Accueil Le PDG de VanEck déclare que son ETF Bitcoin devrait pouvoir s’échanger dès demain
Actualités sur Bitcoin, Régulation, Toute l'actualité

Le PDG de VanEck déclare que son ETF Bitcoin devrait pouvoir s’échanger dès demain

David Rajaonary
Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Jour J pour les ETF Bitcoin spot ? Le web3 guette en effet le « quand » plutôt que le « si ». Et parmi les patrons de sociétés de gestion candidates à l’émission de ces véhicules d’investissement, Jan van Eck (du groupe VanEck) n’est pas le moins optimiste. Sur la chaîne CNBC, il s’est même fendu d’une déclaration on ne peut plus claire, indiquant que les parts de son ETF Bitcoin pourraient être échangées sur le marché dès demain.

L’ETF Bitcoin « HODL » coté dès demain à la Bourse de Chicago ?

Sur treize candidatures, un groupe de onze candidatures déposées pour l’essentiel à l’été 2023, attendent le feu vert de la SEC aujourd’hui. Pour chaque candidature, les cinq commissaires siégeant à la SEC disposent en effet de 240 jours de réflexion. La date d’aujourd’hui correspond à la date butoir du tout premier dossier, celui des firmes Ark et 21Shares.

Leur fonds devrait porter le symbole ARKB et devrait être coté à la Bourse de Chicago. Cependant, pour J. Van Eck, patron de la société d’investissement VanEck, le régulateur devrait soigneusement éviter d’approuver seul le dossier ARKB, et donner le feu vert simultanément à une cohorte de dossiers.

« Regardez ce qui s’est passé avec les ETF à terme Ethereum, » a-t-il souligné lors d’un débat à quatre, animé par Bob Pisani de la chaîne CNBC. « Ils ont tous été approuvés en même temps. À mon avis, la SEC cherche à ne pas favoriser un émetteur d’ETF en particulier et opte pour une approche plus équilibrée. »

Cette volonté d’équilibrer les choses, Van Eck pense qu’elle se retrouvera également dans la manière dont les ETF structureront le secteur. Un ruissellement plus équitable que ce que les plateformes d’échange ont proposé jusqu’ici :

Ce ne sera pas un marché où un seul gagnant émerge. Les parts de marché seront distribuées. Il y aura de nombreux gagnants, ce qui est excellent.

— J. Van Eck (VanEck)

En parlant de revenus, les sociétés de gestion ont annoncé hier le niveau de leurs frais de gestion. Le fonds HODL de VanEck se positionne dans la moyenne basse, avec 0,25% annuel. BlackRock annonce 0,30% sur son fonds IBIT (0,20% jusqu’à 5 milliards collectés),  tandis que Ark et 21Shares tentent d’assommer la concurrence au départ en proposant 0% jusqu’à 1 milliards collectés.

Il y a trois jours, nous vous parlions de l’engagement de VanEck à reverser 5% des revenus nets de son ETF aux développeurs de Bitcoin Core (logiciel central au réseau Bitcoin, installé sur la majorité des nœuds validateurs). Les développeurs principaux de Bitcoin Core sont en effet non rémunérés, et comptent sur le financement des acteurs de l’écosystème. Le patron de la société de gestion new-yorkaise n’a pas manqué de rappeler cette promesse sur CNBC :

Beaucoup de développeurs ont contribué bénévolement à la construction du réseau Bitcoin (…) Nous avons donc décidé de reverser une partie de nos bénéfices de cet ETF pour soutenir leur travail.

— J. Van Eck (VanEck)

De 0% à 1,50% annuel, les niveaux de frais de gestion des ETF mis à jour hier par les gestionnaires d’actifs candidats – Bloomberg

Sources : CNBC, Bloomberg


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

David Rajaonary

David Rajaonary

David est analyste financier indépendant, et décrypte chaque dimanche pour vous l’actualité de la crypto et de la finance de la semaine. Il écrit régulièrement quelques papiers pour analyser des acteurs clés de la DeFi, des stablecoins et des monnaies numériques de banques centrales.

Diplômé en Finance et Comptabilité, David exerce depuis 10 ans dans l’Audit, le Conseil en management et l’Analyse financière. Ses premiers pas dans la crypto datent de 2020, avec l’étude de projets de monnaies numériques de banque centrale (MNBC) et de registres distribués (blockchains privées).

Depuis, David écrit régulièrement sur la percée des projets Ripple (XRP), Stellar Lumens (XLM) et Chainlink (LINK). Dans ses articles, il vous montre comment ces projets blockchain s’immiscent et transforment silencieusement le monde bancaire et celui de l'investissement.

Paiements transfrontaliers, transferts d’argent, bancarisation des populations vulnérables, prêts, tokénisation de titres financiers, tokénisation de biens immobiliers, lutte contre la fraude, sécurité … sont le fil conducteur de ses articles.

(Petit disclaimer : il s’exprime à titre personnel et son traitement de l’actualité ne constitue en rien des conseils d’investissement, ni des incitations à acheter ou à vendre des cryptomonnaies. Les prises de position, critiques et conclusions sont établies toujours dans le respect des principes d’éthique et de transparence journalistiques)

Quand il ne rédige pas sur la crypto, David aime explorer l’histoire de l’Art africain et des civilisations arabes.

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram