C.Zhao, quant à lui, a dû s’acquitter d’une amende personnelle de 50 millions de dollars auprès de la CFTC. L’agence a renoncé à ses poursuites civiles concernant la vente illégale d’instruments financiers dérivés à des résidents américains via la plateforme mondiale Binance.com, alors que seule la plateforme locale Binance.US était autorisée à les desservir.


Sources : Décision de justice / Juge R. Jones (Cour d’appel  du district ouest de Washington à Seattle)


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram