Accueil Tornado Cash : le développeur prend 64 mois de prison
Actualités Crypto-monnaies, Plateformes d'échange, Régulation, Toute l'actualité

Tornado Cash : le développeur prend 64 mois de prison

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.

Alexey Pertsev, développeur de Tornado Cash, vient d’écoper de 64 mois de prison. Les autorités néerlandaises retiennent le blanchiment d’argent comme raison principale de la condamnation.

Un peu plus de 5 ans de prison pour blanchiment d’argent

alexey pertsev

En mars dernier, le fondateur de Tornado Cash était poursuivi pour blanchiment d’argent. Les juges néerlandais lui reprochaient alors d’avoir blanchi pour 1.2 milliard de dollars environ. Plus de 36 transactions, dont une de 175 ETH, avaient majoritairement été retenues. Néanmoins, l’avocat de Pertsev avait argumenté que le rôle de son client n’était pas précisé.

Hier, les juges néerlandais ont sanctionné le développeur de Tornado Cash. Celui-ci devra donc purger une peine de 64 mois, soit un peu plus de 5 années, en prison. D’après les juges, Pertsev a « créé un raccourci pour financer les crimes et le terrorisme » en développant Tornado Cash, selon les juges. Des liens avec la Corée du Nord avaient effectivement été trouvés dans la liste des transactions qui étaient passées par Tornado Cash.

L’objectif de Tornado Cash est effectivement de masquer les origines et les destinations des crypto-monnaies. Les fonds de nombreux utilisateurs sont alors mis en commun, « mixés », puis envoyés sur de nouveaux wallets. Il devient alors très difficile de faire le lien entre un individu et son wallet pour les autorités.

cryptonaute twitter

Suivre le modèle américain ?

En 2022, Tornado Cash avait déjà été sanctionné aux États-Unis. Le pays avait d’ailleurs interdit l’utilisation de Tornado Cash et de « tout produit qui facilite sans discernement les transactions anonymes », avait déclaré le Bureau du contrôle des avoirs étrangers du Trésor américain. Quelques jours plus tard, l’arrestation de Pertsev avait lieu aux Pays-Bas, où il résidait.

Selon les procureurs des Pays-Bas, l’activité de blanchiment d’argent représente plus de 30% des fonds ayant transité par Tornado Cash entre 2019 et 2022. Les juges estiment que le développeur de la plateforme a « délibérément détourné le regard » et n’a rien fait pour empêcher les activités criminelles d’avoir lieu.

Tornado Cash a été fondé par 3 individus d’origine russe : Pertsev, Storm et Semenov. Si Pertsev a déjà été jugé, ce n’est pas le cas de Storm. Quant à Semenov, il est toujours en fuite alors que le FBI le recherche depuis maintenant près d’un an.

À quoi la faute ?

La réaction des utilisateurs de crypto se veut particulièrement vive. À la suite de l’annonce de la condamnation de Pertsev, plusieurs individus remettent en question certains principes inhérents à la traçabilité financière. Bitcoin Magazine estime que le développeur a été condamné pour avoir développé un outil de protection de la vie privée. Sur les réseaux sociaux, le hashtag « FreeAlexPertsev » est né.

free alex pertsev

D’autres évoquent un jugement « lunaire » et un « triste jour » pour l’open source. Pertsev a appuyé sa défense en expliquant que Tornado Cash n’était sous le contrôle de personne, pas même du sien. Tornado Cash est effectivement basé sur la blockchain, échappant ainsi au contrôle de quiconque.

Alors que la plateforme s’insère exactement dans les valeurs défendues par les cryptos, il semblerait que les régulateurs et les autorités de régulation ne voient pas les choses sous le même angle. Condamné en première instance, Pertsev dispose d’un délai limité pour faire appel du verdict de son jugement. Pour l’heure, la question de la responsabilité se pose encore. Faut-il sanctionner les fabricants d’armes lorsqu’une guerre éclate ?


Sources : Verdict du procès d’Alexey Pertsev


Sur le même sujet :

Rejoignez notre groupe Telegram pour rester au courant des dernières nouvelles crypto en direct.
Ajoutez Cryptonaute à vos flux Google Actualités

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Romaric Saint Aubert Crypto-journaliste

Biographie

Romaric est journaliste pour Cryptonaute. Après un passage en faculté de lettres modernes, il s’oriente dans un domaine tout à fait différent, tout en gardant l’œil rivé sur les crypto et l’actualité de l’époque. Il investit alors dans son premier actif numérique : le bitcoin (BTC).

Majoritairement intéressé par Bitcoin, il s’est diversifié plus tard en se penchant également sur le web3, les NFT, les crypto-monnaies et la FinTech. Investisseur aguerri, il est capable d'orienter son entourage et ses lecteurs. Son expérience au sein de l’écosystème crypto et sur la blockchain lui permettent de proposer une actualité précise et experte à ses lecteurs, tout en gardant un recul et une objectivité indispensable à son activité.

Romaric se rend régulièrement en conférence ou à divers événements crypto dans toute l'Europe, notamment aux conférences Bitcoin, au Zebu Live ou aux événements relatifs à la blockchain. Fasciné par ce secteur en plein développement, il aime découvrir de nouveaux projets, apprécie l’innovation, et se laisse porter par son enthousiasme et sa curiosité.

Expertise

  • Bitcoin
  • Cybersécurité
  • Régulation cryptos

Accomplissements

  • Révélé un cas rare de cyberfraude
  • Rencontre avec de nombreux innovateurs de l’industrie
  • Participe à la création d’une équipe dédiée de journalistes

Publications

Éducation

  • Université Polytechnique des Hauts-de-France

Autres

  • Carte de presse FIJ n°1385
  • Journaliste indépendant

Suivez Romaric sur Twitter | LinkedIn

Recevez toute l'actualité crypto en direct sur Telegram
Rejoignez notre groupe Telegram