Actualités

Le FMI fait la promotion de la crypto-monnaie

Dans une vidéo, le FMI présente les principes de la crypto-monnaie et souligne ses avantages.

L’ancienne directrice du FMI, Christine Lagarde, occupe désormais la fonction de patronne de la Banque centrale européenne. La dirigeante a ainsi déjà eu l’occasion de défendre les avantages des stablecoins et des CBDC.

Sous sa direction, le Fonds Monétaire International mettait lui aussi en avant les atouts de la monnaie numérique. Dès 2018, par exemple, le FMI insistait sur la capacité de la blockchain à révolutionner le secteur de la finance.

Une crypto-monnaie solution aux paiements internationaux

Dans une vidéo mise en ligne sur son compte Twitter, l’organisme s’efforce une fois encore de démocratiser la crypto-monnaie. Le FMI réalise un exercice pédagogique pour permettre au grand-public d’appréhender les principes de la crypto-monnaie – sans prononcer une seule fois le mot Bitcoin.

Le Fonds rappelle ainsi que contrairement au système bancaire traditionnel, les transactions en crypto-monnaie ne nécessitent pas d’intermédiaires. Et cela présente un avantage évident en termes de coûts, mais aussi de rapidité, en particulier pour les paiements internationaux.

« Lorsque nous achetons ou vendons des choses, le paiement est généralement traité par une banque ou une société de crédit. Problème numéro un, les sociétés prennent souvent une part de la transaction. Deuxièmement, nous devons faire confiance à ces entreprises pour protéger nos données sensibles contre les hackers. Trois, la plupart des paiements internationaux prennent beaucoup de temps et sont coûteux » souligne le FMI.

L’utilisation de la crypto-monnaie pourrait dès lors constituer une solution à ces problèmes, suggère le Fonds. Outre de faire disparaître les intermédiaires, ce mode de paiement repose sur des fonctions de sécurité et un enregistrement permanent sur la blockchain.

La crypto-monnaie, prochaine évolution de l’argent 

Mais la cryptomonnaie répondrait également à la problématique des personnes non-bancarisées. « Même les personnes dans le monde qui n’ont pas de compte bancaire peuvent acheter ou vendre des biens et participer à l’économie mondiale » note le FMI.

Pas question cependant pour l’organisme international de se livrer à un panégyrique des crypto-monnaies. Le Fonds Monétaire précise ainsi que ces moyens de paiement comportent des risques. Il s’agit en particulier de l’anonymat des transactions permis par la majorité des crypto-monnaies, et de leur volatilité.

L’année dernière, le FMI mettait d’ailleurs Malte en garde. Selon lui, la croissance de l’écosystème blockchain dans l’archipel crée des « risques importants » en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme.

Des solutions pourraient néanmoins être apportées pour répondre à ces enjeux. Et « alors, cette nouvelle technologie ou une variante de celle-ci pourrait complètement changer la manière dont nous vendons, achetons, épargnons, investissons et payons nos factures. Et qui sait, cela pourrait être la prochaine étape dans l’évolution de l’argent » imagine le FMI.

Meilleur broker pour acheter et trader crypto-monnaies

  • Broker
  • Caractéristiques
  • Note
  • Visiter Broker
  • Choix de 16+ Cryptos
  • Accepte CB, Paypal, Neteller, Skrill
  • Réglementé par plusieurs autorités financières
4.7/5

Libertex Reviews
  • Régulé par la CySEC
  • Pas de possibilité de dépôt ou de retrait par Paypal
  • Service client en Français
  • Uniquement tradables en CFD

Libertex Reviews

https://cryptonaute.fr/visit/libertexCreate your account
Hide Libertex Reviews
Christophe Auffray
Christophe Auffray
Journaliste spécialiste de la transformation numérique, Christophe a travaillé pour plusieurs grands médias (ZDNet, JournalDuNet, CNET...) et couvre l'actualité en matière de crypto/blockchain sur Cryptonaute.

Les dernières news :

Commentaires

Commentaire fermé