Accueil Le FMI toujours pas fan de la politique Bitcoin du Salvador !
Actualités Crypto-monnaies, Toute l'actualité

Le FMI toujours pas fan de la politique Bitcoin du Salvador !

Kévin Comitogianni Rédacteur Author expertise
fmi-salvador-bitcoin
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

En 2021, le Salvador a introduit le Bitcoin comme l’une de ses monnaies officielles. Malgré l’année 2022 galère, le pays entend poursuivre ses initiatives crypto… au grand dam du FMI !

Le FMI encourage le Salvador à « limiter » l’utilisation du Bitcoin

On le sait, c’est pas nouveau, le Fonds Monétaire International (FMI) n’est pas fan de la stratégie Bitcoin du Salvador, disons-le même, du Bitcoin en général ! Depuis le « bitcoin day » au Salvador qui a intronisé le Bitcoin comme l’une des monnaies officielles, le FMI n’a de cesse d’afficher son inquiétude.

L’organisme financier a effectué une visite dans le pays récemment. Il en a profité pour réitérer ses messages d’alerte. Ainsi, le FMI a vivement conseillé le Salvador à « limiter » les cas d’utilisation du Bitcoin dans le pays dans un futur proche. On retrouve ces avertissements dans le document de synthèse de la visite rédigé par le FMI. L’un des paragraphes de cette synthèse porte explicitement sur le fait que « les risques associés au Bitcoin doivent être pris en compte ».

« Bien que les risques ne se soient pas matérialisés en raison de l’utilisation limitée de Bitcoin jusqu’à présent – comme le suggèrent les données d’enquête et de transfert de fonds – son utilisation pourrait augmenter compte tenu de son cours légal et de nouvelles réformes législatives pour encourager l’utilisation d’actifs cryptographiques, y compris les obligations tokénisées (Digital Assets Law). » Communiqué du FMI

cryptonaute twitter

Le Salvador entend bien poursuivre sa stratégie Bitcoin

Ce communiqué du FMI intervient quelques semaines seulement après que le pays a communiqué sur l’émission de bons tokénisés, appelés « volcano bonds ». En janvier, le gouvernement du Salvador a voté un cadre juridique (appelé Digital Assets Law) permettant l’utilisation des cryptos autres que le Bitcoin. Cette loi prévoit notamment la création d’une Commission nationale des actifs numériques (National Digital Assets Commission). De plus, elle permet de mieux encadrer les activités en cryptomonnaie et d’apporter une meilleure protection à ses utilisateurs. Enfin, cette nouvelle législation ouvre aussi la voie à l’émission des volcano bonds. Dans l’extrait du communiqué donné ci-dessus, le FMI met en garde justement contre ces bons.

Qu’à cela ne tienne, le Salvador et son président Bukele entendent bien continuer à dérouler leur stratégie Bitcoin. Les bons en tokens – volcano bonds – serviront ainsi à financer la dette du pays. De plus, ils seront utilisés pour le financement des infrastructures de la « Bitcoin city ». Pour rappel, ce projet a été lancé en novembre 2021, soit peu après l’adoption du Bitcoin dans le pays. Si le projet reste encore à définir, il s’agirait d’une ville où le seul impôt à payer serait la TVA. De plus, cette ville serait alimentée par des énergies neutres du point de vue des émissions de carbone. Elle bénéficierait enfin de nombreuses infrastructures telles qu’un aéroport, une place centrale en forme de B (symbole du Bitcoin), des zones commerciales, etc.


Source : Site du FMI


A lire également : Salvador : après le Bitcoin, toutes les crypto-monnaies deviennent légales

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Kévin Comitogianni Rédacteur

Kévin Comitogianni Rédacteur

Kévin a suivi une formation d’ingénieur mécanique à l’Institut Mécanique des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon. Après le diplôme, il a d'abord travaillé pendant 7 ans en France dans l’automobile puis dans le nucléaire pour EDF. Pour EDF, il travaillait sur les travaux d’installation et de rénovation des alternateurs pour le parc nucléaire français.

Par la suite, il s'est expatrié à Bristol en Angleterre où il a rejoint l’entreprise Atkins pendant 3 ans. En tant qu’ingénieur projet, ses activités portaient sur les diesels de secours de la centrale nucléaire d’Hinkley Point, actuellement en construction dans le sud-ouest de l’Angleterre.

Après 10 ans passés dans l’ingénierie mécanique, il s'est réorienté pour devenir rédacteur web freelance en 2020. Cette activité lui permet de voyager tout en utilisant certaines compétences qu'il a acquises.

A l’heure actuelle, il est installé en Italie, en Toscane. Il écrit pour des clients spécialisés principalement sur les thématiques suivantes : la crypto-monnaie, la blockchain, les NFT, le métavers, le P2E et la finance au sens large. Les connaissances techniques acquises au cours de sa formation d’ingénieur l’aident à appréhender les aspects mathématiques associés à la blockchain et lui apportent la rigueur et le sérieux indispensables à tout rédacteur. Sa culture projet, quant à elle, lui permet d’organiser ses activités de manière à satisfaire le client en matière de qualité et de respect du planning.

Enfin, ses expériences à l’étranger lui donnent une ouverture d’esprit et une curiosité importantes pour la découverte de nouveaux domaines ainsi que la maîtrise de la langue anglaise indispensable dans la globalisation actuelle.

Sa femme Stéphanie est également rédactrice web depuis 2020. Elle est issue d’une formation d’ingénieur dans le bâtiment et l’économie de la construction. Cela leur permet de travailler en équipe, d’échanger sur le contenu de leur articles et d’assurer un standard élevé pour ce qui est de la qualité de leurs livrables.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram