Accueil Dans son dernier spot publicitaire, Coinbase propose de tokéniser les pièces rouges
Actualités Crypto-monnaies

Dans son dernier spot publicitaire, Coinbase propose de tokéniser les pièces rouges

Paul T Guillot Journaliste Author expertise
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Publié sur le réseau social X hier, 12 février, et épinglé sur son profil depuis, le dernier spot publicitaire de Coinbase suggère de mettre sur la blockchain le penny américain, équivalent de nos pièces rouges françaises. Ces petites pièces qu’on retrouve un peu partout, dans nos poches, nos voitures, nos tirelires et nos tiroirs, encombrantes et peu pratiques de nos jours, plutôt que de s’en séparer comme la Hongrie ou la Belgique l’ont fait, pourquoi ne pas les tokéniser ? Voilà ce que demande Coinbase aux internautes à travers la voix d’un Abraham Lincoln – effigie du penny – animé, qui plaide pour sa numérisation.

“1.2 millions de dollars en “pennies” disparaissent chaque année”

La plateforme d’échange de cryptomonnaies Coinbase, déjà remarquée pour ses publicités audacieuses et mordantes – au point d’être dépassée lors du Superbowl de 2022 -, a publié ce spot publicitaire d’une minute sur X le 12 février 2024.

Or ce 12 février, aux Etats Unis, c’était le “National Lost Penny Day”: une journée dédiée à cette petite pièce d’un centime de dollar, où les gens, depuis 1995, se mettent à la recherche des pièces égarées et les célèbrent. Profitant de cet évènement, Coinbase a publié son spot publicitaire. Et, pour l’occasion, Abraham Lincoln animé parle directement aux consommateurs:

Le fait d’être sur le penny signifiait quelque chose, maintenant ça ne sert plus à rien et on me jette comme un vulgaire déchet 120 millions de fois par an, même si je suis toujours techniquement de l’argent, déclare le penny avant de disparaître, happé par un aspirateur.

Imaginez que je paie vraiment pour des choses. Parmi les gens, voyageant instantanément à travers le monde sans frais ni friction. Le vieil Abe veut seulement être à nouveau considéré comme de l’argent, ajoute-t-il.

Et de conclure:

Sortez moi de ce bout de ferraille, numérisez moi.

Un spot publicitaire puissant, en somme, qui pose la question de la numérisation totale de la monnaie. Or, à l’heure où de plus en plus de personnes utilisent les stablecoins et où les banques centrales développent leurs propres MNBC, cette dernière est décisive.


Sources:


Sur le même sujet:

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Paul T Guillot Journaliste

Paul T Guillot Journaliste

Biographie

Paul est journaliste pour Cryptonaute. Après des études en sciences politiques et l'obtention d'une maîtrise en journalisme au CELSA, il fait de la technologie blockchain son cheval de bataille. Ses recherches de mémoire explorent le potentiel de la blockchain pour renouveler les modèles économiques des médias. Il rejoint ensuite l'équipe en charge des réseaux sociaux de France 24.

C’est lorsqu’il réalise sa première vente de NFT qu’il décide consacrer son attention sur l’actualité de l’univers des cryptos et du Web3. Il intègre alors l’équipe rédactionnelle de CryptoNews et traite les actualités au jour le jour. Par ailleurs, il écrit pour la rubrique Web3 du Journal Du Net.

Basé à Paris, Paul effectue des reportages sur les événements majeurs de l’écosystème crypto comme NFT Paris, Paris Blockchain Week ou encore le sommet Proof of Talk. Il a su, ce faisant, tisser un vaste réseau de relations qu’il mobilise aux fins journalistiques caractérisant son travail: apporter une information indépendante et à forte valeur ajoutée à ses lecteurs.

Expertise

  • Régulation européenne sur les cryptos
  • NFTs utilitaires
  • Tokenisation (Real World Asset - RWA)

Accomplissements

  • Correcteur du prix de journalisme européen Lorenzo Natali (édition 2020 & 2021)
  • Membre du club Wallcrypt

Education

  • Double licence en sciences politiques et sociologie à l'université Concordia (Montréal, Canada).
  • Master 1 en information et communication à l'université Saint-Joseph (Beyrouth, Liban).
  • Master 2 en journalisme à l'École des hautes études en sciences de l'information et de la communication - CELSA (Paris, France).
Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram